Corse Net Infos - Pure player corse


Femu a Corsica demande à l'Etat d'installer "un processus politique nouveau en Corse"


La rédaction le Samedi 27 Novembre 2021 à 18:11

Le propos de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-Mer, a parfaitement été bien entendu en Corse. L'autonomie évoquée pour la Guadeloupe,après des nuits d'émeute a, en effet, fait réagir la classe politique corse, notamment Femu a Corsica qui dans un communiqué demande à l'Etat "d'aller dans le sens de l'Histoire en installant un processus politique nouveau en Corse"



Le communiqué de Femu a Corsica

(Archives CNI)
(Archives CNI)
 Femu a Corsica prend note des déclarations du ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu concernant la crise des Antilles, notamment en Guadeloupe.
Le Gouvernement est donc "prêt" à parler de l'Autonomie de la Guadeloupe comme une des solutions structurelles à apporter à cette crise. Il a fallu des violences, des nuits d'émeutes pour arriver à cette évidence. Cela ne manque pas d'interpeller.
En Corse, comme chacun sait, cela fait des années que le suffrage universel est clair et limpide sur ces questions en permettant à une large majorité de corses de se déterminer de manière réitérée pour une Autonomie législative de plein droit et de plein exercice pour
l'île.


Cela fait des années que les élus légitimes de la Corse, en particulier le Président de l'exécutif Gilles Simeoni, ceux de la majorité territoriale d'hier et d'aujourd'hui, les parlementaires nationalistes, n'ont eu de cesse de réclamer un vrai dialogue politique, sans tabous, au gouvernement, pour aboutir à des compromis historiques sur des sujets centraux : statut d'Autonomie, règlement de la question des prisonniers, lutte contre la spéculation foncière, autonomie énergétique, statut fiscal et social, maîtrise des
transports, prix des carburants...


Le gouvernement jusqu'à aujourd'hui n'a eu de cesse de refuser, de biaiser, de gagner du temps. Et de légitimer les coups de menton du corps préfectoral visant à contraindre les compétences actuelles de la Collectivité de Corse dans une optique de guerre idéologique
surannée, à l'encontre du fait démocratique. Il existe des sujets urgents sur lesquels le gouvernement est attendu en terme de prise de responsabilité pour éclairer le jeu dans le sens d'un apaisement et de recherches de solutions : notamment la crise autour des transports maritimes, la levée du statut de DPS, les propositions autour de la lutte contre la spéculation foncière et immobilière. Et il est
attendu aussi sur la perspective de mise en œuvre d'un vrai statut d'Autonomie et d'une solution politique globale.


Le temps presse. La mobilisation se structure, car il est hors de question de capituler sur la défense des intérêts matériels et moraux des corses et de la Corse pour laquelle une large majorité s'est dégagée dans l'ile.
Les semaines et mois à venir seront décisifs. Femu a Corsica appelle une nouvelle fois l'Etat à aller dans le sens de l'Histoire en installant un processus politique nouveau en Corse, tournant le dos aux vieux démons du centralisme exacerbé, voire d'une attitude coloniale













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047