Corse Net Infos - Pure player corse

Divagation animale : le maire d'Olmi-Cappella dépose plainte après avoir été menacé


Pierre-Manuel Pescetti le Lundi 19 Juillet 2021 à 16:11

L'association des maires de Haute-Corse,appelle à un rassemblement de soutien à Frédéric Mariani, maire d'Olmi-Cappella, ce samedi 24 juillet à 10 heures 30 sur la place de la mairie. Ensemble ils veulent dénoncer les intimidations subies par le maire suite à la rétention légale de bovins en divagation mais également pointer du doigt l'insécurité qui touche les élus.



La divagation animale est considérée par l'association des maires de Haute-Corse comme "un fléau". (Image d'archives CNI)
La divagation animale est considérée par l'association des maires de Haute-Corse comme "un fléau". (Image d'archives CNI)
« À Olmi-Cappella, comme dans beaucoup de communes corses nous avons des problèmes de divagation animale » s'exaspère le maire du village Frédéric Mariani. Certains jours il dit dénombrer « des dizaines de vaches en divagation au cœur du village ». Un problème contre lequel il a « tout essayé » mais qui persiste.

Voilà une semaine pourtant qu’un parc de rétention animale voté par le conseil municipal d’Olmi-Cappella a été installé à quelques pas de son domicile pour apporter une première réponse au problème de la divagation bovine. Une semaine d’existence, d’activité et déjà des soucis.

Entrée et sortie libre

Lundi 12 juillet 2021, le maire d’Olmi-Cappella inaugure le nouveau parcage en y plaçant une douzaine de vaches qui divaguaient sur la commune, comme l’y autorise la loi. Il contacte les propriétaires des animaux identifiables qui s’engagent à venir les chercher dès le lendemain. Mais l’initiative n’est pas du goût de tout le monde. Dans l’après-midi même, les vaches sont libérées par un ou plusieurs inconnus. « Quelqu’un est venu dégonder le portail, l’emporter, laissant les bovins repartir libres » raconte le maire, effaré. L’histoire se règle d’abord à l’amiable puisque le portail est rapporté et certaines vaches reviennent d’elles-mêmes, attirées par la nourriture et l’eau que Frédéric Mariani a disposé à l’intérieur de l’enclos de 400 mètres carrés.

Quelques jours plus tard, le jeudi 22 juillet, rebelote. Le maire enferme d’autres bovins en divagation et encore une fois, un inconnu les libère en plein après-midi. Cette fois cependant, Frédéric Mariani veille au grain : « j’ai interpellé l’individu en lui demandant ce qu’il trafiquait. C’était une personne extérieure au village qui m’a bien fait comprendre que je devais me mêler de mes affaires ». Des menaces à peine voilées que le maire décide de prendre au sérieux. Sur les conseils du préfet de Haute-Corse et du procureur de la République de Bastia, il dépose plainte auprès de la gendarmerie la plus proche pour le vol et la dégradation du portail, la libération des animaux et la tentative d’intimidation sur un élu.

L’incident de trop

« Il y a un ras-le-bol et il faut le dire haut et fort ! » s’indigne Ange-Pierre Vivoni, maire de Siscu et président de l’association des maires de Haute-Corse. Pour lui, la sécurité d'un élu est « encore une fois en danger alors qu'il a appliqué la réglementation mise en place avec la préfecture ». Il appelle à un large rassemblement de soutien à Frédéric Mariani, samedi 24 juillet à 10 heures 30 sur la place de la mairie d’Olmi-Cappella. 

Un témoignage de solidarité qui rassure Frédéric Mariani « souvent seul comme les autres maires » face à ces problématiques. Pour lui, l'heure est au changement : « Trop souvent les maires renoncent par peur ou par crainte mais moi, je ne renoncerai pas ! ».














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047