Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Pavillon bleu pour la plage de la Terre Sacrée


Rédigé par José Fanchi le Mercredi 25 Juillet 2018 à 18:14 | Modifié le Mercredi 25 Juillet 2018 - 18:31


Dans le cadre de la labellisation pavillon bleu des plages de Trottel (l’an dernier) et de la Terre Sacrée, un auditeur est venu sur place vérifier les mesures mises en place. La labellisation portée par la direction de l'environnement est une reconnaissance du travail effectué et de l’engagement de la municipalité d'Ajaccio - représentée mercredi matin par Nathalie Ruggeri, adjointe déléguée à l’environnement - vis à vis de la préservation de l'environnement


Nathalie Ruggeri, adjointe déléguée à l’Environnement
Nathalie Ruggeri, adjointe déléguée à l’Environnement
Commençons par évoquer le Pavillon Bleu des plages et des ports qui, comme son nom l’indique, est un label environnemental et touristique international décerné annuellement - depuis 1985 - à des communes et à des ports de plaisance qui font des efforts en matière de gestion environnementale.


Respect de la réglementation
Toutes les communes Pavillon Bleu doivent mettre en place 5 actions d'éducation à l'environnement dont au moins deux directement sur la plage labellisée. Elles doivent également respecter d'autres critères d'éducation à l'environnement, notamment en matière d'affichage et de sensibilisation :


La commune :
  • Existence d'informations relatives aux sites naturels à respecter, aux espèces animales et végétales protégées
  • Incitation des touristes à utiliser les moyens de locomotions doux
  • Sensibilisation sur les laisses de mer
  • Sensibilisation pour une consommation responsable
  • Sensibilisation du personnel
 
La plage
  • Existence d'informations relatives aux espaces naturels à proximité de la plage
  • Affichage du code environnemental de bonne conduite
  • Affichage des 5 actions d'éducation à l'environnement
C’est exactement ce qui s’est passé pour la plage Trottel en 2016 et pour celle de la Terre Sacrée cette année.
Déléguée à l’Environnement, proche du terrain et de ses responsabilités, Nathalie Ruggeri savoure pleinement cette couleur bleue qui flotte sur le pavillon de la plage de la Terre Sacrée. Elle en tire une certaine fierté après le sacré de la plage Trottel l’an dernier :
 
« Voilà en tout cas qui prouve que nous avons une gestion des eaux de qualité mais pas que… Pour obtenir le label « Pavillon Bleu », il faut répondre à plusieurs critères (voir plus haut). Nous avons postulé l’année dernière pour la plage Trottel et je pense que le label a été amplement mérité. Nous avons d’ailleurs pensé que la Terre Sacrée méritait également le même label que nous n’avons eu aucun mal à obtenir compte tenu du travail qui a été effectué sur le site. Il s’agit des deux seules plages de Corse à recevoir ce label et il y a de quoi être fier. Les autres labels concernent les ports de Saint-Florent et de Solenzara. »
 
Pourquoi ces deux plages ?
 « Simplement parce que tous les critères de sélection étaient réunis pour les deux plages citées. Mais que l’on se rassure, ça viendra pour les autres, notamment la plage du Ricanto qui connait encore quelques petits problèmes. Nous allons y travailler pour plus tard. Mieux vaut demander un label avec toutes les qualités requises et savoir attendre le moment propice. Qui dit Pavillon Bleu, dit aménagement mais toutes les plages du littoral ajaccien ne sont pas équipées comme les deux autres. Deux plage labélisées c’est bien, peut-être trois l’année prochaine, c’est encourageant je crois, d’autant que le coût est assez élevé dans ce domaine. »
 
Les critères respectés…
 Justine Thomas, animatrice de la campagne Pavillon Bleu était sur place mercredi matin, afin de vérifier tous les critères indispensables à cette labellisation 2018 :
« Aujourd’hui il s’agit d’une visite de contrôle pour constater que tout est en place mais aussi pour aider la commune et l’accompagner dans la recherche du développement durable. Sur cette plage de la Terre Sacrée, tous les critères sont au vert à tous les niveaux, cela depuis 2016. »
J. F.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie