Corse Net Infos - Pure player corse


Yvan Colonna : une manifestation dimanche à Corte et des actions fortes à venir placées sous le signe de l'unité


Pierre-Manuel Pescetti le Jeudi 3 Mars 2022 à 17:23

À l'appel des syndicats étudiants de l'université de Corse, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur le campus Grimaldi à Corte pour envisager la marche à suivre après l'agression dont a été victime Yvan Colonna ce mercredi 2 mars à la prison d'Arles. Premier rendez-vous dimanche à 14h30 à Corte avant, peut-être, une journée Isula Morta lundi



Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur le campus Grimaldi à Corte (Photos Pierre-Manuel Pescetti)
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur le campus Grimaldi à Corte (Photos Pierre-Manuel Pescetti)
Responsables politiques nationalistes, étudiants,  anciens  "prisonniers politiques" corses, ou encore anonymes, ont débattu sur l'attitude à adopter après l'agression d'Yvan Colonna dans la prison d'Arles ce mercredi 2 mars.

Si tous s'accordent sur le fait qu'il s'agit d'une tentative d'assassinat, l'unité des mouvements politiques nationalistes est de mise pour apporter une réponse à ce qu'ils considèrent comme un drame dont la responsabilité incombe à l'Etat.

L'unité politique et populaire

"Malgré nos différences, il n'y a pas de place pour nos petits jeux politiques. Le fait que cet appel ait été lancé par la jeunesse est une bonne chose , il ne pouvait pas en être autrement pour nous unir" lance Petru-Antone Tomasi, présent pour Corsica Libera mais "surtout en temps que militant nationaliste".

Tous acquiescent et le consensus se fait aussi sur la mobilisation populaire. "Cela fait trop longtemps que les Corses ont abandonné la rue", regrette la présidente de la Ghjuventù Indipendentista, Rachel Reggeti. Pour Gilles Simeoni, la solution se trouve aussi dans la mobilisation populaire en complément de la voie institutionnelle : "plus il y aura de gens dans la rue et mieux ce sera pour notre cause. Peu importe les sensibilités politiques".

Des actions d'un nouveau genre
Mais alors que faire ?
De nouveaux rassemblements devant les préfectures ?
Sur les places des principales villes ?
"Insuffisant" pour plusieurs étudiants à avoir pris la parole. "Disons les choses ! Nous avons tous peur de ne pas réussir à mobiliser", lance l'un d'entre eux. "Nous en avons fait plusieurs mais rien ne change ! L'Etat ne nous écoute pas", s'insurge un autre. Tous s'accordent sur le fait que les mobilisations doivent être d'un autre type. Et tous les veulent sans violence.

À l'issue de près de 2 heures de débat, il a été décidé d'une grande manifestation dimanche à Corte à 14h30 et d'une, éventuelle, opération Isula Morta lundi. Tous en ensuite entamé une marche vers la sous-préfecture de Corte. Dans l'attente de décider de la marche à suivre sur le moyen et le long terme.

Une chose est sûre, la jeunesse compte  bien s'emparer de la rue de manière pacifique et partager son ras-le-bol. Sentiment qui domine sur beaucoup de sujets, autres que celui du cas d'Yvan Colonna et de l'absence de rapprochement des membres du commando Erignac. 

Rassemblement devant la sous-préfecture.
Rassemblement devant la sous-préfecture.













L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047