Corse Net Infos - Pure player corse


Traçage numérique du Covid-19 : qu'en pensent les Corses ?


Livia Santana le Samedi 9 Mai 2020 à 15:06

Le gouvernement travaille depuis début avril sur StopCovid, un traçage numérique qui vise à limiter la propagation du Coronavirus. Si dans l'hexagone des voix s'élèvent contre cette application, qu'en pensent les Corses ?



Traçage numérique du Covid-19 : qu'en pensent les Corses ?
Le secrétaire d'Etat chargé du Numérique a annoncé le 5 mai chez nos confrères de BFMTV que l'application de traçage numérique du Covid-19 pourrait être prête le 2 juin. Celle-ci alertera ses utilisateurs s'ils ont croisé dans les 15 derniers jours une personne qui a depuis été testée positive au coronavirus. La personne alertée pourrait alors se faire dépister et être prise en charge au plus tôt. Cela suppose que la personne testée positive au Covid-19 accepte de diffuser cette information aux utilisateurs de l'application qu'elle croiserait, toujours de façon anonyme.


Toutefois, depuis quelques semaines, StopCovid déchaine la toile. L'utilisation des données personnelles est le principal argument des opposants à l'application. Chez nos lecteurs l'avis est mitigé. Si certains pensent que l'outil peut être utile et que les réseaux sociaux participent déjà à "un espionnage de nos données personnelles", d'autres sont radicalement contre.

Laurent

Le traçage numérique proposé par le gouvernement pose forcément question. Est-ce que c’est une nouvelle intrusion dans notre vie privée ? As-t-on envie d’être repéré, tracé ? De livrer des données sur nous même ? Même si on ne cesse d’en donner via le web et les réseaux sociaux. Et en même temps, la période est totalement inédite et ce virus meurtrier. Si effectivement cette application peut sauver des vies et éviter à la pandémie de se répandre, l’aspect sanitaire n’est pas à prendre à la légère. Je suis donc prêt à utiliser l’application en espérant qu’elle soit réellement efficace.

Lidia

Je ne suis pas favorable, surtout que je ne vois pas vraiment l'utilité ici. Il n'y a pas de transports en commun bondés par exemple.

Nathalie

Je ne suis pas très bien au courant du traçage numérique mais mon compagnon et moi nous sommes contre ! Donner son état de santé, ce n'est pas croyable ! Ils ne peuvent pas s'emparer de nos données les plus personnelles... Ça me fait penser au film 1984 ...

Maria-Serena

Je suis totalement contre, c'est complètement ridicule. C'est du pur "flicage" et une atteinte à la liberté individuelle. Il vaudrait mieux qu'ils fassent des tests et distribuent des masques au lieu de réfléchir bêtement ! 

Marie-Thérèse

Je suis contre. Si les données personnelles sont gérées par des personnes incompétentes qui confondent la « Corse du nord » et la Corse du Sud on est pas sorti de l’auberge !

Coraline

Je pense que le traçage sera utile quand le nombre et l'efficacité des tests permettront de tester la population entière. Mais si la population est testée et que les personnes positives suivent les consignes en restant à la maison, alors le traçage devient inutile. Il faudrait que la totalité de la population ait un téléphone constamment sur elle, ce qui n'est pas le cas donc je pense encore une fois qu'il est inutile... et à mon appréciation anticonstitutionnel.

Sebastien

Le traçage numérique ne me plaît pas, mais d’un autre côté, on abonde volontairement notre traçage permanent par des entreprises multinationales (Facebook Google etc).

Franck

Officiellement, je ne suis pas d'accord..  Officieusement, nos portables sont déjà les meilleurs "indics" de la police.

Cristina

Moi je ne suis pas pour, ce n'est pas assez fiable... le Bluetooth ne dit pas si la personne a un masque, si elle nous a touché. Pourquoi mettre les gens en quarantaine si le Bluetooth a dit qu'à 3 m de vous une personne était contagieuse ? Pour moi, il vaut mieux être testé tout de suite au lieu d'être placé en quarantaine encore. Il y a trop d'incertitudes, et ce n'est pas assez performant.

Muriel

Je suis pour ! Je pense que ça peut vraiment aider à détecter et isoler les personnes infectées.

Isabelle

D'un côté je suis contre mais on a tellement de traçage via nos applications que finalement on est déjà pisté. 

Cyril

Résolument contre .... et pourquoi ne pas porter une étoile jaune si je suis porteur du coronavirus et une étoile rouge si je suis porteur du SIDA ? Cela aura un terrible impact sur notre société....

Olivier

C'est le début d'une dictature des privations de liberté individuelle. Cela augure un monde différent comme l'a annoncé Macron mais pas dans le bon sens.

Cristiana

C'est l'ouverture au non respect de la vie privée. Cependant, je peux comprendre que d'un certain point de vue cela serait utile pour retrouver toute les personnes qui ont pu être en contact avec une personne contaminé. 

Le point de vue de l'Associu Corsu di a Salute : "oui au traçage non au flicage"

 "Après des errements dont il faudra bien  tirer un jour les conclusions qui s’imposent, le gouvernement français continue à gérer la crise sanitaire liée au Covid 19 en multipliant des directives sans concertation avec les médecins de terrain.       Contrairement à la doctrine qui avait prévalu jusqu’ici, ces derniers sont fortement incités à faire tester leurs patients pauci-symptomatiques, ce que, du reste, les médecins corses, en relation avec l’Université de Corti et les laboratoires insulaires font depuis un moment sans avoir attendu les injonctions gouvernementales. Les généralistes sont appelés à remplir une fiche nominative, à interroger leurs patients pour identifier les personnes avec lesquelles il ont été en contact…et à fournir leurs identités à l’administration.

Pour faire admettre ce dispositif l'Assurance maladie donne la possibilité, aux généralistes, d'appliquer une majoration MIS (30 €) déjà prévue par la convention, mais également, si le médecin mène le « contact tracing », d’être rémunéré 2 € pour chaque cas contact  ou 4 € s’il renseigne des données plus complètes.
Après le décret, plus que maladroit, sur l’usage du Rivotril, qui avait suscité fort heureusement, un débat et un recadrage, voilà une annonce qui mérite au moins une mise au point.


L’Associu Corsu di a Salute rappelle que la nécessaire revalorisation de certains actes médicaux, et de la médecine de terrain en général, ne commence pas et ne s’arrête pas avec l’épidémie actuelle. Que les médecins corses ne seront jamais des chasseurs de primes ou les indicateurs d’une quelconque police fût-elle sanitaire.
Qu’ils exigent des garanties, aujourd’hui incertaines, quant au respect du secret professionnel, de l’éthique médicale, de l’indépendance du médecin, du pacte de confiance inaltérable qui le lie à son patient. Ils réaffirment la nécessité impérieuse d’une réelle étude de prévalence de la maladie Covid19 en Corse. Ils sont, sans aucune ambiguïté, favorables au principe d’un traçage efficace, mis en place de manière concertée avec les médecins (qui ont d’ailleurs déjà commencé à le pratiquer dans les faits), et non d’un flicage de la population imposé par une technostructure hors sol."

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047