Corse Net Infos - Pure player corse


Covid-19. Cette année, c'est la crise pour les Pères Noël corses


Livia Santana le Mercredi 23 Décembre 2020 à 19:10

Les Pères Noël sont aussi des victimes collatérales de la Covid-19. Annulation des arbres de Noël des comités d'entreprise, peu d'animations dans les centres commerciaux :,ces derniers, à leur plus grand regret, ne verront que très peu d'enfants pendant les fêtes.



Depuis 9 ans Dany fait scintiller les yeux des enfants. Chaque année, à la fin novembre, l'homme de 62 ans troque sa casquette de chauffeur de bus pour une longue barbe et un costume rouge et blanc. Pour lui, une seule priorité : "apporter de la joie et du bonheur aux petits".

Mais cette année, la Covid-19 a porté un coup fatal à sa tournée des centres commerciaux, aux arbres de Noël des comités d'entreprise et aux animations dans les mairies : le confinement, le masque et la peur des parents de faire rentrer un étranger chez eux ont eu raison des activités du Père Noël.

Ce n'est pas Sylvie Drai présidente du festival des enfants association d'évènementiel à Ajaccio qui dira le contraire. Depuis le début de l'épidémie, son activité à chuté de 80%. Habituellement, elle recrute 4 Pères Noël pour un mois pour les traditionnelles photos dans les grandes surfaces ainsi que pour les parades et le traineau du Papa Noël. Cette année, elle fera appel à son entourage et s'accommodera de contrats à la journée pour les quelques visites à domicile du 24 et 25 décembre. 

Des réservations en chute libre 

Pour espérer recevoir le Père Noël à la maison le 24 ou 25, il faut habituellement s'y prendre au moins un mois à l'avance. Pourtant, durant la semaine du 14 décembre, le festival des enfants n'était qu'à la moitié de son planning de réservations. "C'est la première fois que l'on voit ça. Il semblerait que les gens aient peur du virus, ça met un gros frein à la venue de nos employés", reprend-elle. 

William Dumas, un Père Noël de 50 ans basé à Furiani, s'accorde à dire que "l'ambiance générale est différente cette année". Depuis 6 ans, c'est la première fois que l'homme à la barbe naturelle décolorée a encore des places pour le 24 décembre. Son confrère Dany a aussi remarqué une baisse de la demande. Habituellement, au réveillon de Noël il passe chez une quinzaine de personnes quand cette année ce ne sera que 7 enfants auxquels il remettra des cadeaux. "En plus de mon travail, cela paie les cadeaux et quelques factures donc c'est sûr que cela va manquer un peu. Mais le principal pour moi c’est de faire plaisir aux gens."

Respecter le protocole sanitaire tant bien que mal

Fini les bisous au Père Noël. Les enfants devront se contenter de prendre une photo à ses côtés, au grand maximum, de lui faire un câlin. Ce qui embarrasse William Dumas : "Si un petit se jette sur moi, je ne peux pas le repousser... Je ne veux pas enlever la magie de Noël."
De son côté, Dany, atteint d'un diabète niveau 2 est très précautionneux. "Je me suis adapté", assure le Bigugliais qui a fait confectionner plusieurs paires de gants pour pouvoir les changer jusqu'à 5 fois par jour et un masque rouge remplis de petites décorations pour éviter "de perturber les enfants"

Finalement, même le Père Noël n'échappe pas à la Covid-19. 

Dany, le Père Noël de Biguglia
Dany, le Père Noël de Biguglia

William Dumas et la mère Noël
William Dumas et la mère Noël





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047