Corse Net Infos - Pure player corse

La rentrée à l’école Simone-Veil des Salines : Un établissement fonctionnel et des élèves heureux


Rédigé par José Fanchi le Jeudi 6 Septembre 2018 à 17:42 | Modifié le Jeudi 6 Septembre 2018 - 18:32


Après deux années de travaux, l’ouverture de l’école Simone-Veil concrétise la mise en œuvre d’un grand projet pour le quartier et pour la ville. Situé au cœur des Salines, le groupe scolaire a remplacé les anciens bâtiments de type Pailleron utilisés au début des années soixante-dix. Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio était présent pour cette rentrée. Il a mis l’accent sur le nouvel établissement de conception moderne et lumineuse mais plus encore sur la rénovation complète de l’ensemble du quartier qui est saluée comme il se doit par l’ensemble de la population


(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
Lignes épurées, espaces paysagers, l’architecture moderne de l’école est une réponse à la politique de reconquête du cadre de vie du quartier, qui bénéficie avec les Cannes, du programme de rénovation urbaine. Le bâtiment qui s’articule autour d’un espace extérieur, caractéristique d’une architecture à patio, favorise à la fois les relations directes entre les différents pôles mais également un rapport visuel avec l’extérieur et une meilleure ventilation naturelle des lieux d’enseignement.
La conception du groupe scolaire autour de ce grand patio, que constitue la cour de récréation, permet de découvrir l’organisation du bâtiment et de séparer distinctement les trois grands pôles, les fonctions administratives et périscolaires de l’école, la restauration et en retrait la zone d’enseignement.
 
Des classes très éclairées
Les salles de classes disposées en retrait des voies urbaines sont ainsi protégées des contraintes acoustiques comme urbaines et bénéficient d’une lumière naturelle adoucie grâce à l’orientation nord-sud. En relation directe depuis les salles de classe et les forums, se trouve le patio central. Les lignes de constructions de faible hauteur ont été pensées afin de respecter l’échelle humaine, pour un lieu dédié à l’enseignement, dans un environnement urbain avoisinant qui, à l’inverse, reste dense et vertical.
La cour de l’école occupe une place centrale dans l’architecture. Véritable lieu de vie et d’échanges, protégé de l’environnement urbain par une maille métallique perforée et le parvis paysager, il bénéficie d’une orientation sud lumineuse, préservée de la chaleur d’été par les arbres à feuilles caduques. Le centre de la cour est composé d’un traitement paysager particulier qui la divise en deux afin de séparer les deux cycles tout en proposant un lieu de rencontre.
 
Adieu tableau et craie…
À chaque rentrée ses nouveautés. À Ajaccio, les élèves vont découvrir les tableaux numériques interactifs, un matériel de pointe que la Ville depuis deux ans s’est préparée à installer dans ses 32 écoles, pour enfin les faire entrer dans l’ère numérique. La commune compte ainsi parmi les villes les mieux équipées au niveau national.
Le tableau blanc et ses indispensables feutres effaçables ont supplanté le tableau en noir sur lequel crissaient les morceaux de craie. Poussé par le développement des nouvelles technologies du 21ème siècle et la loi sur la refondation de l’école dont le numérique éducatif est l’un des piliers, il s’apprête à laisser sa place aux espaces numériques de travail. Le coût de cette opération s’élève à 2 391 70 euros.
C’est le prix hors taxes du déploiement des espaces numériques de travail (ENT), tableaux et classes mobiles dans les 32 écoles municipales.
 
Financements :
  • Feder : 50% /
  • CPER (contrat plan Etat/région) : 5,3%
  • Ville d’Ajaccio : 44,74 %.
La mise en œuvre a débuté dans le courant de l’année 2017 pour un échelonnement sur 36 mois. La fin de l’opération est fixée fin décembre 2018.
 
Dédoublement des classes
 
Réduire l’échec scolaire, favoriser les apprentissages fondamentaux en zone prioritaire. Le dédoublement des classes de CP (pas plus de 12 élèves par classe) voulu par le Ministère de l’Education Nationale entraine des reconfigurations importantes pour les municipalités. L’augmentation du nombre de classes implique un besoin de salles de classes supplémentaires. Au total, on compte vingt deux classes concernées par la réforme sur
Ajaccio, dans les sept écoles appartenant à la REP (Pietralba, Empereur, Salines, Cannes,
Saint-Jean Castel-Vecchio, Jérôme Santarelli, Simone Veil). Cette réforme a pour but de créer un meilleur encadrement pour les enfants des classes prioritaires afin de lutter contre inégalités scolaires. À terme, la réforme prévoit le dédoublement des classes de CE1.
La municipalité a engagé d’importants travaux, principalement pour l’école de Pietralba où trois dédoublements ont été réalisés (six classes au total). Des transformations importantes ont eu lieu nécessitant des travaux de plomberie, d’électricité, de sols, de faux plafonds, de menuiserie, de cloisons et de peinture. Des travaux de peinture et d’électricité ont également été nécessaires pour les écoles des Cannes et de Castel-Vecchio, pour un montant de 20 000 euros.
J. F

Bon à savoir

(Photos Michel Luccioni)
Investissement 7.3 M€
 Effectif scolaire : 215 élèves
Accueil périscolaire du matin : 39 enfants
Accueil périscolaire du soir : 33 enfants
Cantine scolaire : 93 enfants
11 classes
3 CP dédoublés
Investissement en mobilier : 120 031 €
Investissement office de cuisine : 29 843,64 €
1 983 m2 de surface habitable
2 034 m² d’espaces extérieurs.
 
 
Les effectifs à Ajaccio
4 190 enfants inscrits (chiffres évolutifs)
1 457 en maternelle
2 733 en élémentaire
187 classes (65 maternelles, 122 élémentaires)
Restauration scolaire : 2 405 enfants inscrits (766 enfants de maternelle, 1 639 d’élémentaire)
Garderie du matin : 885 enfants inscrits (282 de maternelle, 603 d’élémentaire)
Garderie du soir : 1 114 enfants inscrits (351 de maternelle, 763 d’élémentaire)
 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie