Corse Net Infos - Pure player corse

« I Vagabondi » : un nouveau magazine littéraire voit le jour en Corse


Vincent Marcelli le Samedi 24 Juillet 2021 à 17:45

Créé à l’initiative de Jean-Jacques Colonna d’Istria, bien connu dans le milieu culturel et fondateur de « Scudo Edition », le dernier-né des magazines insulaires « I Vagabondi », un semestriel de 168 pages, aborde divers thèmes. Une approche que l’on doit à son auteur…



Photo Michel Luccioni
Photo Michel Luccioni
Combler un manque au niveau littéraire, tel était l’objectif de Jean-Jacques Colonna d’Isria en créant « I Vagabondi », un magazine littéraire semestriel dont le premier numéro a été présenté ce vendredi devant la librairie La Marge à Ajaccio. « Il existe de nombreuses revues spécialisées en Corse, rappelle l’auteur, elles sont relatives à l’histoire, la Science, la littéraire. Il manquait, à notre avis, une revue plus généraliste de création. »
« I Vagabondi », un terme qui a plusieurs sens et qui puise sa source dans les voyages que l’âme peut faire à travers des activités diverses, aborde, en effet, tous les thèmes : photographie, musique, poésie, roman, nouvelles, dessin, littérature… « I Vagabondi, rajoute Jean-Jacques Colonna d’Istria, c’était aussi une société littéraire à l’époque de Paoli. Enfin, l’autre aspect concerne les vagabonds de la pensée que nous sommes.»
Un projet né, à l’origine, à travers la création du festival Romain Gary à Sarrola Carcopino, un projet prévu en mai 2020, différé à cette année en raison de la pandémie et qui devrait finalement se tenir en 2022. en guise de fil rouge, il va de soi que la création littéraire occupe une large partie de la revue mais d’autres formes.
Dans cet espace, la méditerranée constitue l’axe majeur. Encore un choix de l’équipe fondatrice. « On y tient tout particulièrement afin de replacer la Corse dans son contexte naturel. À chaque numéro, un pays sera invité. À l’occasion de ce premier numéro, c’est l’Algérie à travers des auteurs ou photographes. »
 
Cinquante-et-un contributeurs
La revue, qui se veut, on le voit, très éclectique, se décompose dans son premier numéro, en plusieurs aspects. On retrouvera, ainsi un feuilleton d’Aristide Nerrière, « La maison sur la mer », une superbe prose de Farrah Trabelsi « Alger », « Noratlas », où Norbert Paganelli raconte un voyage de Sartène à Bône et un périple de 1958 à 1962, date de l’indépendance de l’Algérie, Romain Gary « croqué » par le dessinateur Nino et l’artiste Nicole West, « Entre Corse et Algérie » de Jean-Pierre Castellani, « Quale saranu quessi », un texte rédigé en corse par Ludovic Baris-Pezet, « La mer comme manque » , une poésie rédigée en français et en arabe, « Détruire Carthage » par Amin Khan ou encore une partition de « Dicu di nò », chanson écrite par Patrizia Gattaceca sur une musique de Ludovic Marcaggi…
Au total, 51 personnes ont contribué à ce premier numéro. Des professionnels mais aussi des amateurs au sens noble du terme. 
« Nous travaillons déjà au second numéro, qui devrait paraître en décembre prochain avec toujours le même esprit comme fil conducteur. Il y aura deux thèmes précis qui sont la défense de l’environnement et la sexualité en Méditerranée. »
Une nouvelle revue qui manquait sans doute à la bibliographie de la Corse dont l’objectif sera de s’inscrire dans la durée.
 














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047