Corse Net Infos - Pure player corse



Un week-end festif à Prunelli-di-Fiumorbo pour les 30 ans d'Anima


Jeanne Leboulleux-Leonardi le Vendredi 13 Janvier 2023 à 16:45

Samedi 14 et dimanche 15 janvier, le centre culturel Anima de Prunelli-di-Fiumorbu fête ses
30 ans dans une salle Cardiccia qui vient tout juste d’être rénovée et qui ré-ouvre pour l’occasion : au programme des moments de rencontre, des ateliers, des projections, une exposition… et deux spectacles de musique. Un bon week-end en perspective !



Une photo des 20 ans du centre culturel. Crédit Anima
Une photo des 20 ans du centre culturel. Crédit Anima
Associer l’anniversaire d’Anima à la réouverture de la salle Cardiccia, quoi de plus naturel ? « La naissance d’Anima est partie de la création de la salle Cardiccia, explique le Directeur de l’association Olivier Van der Beken. C’est pourquoi symboliquement, c’était important de fêter ces trente ans ». Cette salle municipale qui n’avait pas connu de chantier de fond depuis sa construction, vient de se refaire une beauté, avec un espace d’accueil agrandi et un ascenseur pour handicapés. Quant à Anima, c’est toute une histoire… 

Tout commence le 19 novembre 1991, quand le maire de Prunelli, Timo Pieri, réunit des acteurs culturels de la région : en échange d’un terrain pour la création d’un ensemble de logements sociaux, il a en effet obtenu la construction d’une salle polyvalente. Cette salle, il va falloir la faire vivre, l’animer : le centre culturel Anima est né. Son objectif sera de « créer, dynamiser et gérer toute l’animation culturelle à Prunelli et dans les cantons voisins  ». Avec, dès le départ, deux volets : l’animation de la salle d’une part – notamment l’organisation de spectacles –, la formation artistique et culturelle, d’autre part. La soirée inaugurale a lieu le 15 février 1992.

Démocratiser la culture
Les deux premières années, programmations et animations se succèdent : du spectacle vivant, avec des activités très variées, qui vont du rock au café-théâtre et des thés dansants au karaoké… Les activités “amateurs” y trouvent toute leur place : « Anima est plutôt sortie de l’éducation populaire. Avec une volonté de démocratisation », souligne son Directeur. Une philosophie qui s’accorde avec le fonctionnement de l’association : « Elle est extrêmement vivante, avec des membres et un conseil d’administration qui sont restés très engagés, très présents, malgré le développement de la structure et l’arrivée de nombreux salariés ».

Le projet est ainsi régulièrement rediscuté, réévalué… Très vite, dès 1994, naît l’école de musique. Des ateliers de théâtre, d’aquarelle, de cinéma sont également proposés. Le succès est au rendez-vous : « Il y a tout de suite eu de la demande pour les ateliers, pour l’école de musique. Et pour les spectacles… Ça répondait à un besoin réel dans la région ».

Durant les vingt premières années, Anima se développe : le budget double entre 1995 et 2003. Et double à nouveau entre 2003 et 2013. Pour autant, la croissance reste un peu chaotique, d’autant que grandir nécessite d’obtenir des financements. L’association connaît des hauts et des bas… et quelques années difficiles qui la voient au bord de la fermeture. 2014 marque un tournant : elle voit une chute des subventions accordées par la Collectivité de Corse, avec une baisse corrélative du budget qui ne sera jamais rattrapée.

Les scolaires : un moyen de toucher tous les publics…
Pourtant, le succès ne se dément pas : depuis plusieurs années, l’école de musique tourne à plus de 300 inscriptions annuelles – certains élèves s’inscrivant cependant à plusieurs cours – avec une rentrée 2022-2023 record à 350 inscriptions. Les deux-tiers du budget sont en effet consacrés à la formation artistique, et les quinze salariés que compte aujourd’hui l’association sont principalement les professeurs de musique.

Quant aux spectacles, ils attirent bon an, mal an, de l’ordre de 5000 spectateurs – si l’on excepte les années Covid – avec une année record en 2013 : l’association avait alors enregistré 7000 entrées ! La proportion de scolaires est importante, représentant près d’un tiers de ces entrées. « Nous programmons pour eux pas mal de spectacles vivants. Et depuis trois ans, nous faisons également des interventions musicales en milieu scolaire ». Une orientation qui s’accorde avec la volonté de démocratiser la culture : « Les jeunes, les scolaires, c’est très important pour nous. Parce qu’ils nous permettent de toucher toute la population sans distinction de catégories sociales ou d’origine. C’était présent dès l’origine de l’association. Et nous avons fait le choix de le garder y compris pendant les années difficiles », explique Olivier Van der Beken. Ces prestations sont proposées gratuitement aux écoles.

Privilégier la rencontre avec le public
L’activité d’Anima intègre également l’aide à la création, avec l’accompagnement de projets d’artistes : « Nous accueillons entre quatre et huit résidences de création tous les ans. Nous faisons ce que nous appelons de “l’émergence”. Les compagnies de théâtre, tous ceux qui font de la création sur l’île, cherchent des lieux pour travailler. C’est important : parce que ce sont des lieux de rencontre avec le public. Et ça, c’est le cœur de notre projet ».

Un week-end de rencontres et de musique !
Cette volonté de créer la rencontre, de rapprocher les amateurs et les professionnels, a guidé également l’élaboration du programme du week-end festif qui s’annonce : une exposition de photos, avec également des projections, retracera les 30 années d’activité d’Anima. « Le club photo a fait un gros travail de tri dans les archives de l’association. Il a conçu un ensemble d’images représentatives de ces trente ans. Pas que des spectacles. Mais également l’école de musique, les actions scolaires, les bénévoles... pour témoigner de la diversité de la vie d’Anima ». Ce sera l’occasion de voir ou de revoir quelques moments-clés qui ont marqué la vie de l’association. Mais, plus que cela, ce sera l’occasion de se rencontrer, « de boire un verre, de discuter, de passer du temps ensemble ». Dimanche après-midi, des ateliers d’art plastique seront organisés. Et peut-être aussi un “coin chansons” destinés aux enfants comme aux adultes « pour chanter ensemble ».

Un concert et un film d’animation musical
Car bien sûr, la musique sera présente tout au long du week-end, avec un concert gratuit samedi soir, et un “space opéra” pop, dimanche en fin d’après-midi. Le concert de samedi, à l’image d’Anima, mêlera amateurs – des membres de l’association et du Conseil d’administration, dont la Présidente – et professionnels, pour un spectacle de chansons : chanson française et chanson corse... « La sélection a été difficile ! précise le Directeur. Tous les artistes retenus sont des artistes insulaires qui ont un lien avec l’association ». Ainsi, par exemple, de Feli, dont la structure Scola in Festa, à Folelli, est, au même titre qu’Anima, l’un des cinq pôles de formation artistique en Corse. De ce fait, « on a développé des relations artistiques, pédagogiques et amicales », précise Olivier Van der Beken. Ainsi également de Jacky Le Menn et du Jakez Orchestra qu’Anima a accompagné depuis ses premiers enregistrements, en accueillant ses spectacles, en le recevant en résidence de création… et qui en est à son quatrième album. C’est sa dernière réalisation d’ailleurs, qui clôturera le week-end, dimanche : Cosmolitude 2021.

Participeront également au concert de samedi Diana Salicetti, Jean-Noël Profizi – un ancien d’I Surghjenti –, Celia Picciocchi, Laure Degiovanni et Elena Danielan… avec en prime, quelques surprises !

En pratique

Un week-end festif à Prunelli-di-Fiumorbo pour les 30 ans d'Anima

Samedi 14 janvier :
16h-19h : portes ouvertes, exposition et projection de photos, documents, rencontres...
20h30 : concert - un plateau mêlant amateurs, professeurs de musique et artistes avec Diana
Salicetti. Celia Picciocchi, Laure Degiovanni, Elena Danielan, Feli, Jacky Le Menn. Jean-
Noël Profizi et des surprises !
Entrée libre

Dimanche 15 janvier :
14h-17h : portes ouvertes, exposition et projections de photos, documents, rencontres,
ateliers….

17h30 : ciné-concert « Cosmolitude 2021 », film d'animation réalisé par Yann Le Borgne à
partir d'une composition musicale du Jakez Orkeztra.
Jacky Le Menn : guitare, chant. Celia Picciocchi : violon. Paul Antoine de Rocca Serra :
violoncelle. Yann Le Borgne : saxophone, chant, guitare. Laurent Gueirard : Batterie et
synthés.

Antoine Le Jouan : ingenieur du son et responsable technique.
Tarif du ciné-concert :
adultes : 18 € (tarif abonné octave : 12,50 €)
enfants : 7 € (tarif abonné octave : 6,25 €)
Réservations/informations : au 04 95 56 26 67 ou sur le site centreculturelanima.fr














L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022