Corse Net Infos - Pure player corse

“L’ora di u ritornu” pour Pierre Alessandri et Alain Ferrandi : le collectif demande l'application des lois


Rédigé par Jean-camille Pomier le Jeudi 27 Juin 2019 à 17:31

Le collectif “L’ora di u ritornu “ avec la Ligue des Droits de l’Homme, en présence de Thierry Casanova, organisateur et membre du comité et André Paccou représentant de la LDH ont tenu ce jeudi 27 juin une conférence de presse devant les grilles de l'Assemblée de Corse pour rappeler au grand public le sort "infligé" à Pierre Alessandri et Alain Ferrandi.
Le collectif milite depuis plusieurs années pour le rapatriement des deux prisonniers, condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité dans le cadre de l’affaire de l’assassinat du préfet de Corse Claude Erignac.




Pierre Alessandrini et Alain Ferrandi sont aujourd’hui en prison depuis 20 ans, et ont tous deux 60 ans. Ni le collectif, ni les deux prisonniers ne demandent l’amnistie, qui serait pour eux une forme d’oubli, et que face à la souffrance de la famille du préfet Erignac,  il ne peut y avoir que du respect. 
Ils demandent simplement l’application des lois, et le respect des traités internationaux signé par l’Etat qui sont aujourd’hui, d'après eux, bafoués dans cette affaire.  

"Pour rappeler les lois et les normes d’un Etat démocratique"

André Paccou, représentant de la Ligue des droits de l’Homme, explique pourquoi il défend aujourd’hui cette initiative.
On apporte aujourd’hui notre soutien au collectif “l’ora di u ritornu” qui milite depuis longtemps pour Pierre Alessandri et Alain Ferrandi condamnés pour leur participation à l’assassinat du préfet Erignac. On veut rappeler simplement que ce sont des faits qui se sont passés il y a 20 ans, que ces personnes montrent un comportement qui ne pose pas problème en prison, mais qu'au nom d’un statut qui s’appelle “DPS” qui signifie “Détenu Particulièrement Signalé” on empêche le rapprochement de ces deux personnes dans une prison ici en Corse et on entrave leurs possibilités d’obtenir des peines alternatives, telles que la semi-liberté.    

"Il leur est donc appliqué des peines d’exceptions, alors qu’incontestablement ce statut-là ne correspond pas à la situation. Il y a une instrumentalisation du DPS, et il devient ainsi plus important que des normes internationales votées par l’ONU, le conseil européen et que la France a pourtant signé.  

Nous avons donc une réglementation disciplinaire administrative qui au niveau de la hiérarchie des normes se retrouve plus décisive que des engagements internationaux pris par notre pays.  

Nous sommes là pour rappeler les lois et les normes d’un Etat démocratique, et veiller à ce que les droits soient respectés. Le rapprochement, par exemple, signifie le droit à la famille et d’avoir une possibilité de réinsertion qui est le premier pas pour le droit au travail.  

Des peines lourdes ont été prononcées, ils sont en train de les assumer. Aujourd’hui la prison ce n’est pas la vengeance, ce n’est pas l’expiation. À un moment donné, tout détenu est appelé à sortir, selon les rappels de la commission consultative des droits de l’Homme, il faut donc préparer cette sortie.” 


Nouvelle manifestation le 14 Juillet à Casabianda

Elus et militants  lors de la conférence de presse  (Photos Michel Luccioni)
Elus et militants lors de la conférence de presse (Photos Michel Luccioni)
Alors qu’en 2017, alors que Emanuel Macron était encore candidat à la présidence, il avait promis au collectif que des mesures seraient prises pour répondre à leurs demandes. 
Hélas, aujourd’hui aucune solution n’a été apportée par l’Etat, et la situation stagne pour les deux hommes qui purgent, déjà, leur peine depuis 20 ans sans possibilité de voir celle-ci aménagée.  
Le collectif organisera donc une nouvelle manifestation pacifique le 14 juillet au pénitencier de Casabianda, qu’il juge apte à accueillir Pierre Alessandri et Alain Ferrandi, pour qu’ils puissent purger leur peine près de leur famille. 

 


Les remerciements de L’Ora di u Ritornu et la Ligue des Droits de l’Homme de Corse

L’Ora di u Ritornu et la Ligue des Droits de l’Homme de Corse remercient les femmes et les hommes ainsi que les partis et mouvements politiques (Voir plus grand, Andà per dumane, la voie de l’avenir – A strada di l’avvene, PNC, Corsica Libera, Femu a Corsica, Pattriotti, Core in fronte, Manca Naziunale) qui ont apporté leur soutien à Pierre ALESSANDRI et Alain FERRANDI lors de la conférence de presse qui s’est tenue le 27 juin devant la Collectivité de Corse. La rencontre qui s’en est suivie avec les présidents de groupes, le président de l’Assemblée de Corse et le président de l’Exécutif a permis de déboucher sur un consensus autour de deux idées fortes : le respect des règles de droit qui ne doivent souffrir aucune exception ni donner lieu à aucune discrimination. La prise en compte de l’intégrité humaine, intellectuelle et morale, quel que soit le motif à l’origine d’une condamnation. Une motion de soutien large et unanime doit être débattue et votée au cours de cette dernière session avant l’été. Elle reprend les grands principes évoqués par le collectif et la ligue des droits de l’Homme à savoir : levée des DPS, rapprochement en Corse et mise en place d’un projet de réinsertion adapté et en cohérence avec les motivations de Pierre et Alain. L’Ora di U Ritornu et la Ligue des Droits de l’Homme appellent à étendre la mobilisation en participant le 14 juillet prochain, devant les portes du pénitencier de Casabianda, à un rassemblement le plus large possible de manière à exprimer notre détermination et notre volonté collective à trouver une solution juste, équitable et respectueuse de l’intégrité humaine.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude