Corse Net Infos - Pure player corse

Tourisme en Pays Ajaccien : les conséquences de la quatrième vague de la Covid-19 se font, déjà, sentir


Julia Sereni le Dimanche 1 Août 2021 à 18:33

À l’Office Intercommunal de Tourisme du Pays Ajaccien, les conséquences de la quatrième vague de al Covid-19 se font, déjà, sentir. Alors que la saison était sur le point de repartir, la dégradation de la situation sanitaire a un impact certain sur les préparations de séjours, et la perspective d’un mois d’août au ralenti se dessine peu à peu.



(Photo archives  Michel Luccioni)
(Photo archives Michel Luccioni)
Les premiers chiffres du visitorat sont tombés à l’Office Intercommunal de Tourisme (OIT) du Pays Ajaccien. Et ils apparaissent plutôt en demi-teinte. Si par rapport à 2020 le territoire compte cinq fois plus de visiteurs en juin et 120% d’augmentation en juillet, le niveau de 2019 n’a pour autant pas été retrouvé, puisqu’on compte un tiers de vacanciers en moins.

Des conséquences déjà perceptibles

Pourtant, dès le mois de juin, la directrice de l’OIT Nathalie Cau constatait une reprise de l’engouement des touristes, qui se positionnaient sur l’été comme sur l’arrière saison, « ce qui est rare, puisque les séjours se décident désormais sur de courtes durées ». Mais aujourd'hui, avec la dégradation de la situation sanitaire et les annonces présidentielles qui en découlent, le contexte a changé. Et les premières conséquences se font d'ores-et-déjà sentir.
 
D’abord, sur le comportement des vacanciers déjà présents sur le territoire. « Dans les tendances de consommation, il y a moins d’engouement pour tout ce qui est spectacle en espace fermé » remarque Nathalie Cau. Les touristes privilégient davantage les visites urbaines, les déambulations et autres activités culturelles en extérieur. « Ils sont également demandeurs de séjours orientés vers la plage et la baignade, parce que, justement, ils sont encore frileux à l’idée de se retrouver en promiscuité avec du monde » analyse la directrice de l’OIT.
 
Pour ce qui concerne l’hébergement, les visiteurs de juin et juillet ont choisi, pour les trois quarts d’entre eux, l’hôtellerie et le camping, alors que la répartition avec les meublés de tourisme était auparavant plus équilibrée. Faut-il y voir une conséquence de la situation sanitaire ? Les vacanciers seraient-ils plus enclins à choisir un hébergement professionnel a priori plus sécurisant d’un point de vue sanitaire ? « Il est trop tôt pour le dire » répond Nathalie Cau. Les analyses qualitatives d’octobre devraient apporter des éléments de réponse plus précis.

Fébrilité chez les futurs visiteurs

Plus inquiétant pour les professionnels du secteur, l’impact pourrait se faire sentir sur les réservations à venir. « Ceux qui sont en préparation de séjour nous contactent en se demandant s’ils confirment leur venue, ils sont fébriles par rapport à cette situation ». Si au niveau de l’OIT on ne constate pas d’annulations pour le moment, on ressent cependant « le niveau d’inquiétude » des potentiels visiteurs. À ces questionnements, l’OIT argumente, notamment, sur la possibilité de pratiquer des activités en plein air, tout en rappelant que la Corse est pour l’heure soumise à la même règlementation que le reste du territoire national.
 
Les toutes nouvelles restrictions applicables à la région d’Ajaccio  vont-elles porter un nouveau coup d’arrêt à la fréquentation touristique ?






















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047