Corse Net Infos - Pure player corse



Gilles Simeoni : « Il faut qu'au plan sanitaire et touristique, l’été se passe de façon optimale »


Nicole Mari le Mardi 2 Juin 2020 à 15:14

Les transports aériens restent en mode confinement pour la Corse. Cette décision du gouvernement, lâchée par décret, sans prévenir, a provoqué un tollé politique unanime dans l'île. Le président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse, Gilles Simeoni, dénonce une réponse "absolument pas satisfaisante" au risque de rebond de l'épidémie et demande au gouvernement de définir de toute urgence une nouvelle règle du jeu qui allie sécurité sanitaire et reprise du tourisme. Sa réaction en vidéo.



Gilles Simeoni, président du Conseil éxécutif de la Collectivité de Corse, mardi matin, à Bastia.
Gilles Simeoni, président du Conseil éxécutif de la Collectivité de Corse, mardi matin, à Bastia.
«  Si nous avions pu discuter comme il l'aurait fallu depuis le 7 mai avec le gouvernement, et comme nous l'avions demandé, nous serions dans une situation nettement plus satisfaisante aujourd'hui… Il faut passer l’été au plan sanitaire et au plan touristique de façon optimale ». Le président de l'Exécutif corse ne comprend pas le décret gouvernemental qui maintient les restrictions de voyage en avion à destination de l'île. Une décision d'autant plus incompréhensible qu'aucune restriction ne touche le transport maritime. Gilles Simeoni est d'autant plus mécontent que sa proposition d'instaurer, au moins pour le mois de juin, un Green Pass, a reçu une fin de non recevoir du ministre de l’Intérieur. Pourtant, ce passeport sanitaire, appliqué par d’autres pays fortement touristiques pour éviter un rebond de l’épidémie, était un moindre mal pour l’économie. Conçu par le Comité scientifique après analyse des perspectives d’évolution de la pandémie COVID, il conditionne l’accès à l’île à la présentation d’un test PCR négatif réalisé 4-7 jours avant le départ ou à un test sérologique positif, certifiant l’immunisation contre le SARSCoV2. Des tests généralisés que le gouvernement envisage d’imposer pour les départements d’Outre-Mer !
 
Si ce décret, qui a pris tout le monde par surprise, apporte de l'eau au moulin de l’Exécutif en confirmant que la situation sanitaire de l'île n'est pas stabilisée, il risque de tuer dans l'oeuf les premiers signes de reprise des réservations touristiques pour la saison estivale… « L’économie et le tourisme corses ont connu un coup terrible, ces dernières semaines. Le préjudice subi est, d’ores et déjà, largement irréversible », estimait le président de l'Exécutif lors de la session de l’Assemblée de Corse, vendredi dernier, en avançant le chiffre de 800 millions €, voire 1 milliard € de pertes. Se refusant à céder « à la politique du pire », tout « en se préparant à tous les scénarii possibles », Gilles Simeoni demande une réunion d’urgence avec le gouvernement et tous les acteurs économiques concernés pour définir « un modèle équilibré, une règle du jeu lisible qui nous permette de construire notre saison touristique et de la réussir dans des conditions sanitaires sécurisées ».

Comme il l'explique au micro de Corse Net Infos, ce mardi matin à Bastia :


Gilles Simeoni : « Il faut qu'au plan sanitaire et touristique, l’été se passe de façon optimale  »

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047