Corse Net Infos - Pure player corse

CFE-CGC de la SNCM : "La justice consulaire n’a pas cédé aux pressions"


Rédigé par le Jeudi 11 Juin 2015 à 23:42 | Modifié le Jeudi 11 Juin 2015 - 23:51


"Comme le tribunal, les élus avaient un devoir de vérité sur la réalité des offres. La CFE-CGC et l’intersyndicale de la SNCM, assistées des experts économiques du Comité d’Entreprise, avaient motivé largement en amont de l’audience du 27 mai dernier, la faiblesse des offres menaçant faillite dans le temps court sans Délégation de Service Public et sans « subdélégation » de la CMN" soulignent dans un communiqué Maurice Perrin de la CFE-CGC SNCM Sédentaires et Pierre Maupoint de Vandeul de la, CFE-CGC SNCM Officiers


CFE-CGC de la SNCM : "La justice consulaire n’a pas cédé aux pressions"
Après un premier rejet de ces offres le 22 avril, avec prolongement de la période d’observation jusqu’au 28 novembre prochain, et préconisation du Procureur de la République de relancer un nouvel appel d’offres…,
 
Avec une évolution importante du dossier rendant le cahier des charges caduc, ne laissant que des offres vides, ou vidées, de tout plan d’affaires crédible, totalement prédatrices d’un actif de plus de 220 Millions d’Euros pour des prix d’acquisition de 3.5 et 5 Millions d’Euros, sans visibilité aucune pour les mois à venir…,
 
Nous prenons acte que la justice consulaire n’a pas cédé aux pressions du plus haut niveau qui s’exerçaient sur le Tribunal, depuis la Commission jusqu’à l’exécutif de Corse. Les motifs d’insuffisance énumérés mettent en évidence une « médiocrité des offres » avec une longue liste de lacunes et incertitudes.
 
Les rebondissements ayant rendu le dossier SNCM incompréhensible au plus grand nombre, la phase d’apaisement constatée juste avant l’été fait que les conditions commerciales existent pour réaliser la meilleure saison possible malgré le retard pris depuis l’audience du 22 avril.
De plus, il est à peu près certain que les candidats repreneurs ajournés seront présents sous une forme ou sous une autre en septembre…
 
La Commission Européenne et sa DG Concurrence, sur-sollicitées par les repreneurs et le processus de Redressement Judiciaire, sans que l’Etat et le gouvernement jouent leur rôle de régulateur de l’ensemble des acteurs, ont mis au centre du jeu le groupe STEF, actionnaire de la CMN, rendue délégataire de fait de l’ensemble de la DSP Marseille Corse restant à mettre en œuvre jusqu’à octobre 2016.
 
Comme cela a été vu en Préfecture PACA le 29 mai, avec les conseillers du Premier Ministre et du cabinet Transports, vouloir, coûte que coûte, une reprise dans les conditions exposées par l’expert du Comité d’Entreprise, revenait à concrétiser la faillite de toute nouvelle société à très court terme.
 
Comme prévu, la réunion des organisations syndicales SNCM avec le Premier Ministre doit avoir lieu au plus au plus tôt à Matignon en regard du rôle de coordination de tous les acteurs qui relève de l’Etat et des garanties nécessaires au processus à venir (offre de reprise – financement et exemplarité du volet social).
 
La CFE-CGC a pris note des marques d’intérêts de véritables industriels, empêchés à ce stade d’intervenir dans le dossier. Elle continuera à travailler sans tabou au centre du jeu à des solutions, respectueuses des personnes et des territoires. 



Communiqués | L'université | L'estru piuvanu





Derniers tweets
Corse Net Infos : #Catalogne #Catalunya @Corse @epaluzie Elisenda Paluzie : « Violer des droits démocratiques, ce n’est pas acceptabl… https://t.co/exZOfHW9eM
Mercredi 23 Mai - 18:29
Corse Net Infos : Porto-Vecchio : Job dating pour les BTS Tourisme https://t.co/I5lW0m00gs https://t.co/FRNjlF11sG
Mercredi 23 Mai - 18:12
Corse Net Infos : Anne-Laure Santucci, élue présidente du Conseil des rivages : Politique foncière et gestion au cœur du débat… https://t.co/bRj4qQoSTY
Mercredi 23 Mai - 17:32
Corse Net Infos : Défilé de mode le 26 mai sur le Port de plaisance de Calvi https://t.co/czoyvUpAfB https://t.co/FlgaDrFy5k
Mercredi 23 Mai - 17:32



Newsletter






Galerie