Corse Net Infos - Pure player corse

Karaté : Les clubs corses "fédérés" autour de Jean-François Tisseyre


Rédigé par le Lundi 2 Décembre 2013 à 18:43 | Modifié le Lundi 2 Décembre 2013 - 19:15


La ligue corse de Karaté vient d'organiser au Cosec du Fangu à Bastia, sous l’égide de la Fédération Française de Karaté, 2 stages placés sous la direction de Jean-François Tisseyre, 7ème dan, expert fédéral.


Dimanche 1er décembre 2013, Collège de Ceintures Noires autour de Jean-François Tisseyre
Dimanche 1er décembre 2013, Collège de Ceintures Noires autour de Jean-François Tisseyre

Les principaux clubs* insulaires de Karaté se sont réunis au Cosec du Fangu pour assister au stage de formation au grade de ceinture noire dont l'examen aura lieu prochainement.
Jean-François Tisseyre a su capter l’attention des stagiaires par son expérience et son charisme. Chaque phase de démonstration, d’un enchaînement de mouvements était une révélation car l’expert fédéral dépassait le cadre traditionnel pour ouvrir l’esprit des stagiaires sur de nouvelles possibilités de défense et d’attaque.
L’apprentissage au dojo est basé sur un karaté traditionnel indispensable pour s’imprégner de cette culture extrême-orientale ancestrale. La découverte de ces techniques « modernes » permet une meilleure approche d’une situation de conflit avec un adversaire et positionne le corps afin maximiser les chance de victoire.
L’Oyo Bunkaï, ou interprétation libre d’un Kata (combat imaginaire) basé sur la simplification des déplacements et des gestes, permet une plus grande efficacité, de force et de fluidité. Le credo de Jean-François Tisseyre est d’apprendre à supprimer le temps de latence entre l’intention et l’exécution par un relâchement des épaules et rester en éveil permanent.
Après deux heures d’entraînement les stagiaires ont applaudi Jean-François Tisseyre pour sa grande disponibilité et sa bienveillance à l’égard des stagiaires en difficulté, n’hésitant pas à corriger les positions afin qu’ils parviennent au bon geste. « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, polissez-le sans cesse et repolissez-le », cet adage de Nicolas Boileau est la stricte application du devoir d’un élève voulant progresser dans son Art Martial. L’unanimité des stagiaires a remercié le Maître de son intervention qui restera gravée dans leur mémoire par son intensité et sa valeur pédagogique.


Arigato Gozei Masta

Jean-François Tisseyre effectuant une technique à 2 mains avec Jean-Paul Corrieri
Jean-François Tisseyre effectuant une technique à 2 mains avec Jean-Paul Corrieri
Le rassemblement s'est poursuivi par l’initiation au collège des ceintures noires de la ligue Corse de Karaté aux techniques supérieures de combat rapproché avec le travail à 2 mains. Cette manière d’aborder un combat était une révélation pour les stagiaires habitués à favoriser la défense plutôt que l’attaque. Cette technique permet la combinaison de la défense, ou protection, et de l’attaque dans un geste simultané.
Là aussi, après deux heures de travail intensif, les stagiaires ont, également remercié Jean-François Tisseyre, dont la présence est très recherchée dans l’hexagone.
La notoriété de cet expert a fédéré les clubs insulaires autour d’un même thème : l’exploration approfondie des fondamentaux et la complexité des combinaisons menant à une parfaite exécution.
Arigato Gozei Masta (merci beaucoup) Tisseyre Sensei.

* ACA Ajaccio de Jean-Michel Feracci, l'AMI Shito-Ryu Bastia de Hidetoshi Nakahashi, l'AMI Shito Ryu Montesoro de Jean-Noël Andreotti, KC Moriani de René Caruggi, l'AMI Shito Ryu Biguglia de Sébastien Le Van. 





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 19:24 Bastia : Réhabilitation du groupe scolaire Desanti

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports