Corse Net Infos - Pure player corse

"Plan blanc" : quand la clinique Maymard soulage l'hôpital de Bastia


Livia Santana le Mardi 10 Août 2021 à 19:39

Une semaine après le déclenchement du plan blanc régional le mardi 3 août, la clinique Maymard a déjà absorbé une soixantaine de patients en situation "d'urgence classique", pour venir en aide à l'hôpital de Bastia et libérer des lits pour les patients Covid-19.



Depuis un an et demi, la Covid-19 est devenu un puissant catalyseur entre les établissements de santé publics et privés. Cela fait une semaine que Bastia en est la preuve concrète.
Dès le déclenchement du plan blanc dans les hôpitaux de l'île, la clinique Maymard a commencé à absorber la majeure partie des malades des "urgences classiques", hors Covid, de l'hôpital de Bastia. Ces prises en charge visent à soulager l'établissement public qui, depuis quelques semaines, est saturé et manque de lits notamment en réanimation. 

C'est lors d'une des réunions qui se tiennent 3 fois par semaine, avec l'agence régionale de santé de Corse (ARS), que les deux établissements ont élaboré la stratégie de prise en charge. Une méthode qui n'est pas inconnue à Franck Vanlangendonck, le directeur des établissements d’Almaviva à Bastia anciennement directeur d'une clinique du groupe à Nancy. "Lors de la première vague, le Grand Est a été une région très touchée. La clinique qui était sous ma direction a accueilli 49 patients Covid-19 quand il y en avait 130 au centre hospitalier universitaire", explique-t-il. 
   
Dans la réorganisation élaborée conjointement avec l'ARS de Corse,  les urgences chirurgicales, les urgences digestives, orthopédiques de l'hôpital de Bastia sont désormais transférées vers les praticiens de la clinique privée. Cela vise à libérer des lits et des ressources dédiés aux patients Covid-19 maintenus à l'hôpital public qui dispose du seul service de réanimation sur la région bastiaise. Ainsi, depuis une semaine, le centre de consultations de soins immédiat soit l'équivalence des urgences pour la clinique Maymard, a pris en charge 60 patients supplémentaires issus en majorité de l'hôpital de Bastia. 

Une organisation complexe  

Avec les vacances estivales des soignants et le doublement de la population liée au tourisme, déployer cette nouvelle organisation n'a pas été de tout repos. La clinique Maymard a dû déprogrammer les chirurgies bariatrique (opération pour l'obésité), qui se sont révélées moins urgentes et qui représentaient un risque potentiel d'occupation des lits de réanimation. La clinique Filippi un des autres établissements du groupe Almaviva, étant fermée durant l'été, deux de ses trois anesthésistes, aussi réanimateurs, se sont portés volontaires pour venir en aide à l'hôpital de Bastia. Cet acte de solidarité, Franck Vanlangendonck tient à le souligner : " Je suis très admiratif de ce que le personnel peut faire. Ils ont déjà affronté 3 vagues de l'épidémie. Ils sont fatigués mais se rendent toujours disponibles."

Depuis le début de l'épidémie, c'est d'ailleurs la première fois que les patients sont aussi nombreux à affluer au centre de consultations de soins immédiat puisque lors de la première vague toutes les opérations avaient été déprogrammées : les gens restaient chez eux, donc l'activité d’urgence était moins importante.
Aujourd'hui, la clinique Maymard n'a pas eu à déprogrammer les interventions classiques, ce qui laisse encore une marge de manœuvre si la situation venait à empirer. Les soignants en vacances pourraient même être rappelés.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047