Corse Net Infos - Pure player corse

Orange Days : le Pays Ajaccien se mobilise contre les violences faites aux femmes


Vincent Marcelli le Jeudi 25 Novembre 2021 à 14:34

Autour du slogan de la journée, « Mai più », institutionnels et responsables d’association se sont retrouvés, ce jeudi 25 novembre à l’Espace Diamant d’Ajaccio pour le coup d’envoi des « Orange Days ». Une manifestation internationale nationale de lutte contre les violences faites aux femmes, qui va se dérouler à travers divers événements jusqu’au 10 décembre prochain…



: Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio et Président de la CAPA, Julie Benetti, Rectrice de l’académie de Corse, David Frau, vice-président du CIAS et de la CAPA chargé des affaires sociales, Vannina Saget, directrice régionale aux droits de la femme et à l’égalité ainsi que d’autres partenaires (CIAS, Falep, délégation aux droits des femmes et de la famille, associations CIDIFF, Fraternité du Partage…). Dans la salle, des élèves de 1ère et Terminale du LP Finusellu et du lycée Laetitia. Photos Michel Luccioni
: Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio et Président de la CAPA, Julie Benetti, Rectrice de l’académie de Corse, David Frau, vice-président du CIAS et de la CAPA chargé des affaires sociales, Vannina Saget, directrice régionale aux droits de la femme et à l’égalité ainsi que d’autres partenaires (CIAS, Falep, délégation aux droits des femmes et de la famille, associations CIDIFF, Fraternité du Partage…). Dans la salle, des élèves de 1ère et Terminale du LP Finusellu et du lycée Laetitia. Photos Michel Luccioni
Tous ensemble contre les violences faites aux femmes ! C’est la phrase clé qui a caractérisé ce jeudi matin à l’Espace Diamant d’Ajaccio, l’ouverture des « Orange Days 2021 », une manifestation qui va s’étendre jusqu’au 10 décembre prochain. Avec une émotion évidente, eu égard à ce que suscite cette thématique particulièrement sensible, tous les acteurs liés de près ou de loin à ce fléau qui ravage la société corse s'étaient donnés rendez-vous.
En guise d’ouverture, Laurent Marcangeli donnait le ton : « Humiliation, harcèlement, viol, coups portes fermées, amie, sœur, mère...C’était hier, c’est aujourd’hui et ce sera encore malheureusement demain, glissait l’élu avec une émotion palpable, une femme sur trois subit des violences une fois dans sa vie, soit un milliard dans le monde. En Corse, nous avons honte en voyant les chiffres. Les responsables politiques que nous sommes doivent se prononcer et travailler en amont. Les voix de ces femmes ont atteint un tel volume que l’on ne peut plus se taire. Il faut en parler et ne plus le vivre comme une honte... »
David Frau emboîtait le pas : « le CIAS, rappelle-t-il, veut faire de cet événement international, un temps fort durant deux semaines de manière à préparer au mieux les 365 jours jusqu’aux prochains « Orange Days ». On constate une augmentation de 22 % des violences faites aux femmes. Tout cela doit cesser. »

Pour Julie Benetti, Rectrice de l’Académie de Corse, « L’Education Nationale se mobilise à travers cette manifestation, ce n’est pas les filles contre les garçons mais une notion de respect qui est une valeur universelle. J’ai confiance en votre génération, précise-t-elle en s’adressant aux élèves, il faut se respecter soi-même et faire reculer ces violences, ne plus courir après un rêve mais faire de se respect une réalité de tous les jours. »

Emelyne Coinde, responsable du service de pédiatrie de l’hôpital d’Ajaccio évoquera son parcours personnel précisant « qu’on peut s’en sortir » et enfin Vannina Saget, représentant la Préfecture de Région va réitérer le soutien de l’État dans cette démarche.

Mais le temps fort de cette matinée aura été incontestablement marqué par la présentation du clip « Stella », une chanson écrite et composée par Jean-Charles Papi, parrain de ces journées.
 
Jean-Charles Papi parrain
« On lui a demandé la lumière, il nous donné une étoile, soulignera David Frau. Avec l’humilité qui le caractérise, le chanteur racontera la genèse de ce projet. « J’ai pensé à mes trois filles, les paroles et la musique sont venues de suite. L’amour est inconditionnel, il ne peut exister de contraintes...On l’oublie en mélangeant amour et possession. Ce personnage « Stella » touche tout le monde, c’est la cause d’une urgence absolue... »
Dans le plus grand silence, le public assistera ensuite à la diffusion du clip avec une émotion que personne n’aura pu voiler. Juste manifestée par des applaudissements soutenus…


Une vive émotion
Enfin, des textes émanant de témoignages de femmes ayant subi des violences seront lus et théâtralisés sous forme de ballet par de jeunes danseuses. Sur le coup des 10.30, une table ronde entre tous, élus, responsables d’associations, public, débutera avec une allocution touchante de Mylène Jacquet, mère Savannah Torrenti, battue à mort le 1er mai 2016. « Savannah aurait eu 29 ans le mois prochain, confie-t-elle, j’ai voulu comprendre, savoir...Aujourd’hui, ma mission est de faire en sorte que ces violences reculent, je le ferai le temps nécessaire que cela prendra. Quand je vois de jeunes lycéens, je me dis qu’ils ont la vie devant eux. »

On aura vite compris à travers l’ensemble de ces témoignages, l’intérêt que la société corse porte à ces journées. Une manifestation qui va se décliner à travers divers ateliers, conférences, débats, jusqu’au 10 décembre prochain.

 























Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047