Corse Net Infos - Pure player corse


Ajaccio s'implique pour l'inclusion des personnes handicapées


Naël Makhzoum le Samedi 11 Février 2023 à 18:10

Une journée dédiée au handicap, "Accès aux droits pour tous !", a eu lieu ce samedi 11 février au cœur du quartier des Cannes d'Ajaccio. Activités, sensibilisation et information : 12 stands étaient mis en place pour favoriser la connaissance des droits et dispositifs existants. Objectif : favoriser l'inclusion des personnes handicapées.



Le cœur du quartier des Cannes était animé ce samedi. Entre la médiathèque et la maison de quartier, une dizaines de stands ont été installés. Associations, activités, institutionnels, tous ont investi les lieux pour célébrer l'anniversaire de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. 

"C'est elle qui a posé le postulat que la place des personnes en situation de handicap est au cœur de leur lieu de vie, explique Philippe Martel, directeur départemental de l'Agence Régionale de Santé (ARS). En clair, c'est à partir de ce moment que l'inclusion prime sur la ségrégation. Et cette inclusion concerne tous les pans de la vie."

C'est en ce sens que des divers acteurs se sont réunis. Les associations APF, Tous pour Chacun, Handivoile ou encore le Pôle surdité de Corse étaient présents. La MPDH et l'unité de bilan UBDYS2A sensibilisaient au repérage et au diagnostic précoce, tandis que CAPEMPLOI conseillait sur l'emploi des personnes en situation de handicap.  

Et en plein milieu du parc de verdure, diverses activités ont été proposées sous le soleil. "Aujourd'hui, il est possible de découvrir la boccia, une pétanque adaptée, faire du volley ou du foot inclusif, qui mixent personnes valides et en situation de handicap, présente Philippe Martel pour l'aspect sportif. Mais on peut aussi, par exemple, s'initier à la langue des signes grâce au Pôle surdité de Corse qui en propose des rudiments d'apprentissage, pour communiquer avec une personne sourde."

Contourner les freins

Une partie de boccia, une pétanque adaptée.
Une partie de boccia, une pétanque adaptée.
La liste est non exhaustive. Car parmi les dispositifs à découvrir, on y retrouve la mallette Micro-folies : un musée culturel itinérant grâce auquel "on amène la culture aux personnes qui ne peuvent pas aller dans les musées ou à l'opéra." L'école aussi se veut inclusive, d'où la présentation de matériel pédagogique d'adaptation, sans oublier le logement ou le travail, pour lesquels les conseils peuvent aussi abonder.

En clair, un ensemble d'éléments pour aider à faire face aux difficultés du quotidien. Les freins sont nombreux à l'inclusion des personnes en situation de handicap dans la société. "Ils peuvent être techniques, liés aux trottoirs non adaptés, aux trous dans la ville, aux automobilistes garés qui empêchent un fauteuil de passer, énumère le directeur départemental de l'ARS. D'autres sont liés aux dispositifs et on voulait aujourd'hui être dans un espace accessible pour montrer que c'est possible. Mais on a encore énormément de progrès pour financer tous ces projets. Dans le rural, c'est encore difficile d'amener cette accessibilité."

Et c'est tout l'intérêt du témoignage de Benoit Follea, déficient visuel depuis la naissance présent aujourd'hui pour parler des difficultés auquel il fait face dans son quotidien.

Trois questions à... Benoit Follea, 56 ans et déficient visuel

- Quel est votre handicap et qu'implique-t-il dans votre travail ?
- Je suis non voyant complet. J'ai des prothèses donc je n'ai pas du tout de vision depuis la naissance. Je suis commercial et je travaille dans le recouvrement et la gestion des coûts dans une petite boite locale qui distribue du matériel médical, du consommable au lit médicalisé, ici à Ajaccio. Pour cela, j'ai besoin d'un ordinateur avec un logiciel qui vocalise tout ce que je fais dessus. Et une barrette braille qui met en braille tout ce qui apparaît à l'écran. Après, le clavier est normal et tout le reste aussi. 

- Au quotidien, qu'est-ce qui est le plus compliqué pour vous ?
- Je vis tout seul donc je fais presque tout seul. Mais ce qui est compliqué, c'est les courses. Aller dans un magasin est impossible seul, il faut trouver quelqu'un : soit que les personnes du magasin soient suffisamment ouvertes pour nous aider, ce qui n'est pas toujours le cas, soit quelqu'un qui vient avec moi faire les courses. Sinon, pour la cuisine, le ménage... Je me débrouille seul !

- Derrière vous, se trouve le premier bateau 100% inclusif d'Europe, adapté à tous les handicaps. Avez-vous eu l'occasion de le tester ?
- Bien sûr, j'en ai même fait plusieurs fois ! Ça fonctionne avec un système de joystick qui nous permet de naviguer. Je ne connaissais pas du tout la voile avant et Pierre (le moniteur) nous a tout appris. On peut faire pratiquement tout seul et l'avantage de la mer, c'est qu'il n'y a pas d'obstacle comme sur un trottoir. On est beaucoup plus libre, c'est une sensation vachement agréable.
Il existe 5 bateaux de ce type en France, mais celui-ci est le seul d'Europe à être 100% inclusif.
Il existe 5 bateaux de ce type en France, mais celui-ci est le seul d'Europe à être 100% inclusif.










L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022