Corse Net Infos - Pure player corse

Les vins de l’AOC Ajaccio s’exposent place Foch : Hymne à la vigne


Rédigé par José Fanchi le Mardi 17 Juillet 2018 à 23:25 | Modifié le Mardi 17 Juillet 2018 - 23:49


La Corse ne compte pas moins de neuf Appellations d'Origine Contrôlée, le sommet de la qualité dans la hiérarchie de vins en France. L’appellation AOC Ajaccio couvre un vaste territoire qui s'étend du golfe de Valinco jusqu'à celui de Porto. Cette superficie d’environ 240 hectares de vignes recoupe 14 producteurs entre Propriano et Sari d’Orcino. Les coteaux granitiques sont voisins des cours de la Gravone et du Prunelli. Tout ce beau monde s’est retrouvé hier soir place Foch pour une sympathique dégustation avec, ça va de soi, modération



(Photos M. L)
(Photos M. L)
Appellation Ajaccio : nous voilà dans une aire d’appellation qui possède les vignobles les plus élevés, mais aussi l’ensoleillement le plus important de Corse, à savoir 2900 heures de soleil dans l’année, le record en France. Le climat méditerranéen, maritime, est régulé par des vents (le Mistral, Libecciu et tramontane), et tempéré des printemps précoces. Le sol, idéal aux fins cristaux de granite, favorise la production d’un cépage spécifique de la région : le Sciaccarellu , qui fait l'orgueil des vignobles d'Ajaccio. Un cépage qui apporte un certain nombre d’agréments à savoir :  
  • Des rouges élégants et souples, d’une robe un peu pâle mais aux arômes très développés, marqués par le cassis, la framboise, le poivre, les fleurs du maquis, l’amande, ces vins représentent 80 à 90 % de la production
  • Des rosés à la robe claire, rafraîchissants et très fruités, avec des nuances iodées d’épices
  • Des blancs, dominés par le Vermentinu, avec un peu moins de rondeur et de gras que les blancs du Cap Corse ou de Patrimonio (qui possèdent un terroir plus propice à ce cépage), à la robe couleur paille aux reflets verts, un nez fin, élégant, expressif, qui exalte bien l’arôme floral de cette malvoisie méditerranéenne.


Plus de 240 hectares

L'AOC Ajaccio s'étend sur plus de 240 hectares sur 12 communes autour d’Ajaccio. Avec l’AOC Patrimonio, elle fait partie des deux appellations de Corse qui ont fait l’objet d’un décret d’AOC spécifique. Ce terroir est au cœur d’une région de lumière et de beauté où alternent falaises, pic rocheux, petites îles et magnifiques plages. Le vignoble d'Ajaccio, fruit d'une très ancienne tradition viticole, bénéficie en moyenne d’un fort taux d’ensoleillement grâce au climat typiquement corse, ainsi qu'aux grosses chaleurs l’été, modérées par les influences maritimes et montagnardes. Les rares gelées hivernales puis le printemps précoce favorisent la phase végétative. Les vignes les plus nombreuses sont implantées sur un escalier de coteaux granitiques particulièrement propices à leur développement.

Dans la région du sciaccarello par excellence, l’AOC exige une proportion minimale de 60% de ce cépage noir qui transmet aux rouges et rosés son caractère affirmé. Il donne aux vins des arômes singuliers d'amande et de cassis. Les blancs, comme souvent en Corse, sont presque exclusivement issus du vermentino, à la différence que l’AOC Ajaccio autorise un complément d’ugni blanc pouvant atteindre 20 % de l’encépagement. Les blancs secs ont une robe or assez pâle, mais un nez minéral aux senteurs florales (qu’on retrouve en arômes à la dégustation). Un ajout d’ugni blanc peut amener un peu plus d’onctuosité et de rondeur en bouche.

 

L’œnotourisme
Ce sont des produits d’une grande finesse, issus d’un subtil mélange d’épaisseur et de distinction, de robustesse et d’élégance. Un verre de vin de l’AOC d’Ajaccio, c’est la fête des couleurs, des parfums – fruités et nuancés - et des saveurs - intenses. Tout cela parce que les vignerons ne se sont pas éloignés des cépages traditionnels, sciaccarellu pour les rouges et les rosés, et vermentinu, parfois appelé « malvoisie corse », pour les blancs.
Ces produits superbes, les vignerons les mettent aujourd’hui au centre de ce qui s’appelle «l’oenotourisme ». L’expression est aussi précise que son contenu est vaste : l’ensemble des activités touristiques en relation avec le vin, visites de caves, hébergement près des vignes, découverte du vignoble, des techniques de vinification, dégustations, etc. Le vin est à la mode.
L’oenotourisme l’est aussi.

Le gouvernement vient du reste de créer un label « Vignobles et découvertes » qui garantit des visites culturelles associées au monde viticole. Le dossier d’Ajaccio, qui, en plus de son vin, ne manque pas de richesses patrimoniales, est à l’étude. En attendant, on n’a pas besoin de label pour apprécier les merveilles produites par les vignerons d’Ajaccio. Hier soir, la place Foch fleurait bon la vigne…


Les clos et domaines de l’AOC Ajaccio
- Clos D’Alzeto
- Clos Capitoro
- Clos Ornasca

-Clos Serpaggi
- Domaine Comte Abbatucci
- Domaine Martini
- Domaine Peraldi
- Domaine de Pietrella
- Domaine de Pratavone
- Domaine Courrèges

- Domaine A Peraccia
- Domaine U Stiliccione

- Domaine de Vacelli

- Domaine Quilichini

- Domaine de la Sorba

J .F.


Quid de l'AOC

(Photos M. L)
L'appellation d'origine contrôlée (AOC) est un signe officiel français d'Indication géographique contrôlée qui garantit l'origine de produits alimentaires traditionnels français. Ils font partie des Appellations d'origines contrôlées européennes (AOP).
Les appellations d'origines ne sont ni des marques commerciales, ni des modèles déposés, mais des certifications officielles de qualité délivrées par un organisme dépendant d'un ministère et sanctionnées par un service de répression des fraudes.  

Les AOC identifient un produit, l'authenticité et la typicité de son origine géographique. Elles sont garantes de ses qualités et de ses caractéristiques, de son terroir d'origine, du savoir-faire du producteur (vins, fromages, fruits, miels...), de l'antériorité et de la notoriété d'un procédé et de son nom qui sont trop anciens pour faire l'objet d'un brevet. La quantité et le contrôle d'étiquetage des produits sous AOC répondent à un cahier des charges, validé en France par l'INAO (Institut National des Appellations d'Origine) dépendant du ministère de l'agriculture.

 

J.F.





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 14:01 Michel Luccioni raconte la photographie de presse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie