Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Législatives : Jean-Antoine Giacomi retire sa candidature


MV le Lundi 17 Juin 2024 à 15:45

Le candidat de Forza Nova qui se présentait dans la deuxième circonscription de Haute-Corse se retire "afin de ne pas disperser les voix".



Jean-Antoine Giacomi
Jean-Antoine Giacomi

Jean Antoine Giacomi, vice-président de Forza Nova, a annoncé ce matin qu'il retire sa candidature aux élections législatives des 30 juin et 7 juillet prochains."À l'heure où la France et, par voie de conséquence, la Corse connaissent un chamboulement politique avec ces élections législatives anticipées convoquées par le Président Macron, j'ai décidé d'être candidat dans la 2ème circonscription de Haute-Corse dans une optique d'une union des droites la plus large possible sur une ligne anti-immigrationniste résolument corsiste aux fins de venir à bout du macronisme et ses déclinaisons locales", a-t-il déclaré dans un communqiué.
 

Cependant, les négociations avec les représentants locaux de Reconquête ! et du Rassemblement National n'ont pas abouti. "Les discussions étaient engagées et pouvaient aboutir jusqu'hier à 18h00. Cependant, ces discussions n'ayant pas abouti avec la représentante locale de Reconquête ! et le RN, ce dernier ne souhaitant pas d'union et ayant pour seul intérêt la défense de sa boutique électorale, je fais le choix de placer l'intérêt de ma circonscription au-dessus de ces intérêts de partis politiques", a ajouté Jean-Antoine Giacomi.


Pour l'ancien candidat, l'objectif principal reste de contrer le député sortant, qu'il accuse de promouvoir une politique immigrationniste. "Le principal enjeu de cette élection est de faire barrage au député sortant qui est le candidat de la gauche immigrationniste. À ce titre, les conditions n'étant pas réunies, je retire donc ma candidature afin de ne pas disperser les voix et appelle les électeurs à voter pour le candidat représentant le mieux la lutte identitaire et anti-immigrationniste et, ainsi, à sanctionner la politique tiers-mondiste, wokiste et cosmopolite des élus actuels", a-t-il insisté.


Enfin, Jean Antoine Giacomi a déploré l'absence d'une union des droites en Corse, soulignant la responsabilité du Rassemblement National dans cette situation. "Les Corses espéraient tant l'union des droites et plus largement de tous les patriotes dans toutes les circonscriptions. En ce sens, le parti français Rassemblement National aura une responsabilité immense dans sa défaite en ayant favorisé la victoire des islamogauchistes et macronistes sur l'île", a-t-il conclu.