Corse Net Infos - Pure player corse

ACA : Se servir du positif face à Rennes


le Vendredi 7 Février 2014 à 22:25 | Modifié le Vendredi 7 Février 2014 - 23:38


Après un nul arraché en bout de course, à Evian, les Oursons retrouvent Timizzolu avec envie. Si les trois points peinent encore à être atteint, l'ACA ne cesse de se montrer bon, voire même très bons par moment dans le jeu pratiqué. Ce match de Samedi 20 heures face à Rennes sonne comme un air de finale, de dernier coup de rein à donner avant décollage. Il faut encore y croire, malgré tout.


Nouvelle équipe, nouvelle langue aussi, mais surtout un état d'esprit retrouvé face à Evian (Ritrattu : G.Pierlovisi ac-ajaccio.com)
Nouvelle équipe, nouvelle langue aussi, mais surtout un état d'esprit retrouvé face à Evian (Ritrattu : G.Pierlovisi ac-ajaccio.com)
Et pourquoi pas maintenant ? Mieux vaut tard que jamais, dit l'adage. Si l'ACA est un peu plus dans la difficulté après chaque match non soldé par un résultat positif, il semble que les Ajacciens soient de plus en plus proches de concrétiser leurs essais. 
Après Sochaux et Evian, deux matchs nuls aux scénarii différents voire opposés, la venue de Rennes à F. Coty arrive comme un plat de résistance fort appétissant. Reste à savoir si les Ajacciens vont mentalement craquer, comme ils le font souvent lors des rendez-vous cruciaux, ou s'ils vont enfin réaliser un match plein et abouti.
Premier motif d'espoir, l'effectif qui revient peu à peu à la normale. Ronald Zubar est toujours convalescent, de même que Camara qui s'était écroulé face aux Doubistes à la suite d'une douleur au pubis. Cela dit, Benoit Pedretti sera de la partie, mais contre Lyon seulement. Johan Cavalli en revanche est rétabli, et devrait débuter ce match si important face à Rennes. Il en va de même pour Faty, qui on l'espère cette fois tiendra le match en entier. Des retours qui réjouissent un peu plus Christian Bracconi, toujours aussi optimiste en conférence d'avant-match.
"On retrouve une équipe que l'on avait commencé à aligner, même si les joueurs qui ont été présentés à Evian ont fait leur travail. Cela veut dire que le groupe s'élargit, c'est donc très important aussi de pouvoir compter sur davantage de joueurs. Le retour de Johan, qui peut nous apporter dans la qualité de la dernière passe, et sur coup-de-pied arrêté, c'est aussi important.[...]. Il y a aussi le retour de Faty, mais au-delà des joueurs qui réintègrent le groupe, on a des garçons qui vont être en concurrence. "

"Être plus conquérants à domicile"

Des joueurs en concurrence, de la bonne humeur aussi, au sein du vestiaire, comme ont pu d'ailleurs le constater les dirigeants du FBIR, en visite cette semaine en vue des préparatifs de leur match de coupe de France. Pour les joueurs, le positif doit primer, idem pour le staff, qui semble travailler bien plus en complémentarité que lors de l'ère Ravanelli. Pour autant, Daniélou ne s'affole pas et relativise.
"On prend les matchs les uns après les autres. On reste sur deux résultats positifs, notamment face à Sochaux, où la fin de match a été cruelle pour nous et pour l'investissement que les joueurs avaient consentis. Derrière, nous avons ce match de Rennes, qui a fait un gros effort de recrutement lors du mercato, qui est invaincu depuis la reprise. C'est une équipe de qualité qui vient de battre Lyon. Nous progressons, mais nous ne sommes pas récompensés. Demain on va tout faire pour faire le meilleur match possible en espérant que le résultat soit au bout".
Un beau combat que ce progrès, mais il s'agit désormais de se décider à gagner une guerre. Avant une deuxième partie de cycle retour qui s'annonce des plus complexes, avec un déplacement à Lyon, un à Marseille, et aussi à Bastia, l'ACA n'a plus le choix, il va falloir marquer, à domicile, de sorte à attaquer le plus dur, qui restera à venir.
"L'entame de Sochaux a été très bonne, mais on a été pénalisés après avoir perdu Johan. Mais à domicile, on doit être plus conquérants. Dans la situation dans laquelle on est, il ne faut pas subir. On a une possession de balle plus intéressante qu'il y a trois mois, on a un nombre d'occasions et de tirs qui a augmenté...mais il faut aujourd'hui trouver plus d'efficacité". 

Yakovenko attend son heure, Ait Yaiha en veut encore

Du côté du groupe, le coach a choisi de laisser Nadeau et Arrache avec la CFA2, au profit de Nordine Ait-Yaiha, déjà entré en jeu à Evian après la blessure de Zubar. En attaque, le même trio que samedi dernier mais avec un choix toujours aussi ouvert. Le Franco-Ukrainien Yuri Yakovenko voudrait bien débuter ce match, après avoir jouer quelques piges en réserve.
Côté Rennais, on compte quatre blessés et pas des moindres, Féret, Danzé, Pajot et Kana-Biyik ne feront pas le voyage. Le 15e du championnat voudra rester sur sa dynamique, et surtout acquérir son maintien le plus rapidement possible. Pas sûr que l'ACA lui laisse ce loisir, si le premier quart-d'heure est bien négocié. 
U Gruppu Aiaccinu : Ochoa, Sissoko - Hengbart, Bonnart, Tonucci, Perozo, Mostefa, Ait-Yahya, Dielna - Faty, Diarra, Cavalli, André, Gonçalves, Lasne - Tallo, Oliech, Iakovenko.
U Gruppu di Rennes : Costil, Ndiaye - Moreira, Armand, Emerson, Hountondji, M'Bengue, Boye - Bakayoko, Doucouré, Alessandrini, Makoun, Konradsen, Kadir - Oliveira, Toivonen, Ntep, Grosicki




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse