Corse Net Infos - Pure player corse


Josepha Giacometti : « Jamais la Collectivité de Corse n’a cessé d’être aux côtés de la communauté éducative ! »


Nicole Mari le Dimanche 6 Septembre 2020 à 09:06

En dépit des inquiétudes liées au contexte sanitaires, la rentrée scolaire s’est déroulée sereinement dans l’île. La Conseillère exécutive en charge de l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche, Josepha Giacometti, était sur le terrain aux côtés du président de l’Exécutif corse, Gilles Simeoni, pour réaffirmer la pleine implication de la Collectivité de Corse (CdC) en matière éducative. Elle revient, pour Corse Net Infos, sur les actions engagées.



Josepha Giacometti, Conseillère exécutive en charge de l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche, au collège de Biguglia pour la rentrée des classes.
Josepha Giacometti, Conseillère exécutive en charge de l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche, au collège de Biguglia pour la rentrée des classes.
- Comment s’est déroulée globalement cette rentrée scolaire en Corse ?
- Malgré les inquiétudes sanitaires, cette rentrée s’est déroulée assez sereinement. La Collectivité de Corse a, dans le cadre de ses compétences, travaillé avec les établissements pour préparer au mieux les choses. Je crois que nous l’avons fait de la meilleure manière possible. Nous avons été toute la journée sur le terrain aux côtés de la communauté éducative, comme nous l’avons toujours été d’ailleurs, pour que cette rentrée se passe dans les meilleures conditions et que, malgré toutes les inquiétudes, la sérénité prime. Nous avons eu également des échanges durant la préparation de cette rentrée avec les représentants des syndicats et fédérations d’enseignants et de parents d’élèves. Nous tenons, enfin, à saluer le travail dans les établissements de nos agents ATTEE. Il est important que les élèves, les enseignants et les personnels soient dans le meilleur environnement possible. Nous avons souligné dans nos échanges avec les autorités académiques que nous souhaitions un point régulier sur la situation sanitaire dans les établissements scolaires.
 
- Vous avez expliqué que l’Exécutif a été blessé par les critiques concernant sa décision de fermer les écoles avant le confinement. Vous en appelez à la confiance ?
- Lorsque notre décision a été attaquée comme portant atteinte au droit à l’éducation, cette attaque était non seulement injustifiée, mais aux antipodes de ce que nous portons. Blessés non ! Dans le sens où notre conviction est restée la même ! Nous savons à quel point le projet politique, que nous portons, est attaché à cette garantie du droit à l’éducation. Jamais la Collectivité de Corse n’a cessé d’être aux côtés des chefs d’établissements et de la communauté éducative. Nous en avons encore fait la démonstration lors de cette rentrée scolaire. Si nous avions cessé, à un moment donné, de l’être, cette rentrée n’aurait pas pu être aussi bien préparée parce qu’il fallait l’implication, bien sûr, des professeurs, des chefs d’établissement, des autorités académiques, mais aussi de la Collectivité de Corse qui est un partenaire incontournable. C’est cette synergie-là qui nous a permis de la préparer au mieux, en tout cas en ce qui nous incombait, et nous sommes même allés au-delà ce qui nous incombait pour le garantir. Je crois que cette confiance-là est très importante.
 
- Quel message êtes-vous venus porter à la communauté éducative ?
- Le même message que nous portons depuis le début de notre mandature. Réaffirmer que, malgré les contraintes financières et les contraintes de tous ordres, nous sommes aux côtés de la communauté éducative parce que nous pensons que l’éducation et la formation sont des piliers d’un projet émancipateur pour le peuple corse. Nous sommes convaincus que c’est là où il faut concentrer fortement nos moyens, c’est là où il faut investir, même en période de contrainte budgétaire. C’est là où il faut porter fort notre action politique. Le président de l’Exécutif l’a rappelé dans ses différents discours.
 
- Au delà des contraintes sanitaires, quelles autres actions avez-vous engagées ?
- Pour préparer cette rentrée, près de 1,2 million d’euros ont été investis dans les EPLE (Etablissements publics locaux d’enseignement) pour des aménagements liés aux contraintes sanitaires : travaux de rénovation et extensions, attribution de dotations exceptionnelles. Au-delà, dans le domaine de l’éducation, nous poursuivons également nos travaux dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire. Des rencontres doivent avoir lieu sur le sujet dans les prochaines semaines avec les autorités académiques et l’ensemble des partenaires. Nous avons initié un travail, bien avant le confinement, sur le projet Educ’azzione qui veut concourir à l’émergence d’un autre modèle éducatif, nous y reviendrons dans les prochaines semaines. Nous avons également souhaité renforcer l’espace numérique de travail afin d’augmenter sa capacité.
 
- Cette rentrée risque d’être très difficile financièrement pour nombre d’étudiants. Avez-vous prévu un plan d’aides supplémentaires pour y répondre ?
- Effectivement ! Nous avons eu un dialogue constant avec l’Université de Corse et le Crous qui ont joué pleinement leur rôle et qui, jusqu’au bout, ont continué d’organiser les choses pour que tout puisse se passer au mieux pour tous les étudiants. Mais il est vrai que certains étudiants connaissent des difficultés financières qui, peut-être, cette année, se font sentir encore plus fortement. Durant la crise, nous avons renforcé notre dispositif d’aides et assoupli notre schéma d’aide à la vie étudiante - qui se découpe en 20 mesures - pour mobiliser plus facilement les fonds d’urgence que nous avions mis en place. Le but est que des étudiants, qui se retrouveraient dans des difficultés qui ne rentreraient pas dans les cases imposées par le schéma, puissent bénéficier, de manière très réactive et très rapide, de l’aide. Cela avec, bien sûr, le concours du Crous et de l’université avec qui nous sommes en lien constant pour pouvoir adapter ce schéma au plus juste des besoins en cette année particulière. Le fait que l’université de Corse soit une université à taille humaine permet véritablement d’avoir ces actions conjuguées de la présidence de l’université, de la direction du Crous et de la Collectivité de Corse au plus près du terrain. Des réunions sont, d’ailleurs, prévues dans les prochains jours et les prochaines semaines pour suivre de près la situation et répondre, dans les contraintes budgétaires qui sont dans les nôtres, aux besoins de tous les étudiants. Je le répète : ce n’est pas là où nous voulons réaliser des économies.
 
Propos recueillis par Nicole MARI.
 

Josepha Giacometti aux côtés du président de l'Exécutif corse, Gilles Simeoni, au collège de la Plaine à Prunelli di Fium'Orbu.
Josepha Giacometti aux côtés du président de l'Exécutif corse, Gilles Simeoni, au collège de la Plaine à Prunelli di Fium'Orbu.

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047