Corse Net Infos - Pure player corse


Réforme des retraites : la CGT ne lâche rien à Bastia


Philippe Jammes le Jeudi 27 Février 2020 à 12:59

Ils étaient certes peu nombreux ce jeudi matin devant la préfecture de la Haute-Corse pour montrer leur mécontentement contre la reforme des retraites mais du coté de la CGT on affirmait ne rien vouloir lâcher.





« Cette action d’aujourd’hui pourrait se résumer à une phrase » soulignait sur place Charles Casabianca de la CGT, initiatrice du rassemblement « Pas de hasard pour ma retraite, je veux savoir quand et avec combien je partirai ».
Et le représentant du syndicat de développer : « Nous avons un des meilleurs systèmes au monde, si ce n’est le meilleur. Pourtant, le président de la République a décidé, par idéologie pure, de précariser voire de l’anéantir. Au nom du marché, on remet en cause principe de solidarité qui fait la force de notre protection sociale en France. Le projet vise à nous faire travailler plus longtemps, avec une pension aléatoire en fonction d’une valeur de point fluctuante. A la CGT on considère  que la protection sociale, la retraite, la santé sont des investissements qu’il faut au contraire développer. Ils sont les symboles d’un pays moderne qui protège ses citoyens de la maladie et de la misère, car si nous considérons que notre système actuel doit évoluer, il n’est pas nécessaire d’en changer les fondements mais au contraire recoller aux triptyques gravés sur les frontons de nos édifices publics, liberté, égalité, fraternité. La retraite ce n’est ni une affaire de spécialistes, ni de techniciens de l’économie. C’est du concret, c’est avant tout un projet collectif et sociétal. Et nous à la CGT on croit au débat contradictoire qui permet à chacune et chacun de se forger une opinion mais nous sommes également persuadés que pour se faire entendre, la mobilisation s’impose». Défense des retraites mais aussi défense de la liberté syndicale pour cet autre militant cégétiste bastiais : «Si nous sommes mobilisés aujourd’hui c’est aussi pour combattre la répression contre toute forme de contestation sociale qui devient toujours plus dure et plus brutale. Les différentes formes d’anti syndicalisme et les atteintes au droit de manifester, au droit de grève et d’actions syndicales ne cessent de se développer ».

Et la CGT de réclamer :
- L’abrogation de la loi anticasseurs
- L’arrêt des entraves administratives à la liberté de manifester
- Le respect du droit de grève et la réduction voire la suppression du délai de préavis
- L’arrêt des poursuites pénales et disciplinaires contre les militants dans le cadre d’actions de mobilisation
- L’amnistie pour toutes celles et tous ceux déjà condamnés ou sanctionnés
- Des moyens suffisants donnés pour l’exercice syndical comme temps syndical, locaux ou bourse du travail
- L’interdiction des armes de guerre que sont LBD et grenades lors des manifestations
- La création d’un organe public indépendant de la police et de la gendarmerie pour enquêter sur les plaintes déposées suite à des violences des forces de l’ordre
- La mise en place immédiate d’une enquête parlementaire sur la gestion du maintien de l’ordre lors des manifestations.   



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements














    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047