Corse Net Infos - Pure player corse


En 2021, avec la levée des restrictions, la reprise économique s’est confirmée en Corse


La rédaction le Jeudi 23 Juin 2022 à 16:05

Un taux de chômage au plus bas depuis 2014, l’emploi qui dépasse son niveau d’avant-crise, les secteurs de la construction l’agro-alimentaire qui accélèrent… La reprise en Corse a été est dynamique en 2021, affirme l’Institut national de la statistique (Insee), dans son bilan économique dévoilé mardi 21 juin .



Photo illustration - archives CNI
Photo illustration - archives CNI

L'été dernier l’allègement des restrictions sanitaires et la baisse (temporaire) des contaminations se sont assorties d’une amélioration de l’activité des entreprises insulaires, constate l’Insee corse dans son bilan économique publié ce mardi 21 juin par l'Insee.  Selon l’Institut national de la statistique, en Corse, en 2021, la reprise économique s'est déroulée en deux temps, avec un premier semestre au ralenti " impacté par les effets de la crise sanitaire", et marqué par "le manque de visibilité sur la saison touristique freine les recrutements" et un deuxième semestre caractérisé par une nette reprise de l’activité "avec la levée des restrictions sanitaires, l’activité économique régionale se redresse nettement au 2ᵉ semestre. Le niveau global de 2019 est dépassé tant en matière de chiffre d’affaires déclaré par les entreprises enquêtées par la banque de France que d’investissements réalisés. De même, les recettes déclarées à la Direction régionale des finances publiques (DRFIP) par les entreprises soumises à la TVA sont en nette augmentation." 

C'est à partir du déconfinement que l'activité des entreprises bondit en retrouvant un niveau supérieur à celui d’avant crise. En fin d’année l’emploi insulaire dépasse son volume de 2019 notamment dans les services marchands. La construction confirme son rôle moteur dans l’emploi régional alors même que les volumes antérieurs des autorisations de construire et des mises en chantier de logements restent hors de portée. L’industrie retrouve des couleurs en particulier dans l’agro-alimentaire qui rattrape le retard pris en 2020. En outre, les créations d’entreprises atteignent un nombre record sur l’île en 2021.

 


Que faut-il retenir de cette année 2021 ? 

L’emploi et les créations d’entreprises renouent avec la croissance
L’emploi reste bridé par les mesures d’endiguement de la pandémie au 1er semestre mais l’amélioration du contexte sanitaire permet de relancer pleinement l’activité régionale au 2e semestre 2021. Ainsi, en un an, l’emploi total augmente de 3,1 % et retrouve sa tendance haussière d’avant crise. En fin d’année, la région totalise 120 700 emplois, soit 3,6 % de plus que son niveau de 2019.

La baisse du chômage se confirme
Au 1er trimestre 2021, le repli du taux de chômage se poursuit avec l’accalmie de la crise sanitaire et la bonne tenue de l’activité régionale. Il s’établit à 6,9 % de la population active. Ce taux progresse ensuite de 0,3 point au 2e trimestre dans un contexte de rebond épidémiologique et de troisième confinement généralisé. Il recule à nouveau en fin d’année avec la reprise économique régionale. Il est alors inférieur de 1,6 point à son niveau d’avant crise. En effet, le nombre de demandeurs d’emploi atteint son niveau le plus bas depuis le 3e trimestre 2014 avec 20 010 personnes inscrites à Pôle emploi en catégories ABC. En particulier, le nombre de jeunes demandeurs d’emploi décroît fortement en lien avec les mesures d’aides à l’emploi mises en œuvre et amplifiées pendant la crise sanitaire.

Le trafic maritime et aérien en baisse 
Malgré une belle saison estivale et une arrière-saison dynamique, le nombre de passagers hors croisiéristes accueillis au cours de l’année reste en retrait de 19 % du trafic annuel de 2019. Dans les liaisons régulières et les charters, le trafic aérien reste globalement inférieur de 14 % à celui d’avant crise. La différence est encore plus marquée du côté du maritime hors croisiéristes (- 23 %). Les « trafics croisières » reprennent progressivement en juillet mais restent très faibles.

Moins de vacanciers
En lien avec l’absence de voyageurs et les fermetures des établissements jusqu’au mois de mai, l’hébergement touristique marchand reste impacté par les effets de la crise. La bonne tenue de la fréquentation estivale et des mois suivants, ne lui permet pas de combler les difficultés d’avant-saison. Ainsi, la fréquentation hôtelière reste en retrait sur l’année (- 20 %) par rapport à 2019 et les campings fonctionnent à 90 % de leur niveau d’avant crise entre mai et septembre. Seuls les Autres Hébergements Collectifs de Tourisme (AHCT) ont leur fréquentation de 2019 à portée de main (- 4 % de nuitées entre mai et décembre), plus épargnés grâce à la clientèle française.

Un net rebond des chiffres d’affaires et de l’investissement des entreprises
En 2021, les entreprises enquêtées par la banque de France confirment une hausse importante de leur activité via leur chiffre d’affaires (+ 11 % en un an). De même les chiffres d’affaires déclarés à la Direction régionale des finances publiques (DRFIP) par les entreprises soumises à la TVA, sont en nette augmentation. Une hausse des recettes régionales de TVA (+ 14 %) est ainsi observée sur l’ensemble des secteurs d’activité interrogés même si des nuances existent entre eux.

Le monde agricole résiste dans un contexte climatique dégradé
D’après les résultats de l’opération décennale de recensement agricole, la Corse est la seule région métropolitaine où le nombre d’exploitations cesse de baisser et le volume d’emploi est en nette hausse sur la décennie. Les pratiques durables et les signes de qualité se situent également au-dessus de la moyenne hexagonale. En 2021, la crise sanitaire impacte beaucoup moins les productions agricoles et leur commercialisation. Ainsi, les vins, agrumes et châtaignes vivent une bonne campagne 2021 avec une récolte de qualité. En revanche, des difficultés phytosanitaires majeures ont affecté la récolte d’olives, très déficitaire après une année 2020 exceptionnelle. Le bilan est plus mitigé pour les productions animales, à nouveau touchées par des problématiques climatiques et structurelles récurrentes. La filière apicole est particulièrement impactée par les conditions climatiques, pour la 2e année consécutive.

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047