Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Patriotti à Santa Maria Siché : soutien à Marcu Colleoni et "appel au combat anti-répressif'


La rédaction le Jeudi 31 Décembre 2020 à 13:02

Plusieurs membres du Culletivu Patriotti se sont retrouvés ce jeudi matin devant le centre des finances publiques de Santa Maria Siché pour tout à la fois soutenir un des siens, Marcu Colleoni en l'occurrence, mais aussi pour appeler "à une efficacité commune et concrète, par la mise en synergie" de toutes leurs "forces et capacités, particulièrement dans le combat anti - répressif". Sur place ils ont occupé les locaux du centre des finances et diffusé leur message



Le communiqué de Patriotti

Nous sommes aujourd'hui présents devant la Trésorerie de Santa Maria Siché. Ce choix politique nous est dicté par le rôle subordonné du Centre des Finances Publiques dans une des formes de répression ciblée contre des patriotes, anciens prisonniers politiques.

Il s'agit ici d'évoquer publiquement le dossier de Marcu Colleoni, violemment soutiré par une institution du système français, en charge des ressources financières de l'État.

Marcu Colleoni est un jeune patriote. Emprisonné et exilé à la Maison d'arrêt de Fresnes en 2008, il a été condamné à une peine de 8 ans, ainsi que d'une amende de 35 000 euros .

Remis en liberté après une longue incarcération, il a - pour le paiement progressif de ce châtiment financier - établi avec l'organisme concerné, un plan de règlement qu'il a toujours scrupuleusement respecté.

Ce mois de décembre 2020, à l' orée des fêtes de Nöel et de Jour de l'An, dans un contexte social dégradé, Marcu Colleoni a vu son compte bancaire pratiquement vidé, sans recours possible... Marcu Colleoni est actuellement inscrit à Pôle Emploi, témoignage si il en est aussi, des difficultés d'insertion professionnelle stable et pérenne pour nombre d'anciens prisonniers politiques...

Cette sentencieuse situation - que subissent bien d'autres anciens prisonniers politiques - nous ne l'acceptons pas. Nous la signalons au pouvoir politique territorial, et à l'opinion publique car elle met en évidence la réalité d'un racket institutionnalisé dont la vocation inavouable est sa participation à l'isolement, la déstabilisation et l'accablement psychologique et physique post - carcéral de la personne ciblée...

Nous sommes ici aux cotés de Marcu Colleoni pour lui témoigner toute notre solidarité. Nous sommes également ici pour signifier aux tenants de l'ordre répressif que nous ne nous laisserons pas abattre...

N'en déplaise à celles et ceux qui ont gavé et abusé notre  quotidien du mot "paix", en l'état actuel des choses, c'est concrètement à une perfide mise au pas de la société corse que nous assistons, avec, dans la conjoncture actuelle, une dénégation par l'État français de l'expression populaire, majoritaire et démocratique et une opposition constante à toute volonté et initiative allant dans le sens des intérêts collectifs du Peuple Corse. Les prisonniers politiques et les anciens prisonniers politiques, à l'instar de Marcu Colleoni, payent ce lourd tribut de victimes expiatoires...

C'est également dans ce contexte qu'intervient l'officialisation du décrêt du 18 décembre 2020 et son utilisation par le Premier Ministre français Monsieur Casteix, pour oser compromettre, au mépris même du droit existant du système, toute possibilité de rapprochement territorial et familial, et de libération conditionnelle des patriotes Alain Ferrandi et Pierre Alessandri.

Ce choix délibéré, au delà du fait qu'il parait s'opposer aux prérogatives dés lors circonscrites du Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, met surtout en évidence la nature d'une politique globale du gouvernement français basé sur le refus de prendre en considération le principe de Solution Politique.

Pour le gouvernement Macron, la Corse " ne se justifie pas, ne se plaide pas, ne s'explique pas ".

Cette attitude du mépris, de la provocation, et du défi face à une aspiration historique qui trouve naturellement place autant en Méditerranée qu'en Europe, appelle pour le Mouvement National - première et principale force politique de Corse - une nouvelle adaptation de son attitude et de son action.

Aux antipodes d'un pseudo - dialogue sans avenir, la question politique corse suppose qu'elle soit posée, abordée et enfin actée au plus haut niveau de l' État français, selon une feuille de route évolutive et évaluative, et sous le regard d'une commission internationale représentative. La Corse, une des dernières colonies françaises, doit cesser d'être l'otage permanent des changements et atermoiements électoraux et présidentiels français.

Pour notre part nous réitérons notre appel à une efficacité commune et concrête, par la mise en synergie de toutes nos forces et capacités, particulièrement dans le combat anti - répressif.

Nous demandons à toutes les formations patriotiques, au delà des différences et des divergences, qu'elles prennent toutes leurs responsabilités et qu'elles concrétisent sur les espaces de la réflexion, du travail, et de la mobilisation, les mesures et décisions nécessaires pour répondre à l'attente de notre Peuple selon l'adage historique " Forti saremu si uniti simu ".

Malgré la complexité et la dureté de la conjoncture sanitaire, politique et sociale, nul(le) ne peut déroger aux attentes populaires et nul(le) ne peut se soustraire - sous peine d'abdiquer - aux nouveaux défis du gouvernement français.

Le temps est aujourd'hui à la mobilisation stratégique.

Assicuremu di u nosciu sustegnu fraternu, patriotticu e puliticu à Marcu Colleoni, Petru Alessandri e Alanu Ferrandi. Assicuremu à tutti i prighjuneri pulitichi, e tutti l'anziani prighjuneri pulitichi di a noscia sulidarità. Chjamemu ogni corsu, ogni paisanu, ogni furmazioni pulitica e patriottica à l'addunita e à a mubilisazioni par fà fronti à tutti i sfidi ripressivi di u Statu francesu.

A lotta cuntinueghja. Sin'e à a vittoria !

Fin de l'occupation

En milieu d'après-midi on apprenait que Patriotti avait levé l'occupation du centre de Santa Maria Siché, décidée pour soutenir  Marcu Colleoni après une saisie sur ses comptes. : Patriotti a obtenu le remboursement des sommes prélevées sur son compte ainsi qu'un plan de règlement échelonné.



















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047