Corse Net Infos - Pure player corse

Pass sanitaire, obligation vaccinale... A Bastia, la CGT fait de la résistance


Philippe Jammes le Lundi 9 Août 2021 à 19:26

A l’appel de la CGT Hôpital de Bastia, une petite cinquantaine de personnes se sont rassemblées lundi soir devant la mairie Bastia, ou plutôt devant le monument dédié à la résistance. Tout un symbole pour la CGT.



«Nous ne sommes pas contre la vaccination mais contre les modalités d’obligation inscrites dans la loi et nous sommes contre les sanctions salariales et le pass sanitaire» annonce en préambule au micro Séverine Mason, infirmière, membre de la CGT Hôpital de Bastia, syndicat qui a lancé une grève illimitée depuis le 30 juillet.
«La décision prise par le conseil Constitutionnel porte atteinte aux droits fondamentaux des salariés. Elle remet en cause les principes constitutionnels en lien avec le travail : droit à l’emploi, atteinte aux libertés contractuelles et au droit à la santé pour chacun.
Cette loi impose des conditions de mise en œuvre de l’obligation vaccinale inadaptées au regard de l’objectif de protection de la population. Elles sont contraires aux principes d’égalité et de droit au travail. Dans cette période où précisément l’implication et la force de travail des personnels de santé sont des atouts essentiels et indispensables pour lutter contre cette pandémie, il est irresponsable d’envisager la suspension de nombreux contrats de travail et les mesures de rétorsions salariales contre ces derniers. Cela provoquera et accentuera la désorganisation des services.


Le gouvernement doit écouter les professionnels de santé. Ce sont eux qui sont en première ligne. Ils sont en phase avec la réalité du terrain et connaissent, en bons professionnels, leurs besoins. Encore faut il que le gouvernement réponde à leurs revendications.  Mais en choisissant de sanctionner,  l’Etat écarte toute possibilité de débat.  En conditionnant l’accès aux soins à l’obligation de présentation du pass sanitaire, dans son article 1er, la loi du 5 aout 2021 remet en cause le principe de droit à la santé pour chacun. De nombreuses personnes risquent de renoncer à se soigner et  c’est inacceptable. Concernant le contrat de travail ou le statut, le fait de suspendre de toute activité un salarié ou de l’empêcher d’être recruté est discriminant et inacceptable. Tout aussi scandaleux est de priver un agent de son salaire en cas de désaccord avec l’obligation vaccinale. Compte tenu du rôle des personnels concernés dans la protection de la santé des personnels vulnérables et dans la continuité du service public de santé, il est inadmissible d’avoir élaboré cette loi sans avoir ouvert au préalable  de véritables négociations.
Aujourd’hui nous nous opposons aux sanctions annoncées contre les professionnels de santé non vaccinés ».


Et la CGT d’exiger la reconnaissance en maladie professionnelle de la SARS-COV-2, du syndrome d’état post traumatique, une autorisation d’absence pour se rendre aux rdv médicaux liés aux vaccinations contre le SARS COV2, une reconnaissance en maladie professionnels pour les conséquences des effets secondaires du vaccin, une autorisation spéciale d’absence en cas d’effet secondaire du vaccin et l'abrogation du jour de carence. 
D’autres actions sont envisagées.
 















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047