Corse Net Infos - Pure player corse

Porto-Vecchio : Nouvelle charge contre les vaccins du professeur Henry Joyeux


Rédigé par Irène Ferrari le Lundi 9 Juillet 2018 à 23:23 | Modifié le Mardi 10 Juillet 2018 - 00:55


Dimanche le professeur Joyeux a commencé en Corse sa tournée de conférences ouvertes à tous à la salle polyvalente municipale de Porto-Veccchio. C’est l’Association « Sapore e Odore » de Ventiseri et sa presidente Jany Cortès (naturopathe)qui sont à l’initiative de la venue du,professeur en cancérologie et chirurgie digestive .


Porto-Vecchio : Nouvelle charge contre les vaccins du professeur Henry Joyeux
C’est devant un important auditoire très attentif (plus de 100 personnes) que le Professeur Joyeux a commencé sa conférence, en constatant avec un brin d’humour « ce qui me frappe en arrivant dans cette salle ,c’est que je vois beaucoup plus de femmes que d’hommes ,ce qui veut dire que l’information va circuler .»  

Il expliqua ensuite le sujet de sa conférence, l’alimentation « sujet nécessaire à la compréhension véritable de la santé, l’alimentation, est la base de nos défenses immunitaires. » Il aborda le sujet des maladies auto-immunes en prônant l’allaitement maternel car, après avoir reçu toutes les protections nécessaires dans le ventre de sa mère « Cette immunité va se construire avec le lait maternel,.On s’est rendu compte, il y a5 ou 6 ans que dans le lait maternel, il y avait des cellules du système immunitaire ,celles qui manquent chez quelqu’un qui contracte le Sida.


Le professeur Joyeux continua par une importante parenthèse concernant les vaccins et précisa avec une pointe de colère dans la voix : « On a ajouté de l’aluminium dans les vaccins ! La norme est de ne pas dépasser 1 milligramme par kilo de poids et par jour. Un enfant de 2 mois pèse au maximum 5 kilos. On ne doit donc lui en apporter 5 milligrammes pour ne pas lui être toxique au niveau des os, des reins, du cerveau alors que la 1ère dose du vaccin , en contient déjà 5 à 7 fois plus ; ça n’est pas admissible. Aucun médecin n’a le droit de donner à un petit qui vient de naître, une dose toxique au-delà des directives internationales. »


S’adressant à distance à la ministre de la Santé, il martela devant un auditoire tout acquis à sa cause : « Je suis désolé Mme la ministre de vous contredire : je ne laisserai pas passer cela, ça ne passera pas.Il va falloir revoir la loi.Il faudra que ça repasse devant les députés, les sénateurs, et que ce soit véritablement et scientifiquement réformé » Ajoutant ensuite : « Je suis un lanceur d’alerte »


Concernant le cheminement de l’alimentation, ,le professeur Joyeux expliqua l’importance des papilles gustatives et de l’odorat, signalant que les premiers signes précurseurs aux maladies d'Alzheimer et Parkisson sont la perte du goûts et de l'odorat. D'où l'odorat importance de faire travailler et son cou, avec une mastication importante des aliments. 80% du système immunitaire dépend du tube digestif qui peut être aussi perturbé par le tabagisme, le burnout, l’obésité, la mauvaise alimentation etc…

Comme dans nos pays occidentaux, l’alimentation repose sur 80% d’origine animale, et 20%d’origine végétale, si l’on inverse les proportions ou même adopte le veganisme, , « les vegans restent vegans autour d’une année car après il y a des carences », il ne faut donc pas tomber dans l’excès mais considérer le bénéfice, de la gelée royale, du miel, (dont certains se privent car cela provient d’un animal)
De même pour l’œuf, un jaune d’œuf à la coque ou au plat tous les jours n’apporte pas de choléstérol. Dans les maisons de retraite on devrait en donner tous les jours. Le jaune doit être liquide.


La conférence s’est ensuite poursuivie par une intervention de l’épouse du professeur, Christine Bouquet-Joyeux ,qui expliqua en détails les erreurs faites à la cuisson des aliments, l’emploi néfastes de certains appareils de cuisson,  ’utilité de cuire à la vapeur, (style couscoussier) même les steaks, comment répèrer et choisir les légumes et les fruits frais, consommer à la bonne saison et des produits locaux pour éviter le transport.
Pleins de bons conseils qui semblent évidents et que chacun connait depuis de années mais que, par manque de temps ou autre, qu’on les oublie.

La parole fut ensuite donnée à l’assistance afin de poser des questions au Professeur Joyeux qui répondit à tout le monde avec précision.
Très intéressante conférence qui permit de mettre en relief à plusieurs moments, l’importance des enjeux financiers des laboratoires à l’encontre du bien-être et de la santé de tout un chacun. Ainsi que les pressions de ces enjeux financiers sur les décisions politiques





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie