Corse Net Infos - Pure player corse



40 000 Corses concernés par le service d’information sur les armes présenté à Ajaccio


Philippe Peraut le Lundi 22 Novembre 2021 à 19:28

En Corse, le SIA (système d’information sur les armes) concerne 40 000 détenteurs, un chiffre supérieur à la moyenne nationale



Jean-Simon Mérandat, Chef du Service central des armes et explosifs a présenté, ce lundi après-midi à la Préfecture de Région à Ajaccio, le Système d’Information sur les Armes (SIA) chargé de recenser les détenteurs d’armes et de faciliter, grâce à l’outil numérique, toutes les démarches nécessaires. Le SIA, qui concerne 40000 personnes en Corse, sera opérationnel à compter du 8 février prochain.
Jean-Simon Mérandat, Chef du Service central des armes et explosifs a présenté, ce lundi après-midi à la Préfecture de Région à Ajaccio, le Système d’Information sur les Armes (SIA) chargé de recenser les détenteurs d’armes et de faciliter, grâce à l’outil numérique, toutes les démarches nécessaires. Le SIA, qui concerne 40000 personnes en Corse, sera opérationnel à compter du 8 février prochain.
Dans le but de remplacer l’application AGRIPPA, qui recensait, jusqu’à aujourd’hui, les détenteurs d’armes, une application jugée trop vieillissante, le service central des armes et explosifs (SCAE) du Ministère de l’Intérieur a créé un nouvel outil, initiant en même temps, une transformation numérique nécessaire. Déployé chez les armuriers et au SCAE à compter d’octobre dernier, ce nouvel outil, le système d'information sur les armes (SIA), qui concerne 5 millions de détenteurs d’armes au niveau national et 40000 en Corse, sera opérationnel au sein des préfectures dès le mois de février prochain.

C’est pour présenter ce nouveau dispositif dans le cadre d’un tournée dans une quinzaine de régions que Jean-Simon Mérandat, chef du Service d’Information sur les Armes et Explosif a fait le déplacement à Ajaccio ce lundi 22 novembre. À ses côtés, une équipe composée de Bertrand Boittiaux, chef du pôle "expertise numérique", Antoine Meslin, adjoint au chef de la section réglementation Pôle Armes et Amandine Benoist, cheffe de projet SIA ainsi que François Chazot, directeur de cabinet du préfet de Corse. Dans la salle, des représentants de la Fédération régionale de chasse, chasseurs, responsables ou adhérents de clubs de tirs ou armuriers, tous désireux d’en savoir plus par rapport à cette nouvelle donne.
 
Un nouveau dispositif mis en place le 8 février

"Ce dispositif, explique Jean-Simon Mérandat, a trois finalités : sécurisation de l’ensemble de la détention d’armes, simplification de cette détention pour l’ensemble des usagers la dématérialisation de l’ensemble des procédures. "
Un nouveau dispositif qui va concerner sur tout le territoire, les cinq millions de détenteurs d’armes, 400 agents de préfecture et 2500 professionnels des armes. Une manière, dans l’ensemble, de simplifier le fait de posséder une arme. Concrètement, chaque détenteur d’arme devra créer son propre compte sur le SIA, compte qu’il pourra ensuite corriger ou modifier en fonction de l’évolution de la situation (achat de nouvelles armes par exemple).
« Par ce procédé, on va sécuriser l’ensemble de l’écosystème sur les armes,
ajoute Jean-Simon Mérandat, nous allons assurer la traçabilité de l’ensemble des armes sur le territoire, permettre des contrôles récurrents et surtout simplifier la vie des détenteurs d’armes pour lesquels nous ferons en sorte que la réglementation soit moins complexe et que les procédures administratives soient plus courtes et plus simples également. »

Au cours d'une tournée qui va concerner une quinzaine de régions, Jean-Simon Mérandat et son équipe vont former sur deux journées, les différentes personnes concernées (chasseurs, tireurs, armuriers...) et dans un deuxième temps, les agents (préfecture, gendarmerie, police...)
 
"Une mesure difficile à appliquer"
Du côté des clubs de tir, on reste mitigé. « Une bonne chose vis-à-vis des adhérents, souligne Daniel Quilichini, président du Tir Club Gravunincu, ils devront désormais gérer seuls tout ce qui est relatif aux armes. En revanche, cette nouvelle mesure sera difficile à appliquer dans les villages de l’intérieur où beaucoup ne maîtrisent pas l’outil informatique. » 
En Corse, le SIA concerne 40000 détenteurs d’armes, un chiffre supérieur à la moyenne nationale. « C’est une thématique sur laquelle on est attentif, nous travaillons avec les professionnels et notamment les armuriers ou les représentants des fédérations... » 
Le dispositif concernera les préfectures et les chasseurs en février prochain, suivront ensuite les tireurs de ball-trap et les biathlètes (mars), les non-licenciés (avril), les tireurs sportifs (mai), collectionneurs (juin clubs de tir sportif, les « non licenciés » et enfin les collectionneurs.
À compter du 1er juillet 2023, soit d’ici un an et demi, tous les détenteurs d’armes devront avoir créé leur compte personnel.
L'équipe du SCAE va poursuivre sa campagne d'information à Nantes, Rouen, Orléans, Toulouse, Montpellier, Bordeaux, Saint-Pierre et Miquelon...














L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022