Corse Net Infos - Pure player corse

ACA-Paris FC vu par Baptiste Gentili :"Comme une machine en panne…"


Rédigé par Baptiste Gentili le Vendredi 4 Mars 2016 à 22:32 | Modifié le Samedi 11 Février 2017 - 14:29


L'ACA n'a pas remporté de cinquième victoire à domicile vendredi soir face au Paris FC. Mais il a quand même aligné son dixème match sans défaite depuis le début de l'année. L'analyse de Baptiste Gentili.


(Photo Marcu-Antone Costa)
(Photo Marcu-Antone Costa)
L'ambiance
Malgré les bonnes prestations de L'ACA c'est devant une assistance moyenne que les deux équipes rentrent sur la pelouse.Il est vrai aussi que l'adversaire des rouges et blancs n'est autre que la lanterne rouge de la ligue 2,ce qui pourrait être une raison suffisante pour bouder cette rencontre, mais les amoureux du football et de leur club sont présents et donnent même de la voix quand l 'arbitre libère les 22 acteurs.

Le match 
Le football n'étant pas une science exact : ce match en sera la parfaite illustration. En comparant les performances des deux protagonistes on aurait pu croire que l'ACA, en plein boom actuellement, ne ferait qu'une bouchée d'un adversaire qui est de plus en plus proche du National.
Les Parisiens qui n'ont gagné en tout et pour tout qu'un match se présentent dans une organisation en 4X3X3 qui laisse à penser qu'ils vont jouer leur va-tout contre des Ajacciens qui depuis la reprise affichent un rythme de prétendant à la montée.
On pouvait alors se dire que le scénario de ce match pourrait être écrit sous le signe de l 'offensive. Il n'en fut rien de tout cela, on peut même dire que nous aurons assisté un des matchs les plus ennuyeux de la saison.
Une première mi-temps équilibrée avec un léger avantage pour l'ACA qui se créa les meilleurs occasions mais seulement sur coups de pied arrêté,et un Paris FC brouillon ne terminant pratiquement jamais ses actions mis à part une très belle opportunité au tout début de match par l'intermédiaire de Grange qui, idéalement placé, enleva trop sa frappe.


Que dire de la seconde période encore plus terne que la première, les deux équipes vraiment pas inspirées, sombrant dans un football brouillon, fait d'imprécisions dans les passes et de maladresses dans les surfaces de vérité... Bref un match à oublier très vite pour l'ACA mais aussi un match peu rassurant pour les visiteurs qui n'ont fait que confirmer malheuresement leur peu envieuse dernière place au classement.


L'ACA
Les absences de Cavalli et d' Abergel se sont faites cruellement sentir au sein d'une équipe acéiste méconnaissable.Elle qui nous avait habitué depuis deux mois à des matchs aboutis et victorieux surtout à domicile, nous est apparu comme une machine en panne. A court d'idées , avec un manque de tranchant et peut-être même avec un peu de lassitude.
Certes il n'est jamais facile de gagner deux matchs consécutivement chez soi, mais la faible opposition qui lui était proposée ce vendredi soir, nous fait dire que l'ACA a laisser échapper deux points qui pouvaient quasiment assurer son maintien dès cette 29 ème journée.
Cependant vous l'avez bien compris il n'y a rien d'inquiétant ni d'alarmant au regard de cette médiocre prestation,que l'on pourrait mettre sur le compte d'une légère lassitude et peut être même un besoin de souffler pour des joueurs sous pression depuis un bon moment et qui ont tant donné pour redresser magnifiquement une situation délicate après un début de saison très très compliqué.
Si l'indulgence est de mise dans ce contexte là, ce match est à ranger aux oubliettes et ne doit en rien ternir la suite du championnat.

L'adversaire
Pas grand chose à dire sur cette équipe de Paris, si se n'est qu'elle nous a semblé non pas résignée,mais plutôt en manque d'arguments dans le jeu, tant dans sa préparation que dans sa conclusion.  On comprend mieux pourquoi aujourdh'ui elle ne peut d'ores et déjà que se préparer, sauf miracle à évoluer à l'étage inférieur !

Le bilan
Un petit frein à la dynamique des oursons sans grande conséquence au classement :,l'ACA reste dixième et n'est plus, selon nous, qu'à deux victoires du maintien…


La fiche technique

(Photos Marcu-Antone Costa)
ACA : 0 Paris FC : 0
Arbitre : J. Brisard

Avertissements : Bamba (53e), Pellenard (56e) au Paris FC
ACA
 Mandanda, Diallo, Cissé, Diabaté, Lippini, Marchetti, Vincent puis (Frikeche (76e), Vidémont  puis Panyukov (61e), Nouri, Madri  puis Allée (71e), Toudic
Entraineur : Olivier Pantaloni


PFC
 Thébaux, Cantini, Lybohy, Pierre, Pellenard, Jean-Tahrat, Gamiette puis T. Keita (86e), Bamba, Grange  puis I.Keita (64e), Diarra, Camara
Entraineur: Jean-Luc Vasseur




S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse