Corse Net Infos - Pure player corse



Reconfinement : les écoles et collèges doivent-ils fermer ? Les craintes des enseignants et parents corses


Livia Santana le Mercredi 28 Octobre 2020 à 12:14

Ce mercredi 28 octobre à 20 heures Emmanuel Macron annoncera de nouvelles mesures pour faire face à la 2e vague de l'épidémie de Covid-19. Le scénario d'un reconfinement national d'un mois est privilégié, sans fermeture des écoles.
Ces perspectives ont suscité de vives réactions des parents d'élèves ainsi que des syndicats enseignants de l'Île.



Denis Luciani, de l'APC  (Associu di Parenti Corsi) a du mal à comprendre. "Comment on peut exclure les écoles d'un reconfinement. Dans les cantines on observe une forte concentration d’enfants. Il faut savoir ce que l'on veut : empêcher la diffusion de virus et le stopper ou ne pas prendre des mesures et ne pas le stopper ?"
Denis Luciani reste dubitatif sur les mesures annoncées. Pour lui  l'objectif de la reprise de l’école "c’était de remettre les parents au travail"
Il reconnait néanmoins que l'on était "arrivé avec une bonne situation au mois de juin que l'on a perdu cet été. Avec la situation que l'on voudrait créer dans les universités, collèges et écoles, comment peut-on m'expliquer  que l’on veut stopper l’épidémie ? interroge Denis Luciani. "On va attendre la suite des événements, parce que je ne voudrai pas qu’on arrive à une situation de conflit.  Avant d'envisager la rentrée dans des conditions assez légères, on veut savoir où en est la situation à partir d'une grande concertation régionale."


Fabien Mineo, secrétaire général du syndicat enseignant Snuipp-FNSU de Haute-Corse est contre cette idée de maintenir les établissements scolaires ouverts.
" C'est illogique. Soit on a conscience du mal qui ronge la France et on prend les dispositions qu'il convient sur tous les plans mais on ne fait pas de demi mesure en confinant d'un côté et en continuant quand même continuer à mélanger écoliers, collégiens et lycéens."

Pour la Charles Casabianca de la CGT "on veut reconfiner dans des  secteurs non-utiles mais  l'Éducation ne peut pas être considérée comme un travail non-utile.Quel est le but alors de ce nouveau confinement ? On servirait de garderie, de justificatif pour que les parents n'aient plus à confier la charge de la garde de leurs enfants. C'est la seule raison que je vois dans les mesures que l'on va nous annoncer."


 

Les craintes des parents



"Pour moi, garder ouvertes les écoles en cas de confinement ce n'est pas très raisonnable si la situation est aussi grave qu'il y  paraît." affirme William, enseignant et père d'une collégienne. "Mais il aurait fallu qu'on soit prêt à enchaîner un mois d'enseignement à distance dans de meilleures conditions que la dernière fois, or ce n'est pas le cas. D'un autre côté je sais qu'il est très important pour les enfants d'aller à l'école, de travailler et de se retrouver entre eux. Au final je les laisserai à l'école.. et en espérant que la prochaine fois (mars ?) on sera mieux préparé. "

 
 

Pour Sébastien père d’un enfant de primaire
"Tout dépendra des conditions d’accueil des enfants à l’école. Si les conditions sont trop pénibles ou impossibles à respecter pour les enfants, probablement je me remettrai pas min fils à l’école. Dans tous les cas j’en parlerai au préalable avec les enseignants. Lors du premier confinement, le suivi a distance était bien organisé et régulier."
 

Marie Therese, mère d’un collégien a décidé de ne pas faire reprendre les cours à son fils
"Je ne mettrai mon enfant au collège que si des mesures sérieuses sont prises : classe  faite en petit groupe : quand on nous dit qu’il faut être maximum 6 dans un foyer privé comment cautionner d’être plus de 25 dans une salle .... Des mesures d’hygiène plus importantes doivent être instaurées : les enfants dans un collège bastiais changeaient de salle de classe toutes les heures, devaient désinfecter eux même leur table et leur chaise et prenaient un autobus bondé 4 fois par jour"


Pour Catherine enseignante et mère de deux collégiennes et d'un petit bébé cette rechute qui n'augure rien de bon
Son compagnon et elle pensent qu'un rythme mi temps serait mieux pour répartir les élèves,  "moitié école moitié maison afin de ne pas surcharger les classes et mieux respecter la distanciation."
Elle pense mettre ses enfants "si c'est aménagé, si cela reste en l'état actuel je serai plus réticente."
Comme enseignante étant syndiquée elle reprendra sous condition horaires aménagés pour moins d'élèves en cours, mi temps en presentiel et mi temps online, "ce ne serait pas le cœur léger mais les élèves ont besoin de bases solides en particulier ceux qui passent des examens."

 

Isabelle, a un avis contraire à la plupart des parents
 "je pense qu’il est important que les enfants puissent garder du lien social. Le précédent confinement a perturbé le rythme des plus jeunes. Outre le fait de maintenir l’éducation, les écoles permettront de conserver un semblant de normalité dans leur vie. Je les mettrai donc en classe. Je ne suis pas inquiète étant donné que les écoles appliquent un protocole sanitaire. "



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047