Corse Net Infos - Pure player corse

25e édition de la « Mer en fête » à Ajaccio : Les enfants sont les protecteurs de demain


Rédigé par José Fanchi le Lundi 14 Mai 2018 à 21:32 | Modifié le Lundi 14 Mai 2018 - 21:48


C’est une manifestation qui réunit trois jours durant à Ajaccio (à bord du « Jean Nicoli »), Bastia et Marseille de la compagnie Corsica Linea, l’ensemble des enfants du bassin méditerranéen et autres associations, structures de Corse et du continent autour de la découverte de la Méditerranée et de sa protection. Cette année, près de 5000 enfants participeront à plus de 60 ateliers sur l’environnement de la grande bleue. En clair, unir ls rives de la Méditerranée sous l’angle de l’éducation au développement durable


25e édition de la « Mer en fête » à Ajaccio : Les enfants sont les protecteurs de demain
Lundi à Ajaccio, Jeudi à Bastia et vendredi à Marseille, la manifestation du CPIE est organisée avec le soutien de Corsica Line, l’Office de l’Environnement de la Corse et la Fondation EDF.


La mer n’est pas une poubelle
Le mer qu’on voit danser au fond des golfes clairs…Air connu mais aujourd’hui, c’est ce qui se trouve à la surface qu’on voit danser et Dieu sait si elle est sale notre Méditerranée, Bouteilles, sacs en plastiques, filets de pêches... Une mer de plastique. Les déchets humains sont présents partout, même dans les fonds sous-marins. À l'aide de chaluts et de submersibles, les chercheurs de l’Ifremer traquent et recensent depuis plusieurs années des déchets sur tous les océans du monde, de 35 mètres jusqu'à 4 kilomètres de profondeur. Les plastiques sont majoritaires, loin devant le verre et le métal. Est-ce qu’il y a une lueur d’espoir ? La mer est-elle véritablement une poubelle ?
Selon les études réalisées par les Nations Unies pour l'Environnement, les plastiques (sacs plastiques et bouteilles) sont les déchets les plus répandus. Nous produisons chaque année dans le monde 225 millions de tonnes de plastique, tant il est vrai que le plastique a une place importante dans notre vie quotidienne. Nous l'utilisons dans de nombreux objets : jouets,  chaussures de sport, emballages. Sous l'effet du soleil, du sel de mer...les plastiques se décomposent lentement en petits morceaux. Dès lors, ils peuvent alors être ingérés par les animaux.


Avec U Marinu…
Eduquer, rechercher, accompagner, sensibiliser, sont les missions de l’association U Marinu, créée en 1994 puis labélisée Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) il y a une quinzaine d’années. Ses principaux objectifs ?
  • La sensibilisation et l’éducation de tous à l’environnement et au développement durable
  • L’accompagnement du territoire au service des politiques publiques en regroupant différents types d’acteurs concernés par des problématiques communes
Lundi matin, à bord du Jean-Nicoli, plusieurs ateliers destinés aux des écoles de la ville ont été organisés sous la direction de Jean-Valère Geronimi, président fondateur d’U Marinu. Au programme, la découverte de la mer, l’arboretum, l’embouchure, les déchets, la biodiversité, les poissons, les fruits et les oiseaux de mer, ont été autant de sujets développés et racontés aux enfants, vivement intéressés par les récits des éducateurs, pour la plus grande joie du président d’U Marinu, présent à tous les ateliers :
« La pédagogie tombe à pic pour expliquer la mer aux enfants. Nos éducateurs se font un plaisir de le faire, avec la manière en plus. Cela fait 25 ans aujourdhui que nous animons cette manifestation autour des grandes villes de la Méditerranée. Raison pour laquelle nous essayons de faire partager cette manifestation avec dautres structures. Il nous faut des ponts et pas des murs pour que nous puission, ensemble, arriver à des résultats. »


- Les points forts de cette manifestation ?
-Un bateau même à quai, cest le rêve, cest une émotion. Les enfants, lorsquils arrivent, apprennent. En fait, cest transdisciplinaire dans la mesure où ils apprennent la mer dans toutes ses composantes. Les oiseaux, le parc national, les poissons, les macrodéchets, la biodiversité, lécole de la mer et le respect des gens qui soccupent de la mer. Il est certain que dans des démarches éducatives, sil y a cette émotion, il y a cette mer qui doit être aimée, donc protégée. Il y a une espèce de gouvernance méditerranéenne  par des stratégies éducatives. Nous sommes des éducateurs et nous voulons que nos jeunes puissent se sentir davantage responsabilisés


Programme de la fête de la mer
17 mai : rendez-vous à Bastia sur le Pascal Paoli à partir de 11 heures
18 mai : rendez-vous sur le Daniel Casanova à 11 heures, quai de la Joliette
J. F.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie