Corse Net Infos - Pure player corse




Restrictions sanitaires sur les traversées Corse-Italie : une absence de contrôle à Livourne


Pierre-Manuel Pescetti le Vendredi 9 Octobre 2020 à 11:11

Depuis le 22 septembre l’Italie impose à tous les voyageurs en provenance de plusieurs régions françaises, dont la Corse, un test négatif à la Covid-19 avant l’entrée sur son territoire. En absence de test au moment du départ cette nouvelle mesure prévoit que les voyageurs effectuent un prélèvement moléculaire à leur arrivée à l’aéroport, au port ou au poste frontière.

Mais ces mesures sanitaires destinées à ralentir la diffusion du coronavirus sont elles réellement mises en place ?



Devant la flambée de l’épidémie en France, le 22 septembre dernier le gouvernement italien a modifié les conditions d’entrée sur son territoire pour les voyageurs en provenance de Corse.
Concrètement les passagers ayant séjourné ou transité par l'ile doivent se signaler dès l’arrivée à l’autorité sanitaire régionale italienne et présenter le résultat négatif d’un test moléculaire (PCR) ou antigénique de moins de 72h, ou se soumettre à un test sur place en arrivant en Italie.

A plus de deux semaines de l'entrée en vigueur du décret, et malgré les indicateurs dans le rouge, rien a été mis en place.


Une absence de contrôle sur le territoire Italien 
En effet plusieurs voyageurs corses de retour d'Italie affirment de ne pas avoir été controlés une fois arrivés sur le sol italien et il semblerait donc que seulement "une prise de température" soit effectuée au moment du débarquement.

La direction du port de Livourne 2000  nous le confirme : "personne n'effectue de test ici, nous ne contrôlons pas les passagers. Le seul espace diagnostique qui était installé concernait les rotations avec la Sardaigne et il a été supprimé le 1er Octobre". 

De son coté l'Autorité portuaire de la Mer Méditerranée de Livourne, qui dépend du Ministère des Infrastructures transalpin et qui gère le port,  affirme ne pas avoir été chargée du contrôle des passagers et renvoie la balle à l'agence toscane de la santé, AUSL, qui déclare ne pas avoir été saisie pour mettre en place des contrôles aux frontières. 

"Pas seulement les voyageurs ne sont pas controlés à leur arrivée à Livourne - affirme un bastiais qui vient de rentrer en Corse après un séjour à Naples - au port rien est mis en place pour se faire dépister ni pour signaler son arrivée comme le prévoirait le décret".


Des contrôles au départ de l'ile
Au départ de Bastia les passagers à destination de l'Italie doivent présenter au personnel de la Corsica-Ferries, seule compagnie à assurer les liaisons maritime hivernales, une attestation sur l'honneur précisant d'avoir effectué un test moléculaire (PCR) 72 heures maximum avant l'embarquement et que celui-ci est négatif.  "Si les attestations ne sont pas présentées ce sera un refus d’embarquer" précise Linda Bellili, attachée de presse des bateaux jaunes.

La compagnie applique la règle de la tolérance zéro comme le confirme un membre de la sécurité du port de Bastia : "Il y a déjà eu des gens qui se sont vus refuser l'accès au bateau et qui ont du faire marche arrière".


Un dispositif plus léger pour le retour vers la Corse
Dans le sens inverse, seul une déclaration sur l'honneur d'absence de symptômes d'infection par la Covid-19 doit être présentée au personnel d'embarquement le jour du départ avant d'effectuer une prise de température.


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047