Corse Net Infos - Pure player corse


A Furiani, l'avenir du stade Armand-Cesari sera sportif et culturel


Livia Santana le Jeudi 13 Janvier 2022 à 21:30

Ce jeudi 13 janvier, la Communauté d’agglomération de Bastia a débuté les concertations sur l'avenir du stade de Furiani en réunissant acteurs de la vie sportive, de la culture et services de la Collectivité de Corse. L’occasion de faire un point sur la situation actuelle de l’infrastructure sportive et de penser le projet qui devrait s’achever en 2024-2025.



Ce jeudi 13 janvier, la Cab a convié les acteurs qui participeront à dessiner l'avenir du Stade de Furiani
Ce jeudi 13 janvier, la Cab a convié les acteurs qui participeront à dessiner l'avenir du Stade de Furiani
Un stade entièrement couvert, des concerts dans son enceinte, une belle pelouse… c’est ce à quoi pourrait ressembler le stade Armand-Cesari dans 2 ou 3 ans. Ce jeudi 13 janvier, la Communauté d’agglomération de Bastia (Cab) et son président Louis Pozzo-di-Borgo ont débuté les concertations avec les acteurs ainsi qu’avec les élus de la Collectivité de Corse en vue d'une nouvelle utilisation du stade dans les années à venir.


« Cette structure est étroitement à l’histoire du Sporting mais aussi à celle de la Corse et de tous les Corses, mais elle a besoin d’être rénovée. Pour cela, nous allons travailler tous ensemble », a lancé en préambule le président de la Cab. Dans la salle, les participants acquiescent. Le ton est donné et l’état des lieux de l’infrastructure, qui fêtera ses 90 ans cette année, peut commencer et il est accablant.

Stade vieillissant, besoin de maintenance important, flexibilité limitée pour s'adapter à d'autres activités, peu de confort, mauvaise accessibilité, visibilité limitée, structure de l’éclairage désuète et couverture des tribunes insuffisante… malgré les 2,3 millions d’euros investis chaque année pour le faire fonctionner, Armand-Cesari qui accueille uniquement les matchs du SCB durant la saison sportive, a grand besoin d’une seconde jeunesse.
 
Une première phase de modernisation
 
Pour moderniser le stade, la Cab a déjà investi 710 000€  dans des travaux débutés comme la pose des écrans géants sur les côtés des deux tribunes Nord-Ouest et Sud-Est, l’installation d’une wifi dans tout le stade, la création d’un parking réservé aux visiteurs derrière la tribune Ouest et la rénovation de tous les réseaux électriques dans l’enceinte du stade. 
Mais le plus gros reste encore à construire. La Cab a prévu encore 6,8 millions d’euros d’investissements afin de couvrir entièrement Armand-Cesari et d’aménager l’intérieur pour lui donner de nouvelles directions. Pour ce faire, elle comptait sur la promesse d'un financement de 80% de l'Etat dans le cadre du Plan de Transformation et d'Investissement pour la Corse (PTIC). Finalement, en juillet dernier, l'Etat a annoncé qu'il ne participera qu’à hauteur de 50% mais Louis Pozzo-di-Borgo veut entreprendre de nouvelles discussions. 
 
Du rugby à Furiani
 
Parmi les nouvelles directions, l’utilisation de Furiani par la ligue corse de rugby qui, grâce à des aménagements futurs, comme la reconstruction de la tribune Est laissant plus de place sur le terrain, pourraient accueillir des matchs préparatoires du top 14 et même des matchs préparatoires de la coupe du monde du ballon ovale. « Nous avons beaucoup d’ambitions mais pas les structures adéquates pour les réaliser », déplore Jean-Simon Savelli, président ligue corse de rugby. Un sentiment partagé par Claude Ferrandi, le président du SCB : « Le Sporting est dans cette démarche d’ouverture nous partageons cette vision du stade de demain qui se veut beaucoup plus large. Il a un rôle sociétal et économique à jouer sur toute l'île. »

 Lauda Giudicelli conseillère exécutive en charge de la jeunesse et du sport assure que la collectivité partage cette vision. "La Collectivité investira et accompagnera les projets autour du stade. Le maître mot doit être ambitieux ensemble. Armand-Cesari sera un véritable lieu de vie qui doit être exploité à 100%", lance-t-elle. 
 

Un nouveau haut lieu culturel
 
Autour de la table, en face des « sportifs », Olivier Nicolaï président du « Erbalunga festival », Antoine Mucchielli des « Nuits de la Guitare » et Antoine Baldrichi de Porto Latino, écoutent attentivement les discussions. Tous ont été conviés car ils participeront aux groupes de travail sur le devenir du stade. En effet, au-delà d’un stade de foot ou de rugby, la Cab entend faire de l’enceinte d’Armand-Cesari, un véritable lieu modulable, propice aux concerts d’envergure. Grâce à cette nouvelle configuration, des projets pourraient voir le jour pour les organisateurs de festivals. « Actuellement nous ne pouvons pas accueillir d’artistes qui drainent beaucoup de spectateurs faute d’infrastructures adéquates. Grâce au stade, on pourrait imaginer se fédérer pour des évènements plus importants. J’en serai ravi ! », s'enthousiasme le président de Porto Latino.

A leurs côtés, Antonia Luciani, conseillère exécutive en charge de la culture à la Collectivité de Corse promet qu'elle les aidera à porter leurs projets : « nous travaillerons pour définir comment des évènements de cette nature peuvent être viables et avoir une plus value sur le stade ».
 
Au-delà des concerts, le stade pourrait également accueillir en son sein des expositions, des foires, salons mais aussi un musée du Sporting qui retracerait l’épopée de l’équipe insulaire,des boutiques, etc.
Pour définir le projet final, dès ce lundi 17 janvier, les groupes de travail seront établis et devront rendre leurs projets en juin.
Dès lors, le nouveau stade Armand-Cesari pourrait bien voir le jour durant la saison sportive 2024-2025.













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047