Corse Net Infos - Pure player corse


VIDEO - Agriculteurs en colère. Récit d'une deuxième journée de mobilisation


Maria Bettina Colonna le Mercredi 23 Octobre 2019 à 17:30

Le monde agricole a organisé ce 23 octobre une nouvelle journée de mobilisation en réponse aux contrôles des surfaces agricoles jugés trop importants dont on sait que les conséquences risquent d'être catastrophiques pour plusieurs exploitations corses. Environ deux-cent agriculteurs ont soutenu Joseph Colombani de sa présentation au tribunal de Bastia ce mercredi matin à 9 heures jusqu'au commissariat où ce dernier a été placé en garde a vue à la suite des dégradations occasionnées en début de semaine dans les bureaux de la DDTM de Haute-Corse.




La deuxième journée de mobilisation des agriculteurs de Cismonte a commencé vers 8 heures devant le palais de Justice de Bastia où Joseph Colombani devait rencontrer le procureur à la suite de l'action qu'il avait menée lundi matin dans les locaux de la direction départementale des territoires et de la mer de Haute-Corse.

 

Accompagné par Jean-Guy Talamoni et Lionel Mortini, le président de la chambre d'agriculture de Haute-Corse, a pris la direction du parquet de Bastia pour en ressortir un quart d’heure plus tard et être conduit au commissariat où il a été entendu.


Le cortège a suivi son president en traversant le centre ville de Bastia jusqu'à l'Hotel de Police où un cordon de sécurité avait été mis en place. De nombreuses personnes se sont rassemblées au fil de la matinée à l'extérieur du commissariat, pour apporter leur soutien à Joseph Colombani et Philippe Flori placés en garde à vue. 

 

 


La situation a dégénéré vers 13 heures. Alors que la plupart de manifestants était absente en attendant la libération de deux agriculteurs annoncée pour 14 heures, des échauffourées ont débuté entre les forces de l’ordre et un petit nombre de personnes restées sur place.
Selon les manifestants c’est la police qui est à l’origine de ses affrontements en effet, comme nous le raconté un témoin de la scène dans cette vidéo , il y avait mois d’une dizaine de personnes quand les policiers ont voulu sortir les poubelles placées devant leurs barrières par les agriculteurs qui on sont réagi . Les forces de l’ordre ont commencé à les disperser avec l’utilisation des grenades lacrymogènes. 
Deux CRS ont été blessés. Trois personnes incommodées par les gaz lacrymogènes ont été prises en charge par les pompiers.

Vers 15h30 le président de la chambre d’agriculture de Haute-Corse a été relâché. A l’issue de sa garde à vue Joseph Colombani a exhorté le monde agricole à rester mobilisé et remercié les agriculteurs pour leur présence "sans laquelle la police les aurait gardé bien plus longtemps" a t-il déclaré.


Après sa sortie du commissariat le président et de nombreux agriculteurs se sont réunis à la chambre de l’agriculture où on leur a appris qu’une réunion tripartite aura lieu en début de semaine prochaine au ministère de l’agriculture entre les représentants du monde agricole, l’Etat et le Conseil Exécutif de Corse. Déjà ce jeudi Joseph Colombani devrait se réunir avec Gilles Simeoni et d’autres élus à Ajaccio pour préparer la rencontre de Paris. 

 

En attendant, les agriculteurs restent mobilisés et déjà ce jeudi des barrages filtrants sont prévus à Porto Vecchio, Sartene et Ajaccio pour sensibiliser la population à cette affaire qui met en péril l'avenir des éleveurs corses.

 

Joseph Colombani et Philippe Flori sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Bastia le 3 décembre. 

 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 15 Juillet 2020 - 07:45 Le tango fait son retour dans les rues de Bastia

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements














    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047