Corse Net Infos - Pure player corse

Abandons d'animaux : plusieurs refuges corses pleins à craquer


La rédaction le Dimanche 22 Août 2021 à 18:55

Si la période estivale est tristement propice à l'abandon d’animaux domestiques, en Corse ce phénomène est bien présent tout au long de l'année. Résultat : les refuges sont pleins à craquer.



Trois de chiots jetés à la poubelle - crédit photo refuge de Caldaniccia
Trois de chiots jetés à la poubelle - crédit photo refuge de Caldaniccia
À la hausse des naissances d'animaux après la saison des amours succède à chaque saison une nette augmentation des abandons. C'est un phénomène que les bénévoles du refuge de Caldaniccia connaissent bien car chaque année  entre 300 et 350 chiens sont recueillis par la structure qui s'inquiète de la situation de saturation due surtout au "manque de stérilisation".

Si sur le continent les vacances d'été riment avec abandon d’animaux domestiques devenus trop encombrants, selon Evelyne Esteban, la présidente du refuge de Caldaniccia, cette tendance ne se retrouve pas en Corse où les abandons sont plutôt réguliers après les périodes de chaleur de chiens. Exemple de ce triste phénomène : les 14 chiots qui le 17 aout dernier ont été recueillis au refuge.  Le personnel a récupéré les chiots, "le protocole de vaccination, identification et stérilisation va être mis en place. Il ne restera plus qu’à leur trouver une famille aimante."  - précise l’association, en lançant un appel aux familles d'accueil car "les chiots récupérés ont besoin d'être biberonnés." 

Comme souvent, le problème vient du manque de stérilisation, indique l'association qui constate aussi que de nombreux propriétaires ne veulent pas payer pour pucer les chiots (ce qui serait obligatoire) et s’en débarrassent en "les jetant à la poubelle".
"Beaucoup ne comprennent toujours pas qu’avoir un animal c'est avoir des responsabilités" - déplore Evelyne Esteban - parfois les gens considèrent qu’un animal est un objet de consommation dont on peut facilement se débarrasser." 



Les chiots et les autres chiens du refuge attendent de trouver un nouveau foyer, ils sont visibles tous les mardis, jeudis et samedis après midi. 
 


​Même constat à Calvi

La secrétaire de l'association canine "Nos amis à 4 pattes", Marie Cacciatore, fait tout de suite le même constat : "Sur l’ensemble des places disponibles pour accueillir les chiens, il nous en reste 1. Mais elle va sans doute se remplir dans les jours qui viennent.". Au total, les infatigables bénévoles ne peuvent garder que 35-36 canidés en temps normal, mais selon le niveau d'urgence ils sont prêts à en accueillir plus : "on récupère souvent des chiens en souffrance extreme, mal nourris et déshydratés et on ne peut pas les laisser mourir "-  explique-t-elle - "Au mois de juillet on a accueilli 23 animaux contre 5 en juillet 2020."  
Pas évident pour l’association qui a environ 20 000 euro de frais vétérinaires par an. Logée gratuitement sur un terrain de propriété de la mairie de Calvi qui paye aussi la facture d'eau, elle vit des subvention de 14 communes de Balagne et de dons qui souvent permettent à peine d’équilibrer les comptes.


Des adoptions irréfléchies mais surtout un manque de stérilisation
Très souvent, l’achat de l’animal de compagnie se fait avec un manque de réflexion, remarque Marie Cacciatore. Selon elle, les gens ne pensent qu’à l’instant présent, sans prendre conscience des difficultés futures et quand le chien grandit, vers l'âge d'un an, et commence "à être moins mignon et plus contraignant" , les propriétaires l'abandonnent. "Des gens nous demandent directement de prendre en charge leur animal car ils n'y arrivent plus, d'autres préfèrent le laisser partir mais en Corse l'abandon pur et simple concerne surtout les chiots" -  indique-t-elle en pointaint du doigt le manque de castration, de stérilisation et d’identification par puce électronique. "Ce sont surtout des chiots qu'on récupère au refuge. Ils sont abandonnés dans la nature, sauvés par des promeneurs qui nous les ramène.".

Depuis de nombreuses années la France est en tête du palmarès des abandons d'animaux de compagnie, avec 100.000 individus délaissés par leurs propriétaires chaque année et si les refuges font de leur mieux pour les prendre en charge il "faudrait éviter la naissance d'animaux non désirés " - selon la bénévole.
Face à ces comportements, les refuges ne peuvent que s’adapter et faire de leur mieux -" les structures s'essoufflent  à cause de l'irresponsabilité des propriétaires qui ne sont jamais sanctionnés." - souligne Marie Cacciatore.
En septembre, après la période estivale peu propice, les adoptions devraient augmenter davantage grâce aussi au travail de communication et sensibilisation qui font, sans cesse, tous les bénévoles du refuge sur les réseaux sociaux.  

 























Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047