Corse Net Infos - Pure player corse


Covid à l'école : 90 classes fermées en Corse, faute de remplaçants


M.V. le Vendredi 7 Janvier 2022 à 10:01

La rentrée des classes se déroule depuis lundi 3 janvier sous tension à cause d'Omicron. Hausse de contaminations, fermetures de classes, absences d'enseignants non remplacées : le nouveau variant fait redouter un mois de janvier perturbé mais pour le moment en Corse la situation est sous contrôle



Photo illustration
Photo illustration

En raison de la vague liée à Omicron, sur l'ile, comme dans le reste du pays, depuis le jour de la rentrée, de plus en plus d'instituteurs et professeurs manquent à l'appel. Si en Corse les écoles restent toutes ouvertes, 90 classes, sur les 2 257 de l'académie, ont du fermer cette semaine en raison d'enseignants positifs.

Malgré le manque de remplaçants pour assurer les absences des instituteurs, le directeur académique de Haute-Corse, Bruno Benazech, se veut rassurant. Le rectorat a en effet lancé cette semaine une campagne de recrutement d'envergure pour augmenter le taux de vacataires et garantir ainsi le bon déroulé d'une année scolaire placée sous le signe des variants."On s'organise pour renforcer les capacité de remplacementles enseignants vacataires seront mobilisés à partir de la semaine prochaine", indique le Dasen 

Pour réussir à trouver des nouvelles recrues, l'Académies ratisse large. Depuis lundi dernier les services de l'éducation nationale font passer des nombreux entretiens d'embauche, qui se poursuivront dans les semaines à venir, pour "élargir au maximum la réserve de professeurs remplaçants", comme souhaité par le nouveau recteur, Jean-Philippe Agresti, dont une des priorités est d'embaucher "en CDD des professeurs retraités et des étudiants de niveau bac +2 après examen de leur CV et entretien avec inspecteur."


273 élèves positifs
Le rectorat de Corse indique aussi que entre lundi et jeudi 6 janvier, 273 élèves sur les 47  890 scolarisés sur l'ile, soit  0,57%, ont été testés positifs au Covid-19, contre 366 élèves positifs la semaine avant les vacances.
Ainsi depuis lundi 3 janvier, et jusqu'à ce jeudi, 37 personnels sur les 4 660 de l'académie ont été contaminés par le virus, soit 0,71%, contre les 21 de la semaine avant Noël.

 

Dépister dans les écoles pour éviter l’engorgement ?
Le nouveau protocole sanitaire en vigueur depuis lundi 3 janvier impose désormais, dès détection d’un élève positif au Covid-19, que tous ses camarades fassent un test antigénique ou PCR, avant un autotest à J + 2 puis à J + 4. Une situation qui allonge considérablement les files d’attente dans les laboratoires ou pharmacies de l'ile. D’autant plus que les pharmaciens, en première ligne depuis le début de la crise sanitaire, n'échappent pas à cette cinquième vague. "On commence à être très fatigués", explique Sandrine Leandri, pharmacienne ajaccienne et trésorière de l'Union régionale des professionnels de santé (URPS) de Corse dont l'officine se trouve à coté d'un lycée du Finosello. "Mercredi, par exemple, j'ai passé 12 heures à faire des test à des nombreux jeunes", souligne-t-elle. Dans ce contexte, elle, comme de nombreux autres pharmaciens, préconisent la reprise des dépistages collectifs dans les écoles.


​Au niveau national la situation est plus tendue


Depuis le début de la semaine, le ministère de l’Éducation nationale a recensé 47 453 positifs chez les élèves et 5 631 cas chez les adultes. Au total, 75 000 élèves et 3000 adultes (personnels de tous bords) sont actuellement isolés. Par ailleurs, ce ne sont pas moins de 9202 classes qui sont fermées en raison d’élèves ou enseignants positifs 













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047