Corse Net Infos - Pure player corse

Signature de la charte du service public territorial de l’orientation, Corsica Orientazione


Rédigé par Pierre BERETTI le Jeudi 21 Septembre 2017 à 23:54 | Modifié le Jeudi 21 Septembre 2017 - 23:56


La CTC a accueilli jeudi l’ensemble des acteurs de l’île liés à l’éducation et l’orientation à l’occasion de la signature d’une charte visant à coordonner de manière efficiente des actions luttant contre le décrochage scolaire et en faveur de l’insertion professionnelle.


Signature de la charte du service public territorial de l’orientation, Corsica Orientazione

22 000 personnes au chômage actuellement sur l’île. De manière plus générale, le contexte national affiche une précarisation de l’emploi. La Collectivité Territoriale de Corse a décidé de mener une politique en faveur de la formation professionnelle, de l’orientation tout eu long de la vie et de l’emploi. A ce titre le Président du Conseil Exécutif Gilles Simeoni a signé la Charte du Service Public Territorial de l’Orientation (SPTO) accompagné de nombreux partenaires et en présence du Président de l’Assemblée Jean-Guy Talamoni et de la Conseillère Exécutive en charge de la culture, du patrimoine, de l’éducation, de la formation, de l’enseignement supérieur et de la recherche Josepha Giacometti.

 

« L’éducation a été placée au cœur de notre politique au cours de cette mandature, a précisé Jean-Guy Talamoni. Nous avons par ailleurs une conférence permanente qui a été initiée sur ce thème. L’éducation se transmet de génération en génération. C’est un processus qui émancipe et qui libère. Il est aussi facteur d’insertion professionnelle. C’est donc l’éducation qui permet à chacun de trouver sa voie et de s’orienter. Elle occupe donc une place majeure dans le système éducatif. En Corse, 15% des jeunes quittent l’école sans aucun diplôme. Malheureusement des études démontrent que l’école française semble incapable d’insérer les élèves issus des classes sociales les plus défavorisées. Il convient donc de promouvoir l’égalité des chances et de replacer l’éducation au cœur des politiques publiques ».

 

En tant que coordinateur de l’orientation à l’échelle territorial, la CTC assure la mise en réseau de l’ensemble des services, structures et dispositifs qui assurent l’accueil, l’information et l’accompagnement des publics en demande d’orientation ou de réorientation professionnelle. « C’est un enjeu collectif, l’enjeu de l’orientation. Celui qui guide, qui jalonne qui conditionne la réussite d’un parcours du plus jeune âge jusqu’à la réorientation professionnelle. Ce n’est qu’une première étape vers le développement des actions que nous voulons efficientes en faveur de l’orientation » a souligné Josepha Giacometti.

Il s’agit également de lutter contre le décrochage scolaire, de terminer la mise en place du Conseil Evolution Professionnelle (CEP) et un réseau en Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

« La VAE a permis a des dizaines de milliers de citoyens de reprendre des études, a expliqué Philippe Lacombre, recteur de l'académie de Corse Il est important au delà des validations diplômantes de permettre aux personnes en décrochage de revenir dans le processus de formation et d’intégrer des responsabilités reconnues par l’expérience personnelle et professionnelle ».

 

La signature de cette charte devrait favoriser une meilleure coordination entre les divers partenaires engagés parmi lesquels on peut retrouver  la Préfecture de Corse, le Rectorat de Corse, l’Université de Corse, les Chambres Régionales Consulaires, l’Association Régionale des Missions Locales, Pôle emploi, Cap emploi, les FONGECIF, AFDAS, FAFTT, FAFSEA, OPCALIM, UNIFAF, UNIFORMATION, APEC, CRIJ.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie