Corse Net Infos - Pure player corse

Le projet Alpha : 1,25 € sur chaque billet au départ et ou à l'arrivée pour financer le sport corse


Rédigé par le Dimanche 29 Octobre 2017 à 19:57 | Modifié le Dimanche 29 Octobre 2017 - 19:45


Le Cullettivu di i Sustenidori du u Sporting Club de Bastia ne fait pas que cela. Il réfléchit aussi à un meilleur avenir du sport corse de haut niveau. Dans cette optique il propose, dans une lettre adressée aux candidats à l'élection territoriale, un projet - baptise Alpha - de modèle économique qui se veut, selon lui, une réponse aux problèmes financiers de nos divers clubs.


Le projet Alpha : 1,25 € sur chaque billet au départ et ou à l'arrivée pour financer le sport corse
Que propose le CSSCB ?
"L’idée qui vous est soumise est très simple, sur le principe de la taxe de séjour, nous vous suggérons d’instaurer une mise à contribution de 1,25€ au profit du sport corse, sur chaque billet par départ ou à l’arrivée de chaque port et aéroport de l’île pour constituer un budget centralisé par une agence régionale de promotion par le sport sous l’égide de la CTC. Une fois cette ressource constituée, elle est redescendue vers les clubs soit dans le cadre de marchés publics en échange de prestations soit via des subventions pour les clubs amateurs"  écrit-il notamment aux candidats aux territoriales.
 

"Selon l’INSEE, il y a 8 300 000 départs par an, ports, aéroports et croisières inclus ( chiffre 2015 ) et ce chiffre augmente chaque année.
 A 1,25€ par départ, cela représenterait donc 10,375 millions d’euros (…), à répartir entre tous les clubs en fonction du niveau d’exercice selon une clé de répartition à affiner en respectant les critères juridiques des marchés publics définis ci-dessous et amateurs selon une politique de subventionnement à définir."
 

"A 1,25€ par billet, personne ne renoncera à un passage, cela est tout à fait marginal par rapport à l’ensemble des taxes et prélèvements d’autant que l’environnement concurrentiel permettra probablement de ne pas augmenter le prix du passage"
ajoute encore le  Cullettivu di i Sustenidori du u Sporting Club de Bastia
 Dans ces conditions chaque club peut envisager d’augmenter significativement ses ressources (2 à 3 millions pour un club en ligue 2 chaque année si le schéma est retenu) et si vous préfériez un prélèvement forfaitaire de 1, 50€, c’est une manne de 12 500 000 € qu’il faudrait alors répartir…..
 
 
"Une Agence régionale de promotion par le sport, sous l’égide de la CTC,  peut s’avérer l’outil idéal pour coordonner ce programme mais il serait également possible de regrouper ces actions sous la bannière de l’ATC afin de limiter les frais de fonctionnement et gagner du temps. Dans ce cas, il s’agirait d’augmenter juste la TS de 1,25€ par titre de transport.. L’idée défendue par le Collectif n’est pas de solliciter les finances de la CTC mais de faire en sorte de créer une nouvelle ressource ciblée, propre et indolore qui serait comprise car justifiée pour tout le monde."


Le  Cullettivu di i Sustenidori du u Sporting Club de Bastia qui développe son projet sur six pages (voir ici-dessous) évoque, in fine, les prochains J.O de Paris…
"L’attribution des Jeux Olympiques à Paris pour 2024 a été saluée quasi unanimement pour ce qu’ils représentent mais également pour les retombées économiques attendues. Le coût des JO parisiens est déjà évalué à ce jour à 7 milliards d’euros. Si l’on se réfère à une simple règle de proportionnalité démographique, on peut déduire que l’effort des contribuables corses pour financer les Jeux Olympiques de Paris est estimé à… 35 millions d’euros ! Sans aucune retombée pour l’île !
Qui peut encore soutenir que prélever l’équivalent du prix d’un café sur chaque billet en échange du sauvetage du sport en Corse, est disproportionné ?"

 
Patrick Alozy, administrateur et référent pour le projet au sein du CSSCB, attend à présent le retour des candidats pour leur exprimer de vive voix le détail du projet.
" Ce type de projet est en capacité d’apporter des solutions y compris sur les plans sociétaux avec des inductions économiques fortes. Si une gouvernance régionale n’a pas l’audace de valider un tel projet, personne ne le fera et les dégâts seront bientôt irréversibles et la responsabilité ne saura incomber uniquement aux dirigeants de clubs."
 
projetalphav3.doc projetalphav3.doc  (57.5 Ko)




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 19:46 Un motard légèrement blessé à Calvi

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie