Corse Net Infos - Pure player corse

Lancement officiel du projet académique 2017/2022 à Ajaccio : Les élus et la communauté éducative à l’écoute


Rédigé par José Fanchi le Mardi 27 Mars 2018 à 17:18 | Modifié le Mardi 27 Mars 2018 - 17:34


Philippe Lacombe, recteur de l’Acadmie de Corse a dévoilé les grandes lignes du Projet Académique 2017/2022 aux élus et institutionnels mardi matin au palais des congrès d’Ajaccio. Lors de son allocution de bienvenue, il a rappelé toutes les explications devant près de 300 personnes.


Lancement officiel du projet académique 2017/2022 à Ajaccio : Les élus et la communauté éducative à l’écoute
 A partir de ce document commun à l’ensemble des établissements qui a nécessité un travail collectif  d’une année complète pour l’ensemble des personnels, ce projet constitue un outil de dialogue et de contractualisation stratégique avec les établissements et les circonscriptions de l’Académie, avec bien sûr les partenaires et les collectivités territoriales. Il s’agit en effet d’un élément de référence dans le système éducatif, cela de la maternelle au lycée. La conception du projet a été constituée à partir d’un comité de pilotage qui en a assuré la coordination à partir des réflexions des acteurs. Il a d’ailleurs été élaboré dans une démarche collective avec la collectivité éducative et les partenaires.


Il s’articule autour de quatre ambitions : une école plus proche de son territoire, une école valorisante et inclusive, une école bi/plurilingue et citoyenne, une école au service de l’élève et de son projet
Il s’agit avant tout de permettre une meilleure synergie entre les établissements et leurs partenaires afin de mieux répondre aux défis économiques, éducatifs et sociaux des territoires mais aussi et surtout de faire des élèves des citoyens confiants, responsables et ouverts sur le monde. Il convient de ce fait de mieux accompagner les apprentissages et employer une pédagogie valorisante et adaptée et permettre à tous les élèves de bâtir un projet de formation et d’insertion favorable à leur épanouissement.


Les élèves au cœur du débat
La Recteur a annoncé la création de centres d’immersions bilingues dans trois écoles primaires, à savoir les Salines 5 à Ajaccio, Ponte Novu et Ghisonaccia. Le projet prévoit d’inscrire l’objectif du bi/plurilinguisme au sein de tous les projets d’école et d’établissement et impliquer tous les membres des équipes pédagogiques et éducatives à sa mise en œuvre. IL s’agira de développer chez les élèves des compétences plurilingues et pluriculturelles, transférables à toutes les langues qu’ils apprennent et débuter l’enseignement de la langue corse dès l’école maternelle. Les explications du recteur :
« Il va sans dire que le système éducatif ne peut pas travailler tout seul dans son coin ! Nous avons travaillé une année durant et mobilisé l’ensemble des personnels et éducateurs ainsi que nos partenaires. Nous disposons de quatre pôles de gouvernance qui ont été validés et accompagnés par la collectivité » de Corse :
  1. Science et environnement
  2. Numérique éducatif et environnement
  3. Langues et cultures
  4. Vie scolaire et égalité des chances
Il convient de rappeler qu’à partir de ce document dont la durée sera de cinq années, il sera évalué chaque année et ensuite, chacun des établissements va pouvoir s’inscrire dans ce projet Académique en  priorisant des éléments particuliers qui sont liés au contexte.

Lancement officiel du projet académique 2017/2022 à Ajaccio : Les élus et la communauté éducative à l’écoute
La langue Corse et les projets…
« En ce qui concerne la langue corse, je rappelle qu’elle ne peut pas incomber au seul système éducatif. Pour toutes les questions qui sont les nôtres, c’est un projet collectif partenarial. On a des marges de progrès en interne au sein du système éducatif, nous mettons beaucoup de moyens dans le premier degré, le grand plan de formation qui est partenarial avec la collectivité ; dans le second degré les professeurs certifiés, nous avons des corps d’inspection ; nous avons maintenant l’agrégation en langue corse, nous avons des marges de progrès mais il nous faut asseoir des partenariats plus performants, des centres d’immersion, mais aussi les associations, les chorales, le chant polyphonique doivent être des ferments d’un vraie langue d’utilité sociale et non pas discipline scolaire. C’est une langue vivante et cela vaut pour l’Allemand, l’Anglais, l’Italien ou l’Espagnol. Sur les marges d’innovation, les textes très clairs encadrent l’enseignement bilingue dans toutes les régions, dans toutes les langues régionales.»  
J. F.





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 14:01 Michel Luccioni raconte la photographie de presse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie