Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


L'extraordinaire don de Corstyrène pour l’Ukraine


le Samedi 17 Décembre 2022 à 08:44

Il y a quelques semaines, cette entreprise basée à Aléria offrait un groupe électrogène de 7 tonnes à l’association Solidarité Corse-Ukraine. Ce vendredi 15 décembre, grâce à une belle chaîne de solidarité, ce don très attendu en Ukraine a pris la mer. Il devrait arriver sur place en milieu de semaine prochaine.



« Si vous avez des générateurs, des groupes électrogènes, donnez-les-nous ! ». Invitée lundi soir sur BFM TV, la première dame ukrainienne, Olena Zelenska, tirait la sonnette d’alarme face aux multiples coupures d’électricité que subit son pays depuis plusieurs semaines, laissant les habitants dans le froid glacial de l’hiver ukrainien alors que la guerre fait toujours rage. Un appel à l’aide que Corstyèrne n’a pas attendu pour faire montre d’une générosité extraordinaire.
Cette entreprise installée à Aléria et spécialisée dans la fabrication d’isolants pour le bâtiment a en effet contacté l’association Solidarité Corse-Ukraine fin novembre afin de lui proposer de lui faire don d’un groupe électrogène de 7 tonnes. « Nous avions ce groupe électrogène de secours depuis quelques années. En voyant les difficultés que l’Ukraine traverse et en s’imaginant ce que les gens peuvent vivre dans le froid et dans le noir, nous nous sommes dits qu’il fallait que nous les aidions d’une façon ou d’une autre. Nous nous sommes mis à leur place », explique Sophie Guillot, la directrice générale de Corstyrène. « C’est un don inespéré », souffle pour sa part le Dr Nataliya Khobta-Santoni, la présidente de l’association Solidarité Corse-Ukraine, « C’est quelque chose qui est très attendu et nécessaire en Ukraine actuellement ». 

L'opération de levage du groupe électrogène ce vendredi
L'opération de levage du groupe électrogène ce vendredi
Si l’association n'espérait initialement pas convoyer cet énorme don vers l’Ukraine avant les prochaines semaines, grâce à une belle chaîne de solidarité, l’opération a connu une grosse accélération ces derniers jours. Corstyrène a en effet fait le lien un transporteur avec lequel elle a l’habitude de travailler afin de transporter ce chargement imposant rapidement, et tout s’est enchainé. « J’ai obtenu l’accord pour l’acheminement du don lundi à midi. Je ne croyais pas du tout que cela irait aussi vite. J’ai fait la dernière déclaration ce matin à 5 heures », confie la présidente de l’association Solidarité Corse-Ukraine.

Aux côtés du Dr François Pernin, membre du bureau de l’association, ce vendredi 16 décembre les salariés de l’entreprise ont passé 5 heures à charger le camion sous la pluie. « Tous mes employés sur place étaient touchés et fiers de participer à cette opération car c’est pour la bonne cause », sourit Sophie Guillot, « Il s’agissait de faire la chose qu’il faut faire au bon moment. C’est maintenant qu’il fait froid et que les Ukrainiens ont besoin d’avoir de l’électricité ». Dans cette opération délicate, ils ont aussi pu compter sur l’aide de Corse Levage qui a tenu à offrir le levage du groupe électrogène dans la remorque du camion. « Et Corsica Linea a offert le passage aller-retour pour le camion et son chauffeur, ainsi que la cabine et les repas », dévoile encore Sophie Guillot. C’est donc plein à craquer avec 11 tonnes de matériel (non seulement le groupe électrogène, mais aussi tout le matériel nécessaire pour qu'il puisse fonctionner) que le camion a pris la mer dans la soirée. Il devrait arriver à la frontière ukrainienne en milieu de semaine avant d’être installé dans un hôpital de l’oblast d’Odessa, dans le Sud du pays après Noël. Une destination choisie par groupe gouvernemental dirigé par le Président Zelensky, en fonction des besoins les plus urgents.
 
Du côté de l’association Corse-Ukraine les convois solidaires continuent. Le mari du Dr Khobta-Santoni est d’ailleurs arrivé en Ukraine il y a quelques heures, chargé de nouveaux dons de médicaments qui ont déjà, en partie, pu être acheminés vers un hôpital pédiatrique. Un autre camion partira en Ukraine dimanche matin, avec, cette fois, du matériel médical.

Le camion a pris la mer ce vendredi soir, chargé de 11 tonnes de matériel
Le camion a pris la mer ce vendredi soir, chargé de 11 tonnes de matériel