Corse Net Infos - Pure player corse

« Mélodisme » de Laurent Bruschini une sortie très attendue .


Rédigé par le Samedi 2 Décembre 2017 à 16:10 | Modifié le Samedi 2 Décembre 2017 - 17:10


Laurent Bruschini avec ce quatrième album est peut-être là où on ne l’attendait pas : une sélection de reprises aux sentiments certains, qui voyage à travers les générations, aux soupirs chauds, pleins d’envies et qui nous emporte dans les lentes volutes d’« Opium », certainement le titre phare de cet album.


Mélodisme Laurent Bruschini
Mélodisme Laurent Bruschini
L’album de Laurent Bruschini, intitulé « Mélodisme », enregistré en mars à Paris, n’a pas laissé de place à l’imperfection. Il comporte neuf titres, neuf reprises de chansons corses ou venues d’ailleurs, et pas des moins connues. Le challenge est là ! Quoi de plus difficile que d’interpréter les chansons d’autres, et de surcroît celles qui ont marqué les esprits et les cœurs. Il faut alors leur donner son empreinte sans toutefois les dénaturer, se les approprier par la voix et l’orchestration en gardant l’âme de leurs versions originales. Laurent Bruschini a fait plus, en nous faisant oublier lorsqu’il les interprète qu’elles ont appartenu à d’autres.

Une nouveauté dans ce nouvel opus, pas de guitare, mais de sublimes violons ukrainiens et des arrangements artistiques de Jérémie Vuillamier

Le voyage mélodique commence par Caruso, ce monument du bel canto chanté notamment par Pavarotti et qui sied si bien à la voix puissante de Laurent.  Puis il nous fait voyager, du Brésil (Manha de carnaval) dont il affectionne particulièrement la musique,  à l’Italie avec Parla piu piano un titre composé par Nino Rota « J’avais envie de m’inscrire dans la continuité de la version de Gianni Morandi. La langue italienne magnifie la mélodie et ne peut laisser indifférent ». Besame mucho un autre classique de la musique latine, « chanson que j’ai toujours chantée et qui s’inscrit  dans la couleur douce et feutrée de l’album ». Enfin, Opium « chanson des années 30 qui parle à tous les corses et qui séduit par son exotisme et son romantisme ». Une interprétation magistrale pesante et planante de ce chant aux accents nostalgiques qui, nous aussi, nous élève aux paradis artificiels.

Coté chanson corse, on retrouvera des classiques, U mio mulinu,  monument de la chanson corse écrite et composée par Dominique Marfisi et chantée par le grand Charles Rocchi ; J’avais 20 ans titre mélancolique et doux ; Chi Fà titre écrit et composé par François Vincenti et révélé par Antoine Ciosi, à qui Laurent Bruschini voulait rendre hommage. Et enfin le Dio vi salvi Regina « le chant qui unit les corses aux corses. »

Laurent Bruschini débutera sa tournée en janvier à Paris pour revenir ensuite en Corse nous offrir quelques dates pour présenter son album « Mélodisme ».

Jeremy vuillamier  Direction artistique et arrangements, piano
Philippe Biondi  percussion, vibraphone, bandoleon
Mathilda Daiu et Christina Vata,  violons
Guillaume Bongiraud,  violoncelle
Geoffroy Tekeyan,  Guitare basse
Andreas Lecter,  prise de son
Mathieu Maestracci,  mixage, mastering
Crédit photo: Jacques Maton.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 22:55 L'ACA courageux à Auxerre (0-0)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Xavier Lacombe : « L’harmonisation par le haut de la #taxe d’#électricité pénalise les habitants de #Corse du Sud »… https://t.co/9EUysFeS4F
Samedi 22 Septembre - 00:20
Corse Net Infos : Port-Toga : Fermeture administrative temporaire d'un débit de boissons https://t.co/vfIlcvnyb1 https://t.co/2cLnnOPLL9
Vendredi 21 Septembre - 23:29
Corse Net Infos : L'ACA courageux à Auxerre (0-0) https://t.co/NcuIftZRI3 https://t.co/Wl9SPxOCLB
Vendredi 21 Septembre - 23:10
Corse Net Infos : RT @Prefet2B: [CommuniquéDePresse] Fermeture administrative temporaire de l'établissement "Le Pulp" situé sur le port de Toga ➡️https://t.c…
Vendredi 21 Septembre - 22:59



Newsletter






Galerie