Corse Net Infos - Pure player corse

Tragique disparition de Jean-Marie Poli


Rédigé par Marcu-Antone COSTA le Samedi 14 Janvier 2017 à 12:15 | Modifié le Samedi 14 Janvier 2017 - 16:45


La triste nouvelle nous est parvenue ce samedi matin... Jean-Marie Poli, président emblématique de l'Associu Sulidarità et ancien élu de l'Assemblée de Corse, nous a quittés dans la nuit de vendredi à samedi à la suite d'un accident de voiture, sur la commune de Moca-Croce, en Corse-du-Sud.


Tragique disparition de Jean-Marie Poli
Principalement connu pour son combat auprès des familles des prisonniers politiques et de son franc parler, Jean-Marie Poli, âgé seulement de 59 ans est tragiquement décédé cette nuit aux alentours de 4 heures à la suite, semble-t-il, d'une chute mortelle en essayant de rejoindre son véhicule après être sorti de la route en raison du verglas sur la route entre les villages de Moca-Croce (dont il était originaire) et Argiusta-Moriccio. Malgré les efforts des agents de la Collectivité Territoriale de Corse - sur place pour procéder à des opérations de sécurisation de la chaussée - et des secouristes, Jean-Marie Poli n'a malheureusement pas pu être ramené à la vie.

Les circonstances de l'accident restent encore floues à l'heure actuelle.

Nombreux hommages rendus sur les réseaux sociaux

Son engagement auprès du peuple Corse n'était plus à prouver pour cette homme de valeur, comme nous rappelle son parcours dont il nous parlait avec fierté dans une interview accordée à CNI , à la suite de son élection de conseiller territorial à l'Assemblée de Corse en 2013 : " J'ai suivi, depuis mon plus jeune âge, les évolutions de la vie politique corse, d’abord en tant que membre de l'Union des lycéens corses où j'ai, dans les années 70, beaucoup milité pour la création de l'université de Corte. J'ai participé, également, à la constitution et au suivi de la 1ère assemblée territoriale en 1982. J'étais présent dans les travées lors de son installation avec Prosper Alfonsi comme 1er président. Même si cette assemblée faisait partie du plan de décentralisation programmé par l'Etat français, elle fut, pour nous, un évènement. Tout le monde sait qu’elle s'est structurée sous la pression du peuple corse, notamment des Nationalistes qui demandaient plus de pouvoir. " (Interview réalisé par Nicole Mari en 2013).

Depuis ce matin et l'annonce de la terrible nouvelle, de nombreux hommages circulent sur les réseaux sociaux, notamment des groupes tel que la Ghjuventù Indipendentista, qui rendent hommage tout en soulignant l'engagement de Jean-Marie Poli.

Nombreux hommages

PNC
« C'est avec une grande tristesse que le PNC a appris la disparition tragique de notre ami Jean-Marie Poli .
Ce deuil touche l'ensemble des nationalistes. Jean Marie a œuvré toute sa vie à la défense de notre cause et au soutien de nos prisonniers politiques.
Il a été de tous les combats, durant des décennies, auprès de nos prisonniers mais également d'i so paisani du Taravu, de tous les militants, du peuple corse dans son ensemble dont il avait su, avec l'humilité, l'intelligence et la force de conviction qui le caractérisaient, gagner l'entier respect.
En sa qualité de conseiller territorial, il a défendu bien d'autres causes et fait résonner, jusque dans  l'hémicycle de l'Assemblée de Corse, la voix de ceux, emprisonnés ou recherchés, dont il était l'infatigable défenseur.
C'est un pilier de notre lutte qui s'en va. Le PNC s'associe à la douleur de tous les militants et présente à sa famille ses condoléances émues et attristées. »


LDH (Section de Corse
"La mort de Jean-Marie Poli nous bouleverse. La Corse perd un homme de bien, droit, pétri de  générosité ; la ligue des droits de l’homme, un ami. Nous connaissons tous l’engagement quotidien de Jean-Marie pour les prisonniers politiques au plus près des familles et pour l’amnistie. Militant nationaliste, il ouvrait son cœur à toutes les victimes d’injustice. Il ne supportait aucun déni d’humanité. Son engagement politique pour l’émancipation du peuple corse était fondé sur des valeurs humanistes profondément ancrées. Jean-Marie nous manquera lorsque nous serons ensemble unis, cette union qu’il revendiquait à tout instant, pour défendre la justice et les libertés. Jean-Marie nous manque mais nous ne devons pas oublier sa volonté d’avancer vers la paix, encore et toujours, et son sourire. Avec Sulidarità, avec ses amis très nombreux, la LDH partage une profonde tristesse. A sa famille et ses proches, très affectueusement, elle présente ses condoléances."

 


 





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 19:46 Un motard légèrement blessé à Calvi

Jeudi 15 Novembre 2018 - 19:40 Collision à Lumio: un blessé

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie