Corse Net Infos - Pure player corse


Religion : Témoignage sur un ramadan… confiné qui se termine dimanche !


Philippe Jammes le Samedi 23 Mai 2020 à 11:26

Ce dimanche 24 mai au lever du soleil les pratiquants musulmans se souhaiteront l’ « Aïd moubarak », autrement dit une bonne fête de l’Aïd, marquant la fin du ramadan. Un ramadan pratiqué cette année dans des conditions bien particulières.



Religion : Témoignage sur  un ramadan… confiné  qui se termine dimanche !
« En raison du coronavirus, c’est un ramadan inédit que nous avons vécu » explique Anouar, la trentaine, musulman marocain, vivant à Bastia.
«Le confinement décrété par l’Etat nous a fait pratiquer notre religion à la maison puisque les salles de prières étaient fermées. Autrement dit après le travail on rentrait à la maison pour prier».


Le soir est en effet le moment de la prière et aussi le moment de pouvoir enfin boire et manger après une journée de jeune absolu. «La tradition veut que le repas du soir, l’Iftar, soit le plus possible partagé en collectivité, avec des amis, des membres de la famille. Mais confinement oblige il était très difficile de le faire. Alors que les autres années je me rendais chez mon frère ou chez ma mère, cette année je suis resté seul. Je n’ai du passer faire coucou, de loin,  à ma mère qu’une ou deux fois. Ca a été parfois difficile à vivre».


Le soir c’est aussi le moment des prières. «Les salles de prières étant fermées, je priais chez moi. On pouvait aussi si on voulait suivre sur Internet la prière des imams en direct de La Mecque. J’avoue que le soir a été souvent un grand moment de solitude» souligne Anouar. «Les autres années je me rendais à la salle de prière où il y avait du monde, c’était un moment de partage, un temps de motivation aussi ».


Chaque jour, il y a cinq prières obligatoires de la journée. «On prie jusqu’à environ 1heure du matin. Fajr est la prière de l'aube, vers 4h30, c’est à ce moment-là que prennent effet les interdictions de nourriture et d'absorber tout liquide. Il est parfois difficile de la suivre à cette heure ci ».



Ce dimanche on célèbrera donc  l’ Aïd El-Fitr, la fin du ramadan. « C’est le moment où on se retrouve en famille mais il faudra faire attention avec ce virus qui circule donc là aussi on risque d’être un peu frustré. Cette fête est très festive au Maroc, beaucoup moins en France. On le fête au moment du petit déjeuner avec des crêpes, des gâteaux, du thé. On devrait aussi pouvoir se rendre dans les salles de prières».


Dans
un décret publié au journal officiel ce samedi le gouvernement, contraint de céder à l'injonction du Conseil d'Etat,  autorise en effet  l'accès aux lieux de culte. Des accès bien sûr soumis à des conditions d'accueil bien spécifiques.
A l’instar de tous établissements recevant du public, les lieux de culte seront tenus de respecter les gestes barrières ainsi que les mesures de distanciation physique.


La fin d’un cycle pour Anouar qui avoue que ce ramadan aura été finalement plus facile que les autres années. « Dans le confinement, le ramadan a été plus simple, plus facile à tenir. Le seul regret est que je n’ai pas pu le partager avec ma mère comme les autres années. Pas de rassemblement en famille, des repas en solitaire. J’ai bien tenu l’abstinence, par purification je n’ai pas bu de café alors que j’en consomme beaucoup ».
 


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047