Corse Net Infos - Pure player corse




Jean-Christophe Angelini : "Nous serons opérationnels dès la semaine prochaine si les Porto-Vecchiais nous font confiance"


Nicole Mari le Jeudi 25 Juin 2020 à 21:09

« Nous sommes prêts ! ». C’est le message que Jean-Christophe Angelini et sa liste Pà Portivechju, ont voulu envoyer aux Porto-Vecchiais, jeudi matin, trois jours avant le 2nd tour. Arrivé en tête au 1er tour, le 15 mars dernier, avec 44,39 % des suffrages, le leader du PNC, conseiller exécutif et président de l’ADEC, est donné favori à l’élection municipale de Portivechju face au maire sortant Divers Droite Georges Mela qui n’a recueilli que 39,97% des voix. Jean-Christophe Angelini, qui clôture sa campagne par un meeting vendredi soir sur le port de plaisance à 19 heures, divulgue les 10 décisions qu’il mettra en œuvre pendant les 100 premiers jours de la mandature, s’il est élu. Interview.



Jean-Christophe Angelini, leader du PNC, conseiller exécutif et président de l’ADEC, candidat à l’élection municipale de Portivechju, chef de file de la liste Pà Portivechju.
Jean-Christophe Angelini, leader du PNC, conseiller exécutif et président de l’ADEC, candidat à l’élection municipale de Portivechju, chef de file de la liste Pà Portivechju.
- Ce matin, vous avez fait la synthèse d’une campagne inédite. Comment s’est-elle déroulée ?
-  Ce fut effectivement une campagne inédite, marquée par le coronavirus et le confinement, et un 2nd tour, non pas une semaine après le 1er, mais plus de trois mois après. Ce qui est assez singulier ! Nous avons néanmoins affronté ces difficultés avec beaucoup de succès. Nous avons lancé une consultation numérique en 20 questions pour associer les Porto-Vecchiais à la démarche nouvelle. En parallèle, nous avons relancé un cycle de réunions publiques qui ont très bien fonctionné avec une dizaine de rendez-vous qui ont été très suivis. Le dernier en date, mercredi soir à Pifanu, a réuni plus de 300 personnes. Nous avons rouvert très tôt notre permanence qui a été équipée pour répondre aux règles sanitaires. Nous avons développé notre présence sur les réseaux sociaux afin d’être encore plus réactifs. Bien sûr, nous avons continué à rencontrer, en marge des réunions publiques, les gens qui nous sollicitaient. En résumé, ce fut une campagne riche de mille rencontres et d’un espoir véritablement nouveau. Il y a, c’est clair, aujourd’hui, c’est limpide, une volonté d’alternance à Portivechju. Je pense qu’elle s’exprimera massivement dans les urnes.
 
- Vous avez ensuite dévoilé une liste de 10 décisions que vous vous engagez à mettre immédiatement en œuvre. De quoi s’agit-il exactement ?
- C’est, en fait, ce que j’appelle : le poids des 100 jours. Nous avons voulu symboliquement donner les dix grandes décisions qui seront prises durant les 100 premiers jours de la mandature. Un, nous mettrons un terme au débat sur l’extension du port de plaisance et de pêche par une consultation publique. Ce débat dure depuis 2003, 17 ans après son adoption en Conseil municipal, il est temps de repenser l’extension du port sur des bases opérationnelles et rapides. Deux, nous nous sommes engagés à remettre en route le PLU. Depuis son annulation définitive en 2011, plus rien n’est intervenu. Nous voulons donner à ce document un caractère opérationnel à partir de la rentrée. Idem pour la charte architecturale et paysagère qui sera lancée durant l’été et qui sera examinée par le Conseil municipal en fin d’année ou au plus tard au 1er trimestre 2021. Quatre, nous voulons créer au niveau du tourisme durable une marque Grand Sud en lien avec l’ATC (Agence du tourisme de la Corse) et l’ensemble des opérateurs. Nous voulons lancer une étude sur la création d’une entité administrative en lieu et place de l’actuelle à Joseph Pietri qui est datée, dépassée à bien des égards. Elle a vocation à regrouper tous les services à la population en un lieu unique.
 
- Quelles sont les cinq dernières décisions que vous prendrez ?
- Parallèlement au contrôle actuel de la Cour régionale des comptes, nous effectuerons un autre audit sur l’état des finances communales de façon à objectiver les marges de manœuvre dont nous disposerons pour financer le train d’investissements que nous voulons réaliser. Je rappelle que j’ai proposé, au titre de Pà Portivechju, que 100 millions € soient investis dans la décennie dans des programmes divers, telles que la remise en état en matière d’eau, d’assainissement, de numérique, d’équipement, de réseau routier. Nous voulons instaurer une dynamique, mais, au préalable, savoir de quelles marges de manœuvre réelle nous disposons. Nous lancerons également un Centre communal d’action sociale. Prévu par la loi depuis 1986, ce centre aurait été très utile pendant la période de pandémie, or l’Exécutif actuel n’a jamais souhaité, ni pu le mettre en place. Nous l’organiserons très vite parce qu’on a besoin de lisibilité sociale. Nous lancerons l’identification de trois parcelles de plusieurs hectares chacune pour réaliser dans la mandature au moins trois lotissements communaux pour permettre aux Porto-Vecchiais d’accéder non plus simplement à la location à des prix souvent très élevés, mais à la propriété à des pris très abordables. Nous demanderons à l’Etat que la compétence Logement social, actuellement dévolue à la CAPA (Communauté d’agglomération du pays ajaccien) – ce qui est une hérésie ! – soit rétrocédée à la Communauté de communes Grand Sud. Nous réévaluerons, enfin, le projet de piscine qui n’est pas bien localisé, ni surtout totalement financé.
 
- C’est-à-dire ?
- C’est un projet de plus de 13 millions €. Nous sommes, bien évidemment, favorables à une piscine publique et intercommunale, mais pas forcément à ce coût-là, qui plus est avec ce niveau d’équipements ! Nous sommes partisans d’un bassin de 50 mètres, olympique, qui assurerait l’attractivité et le rayonnement du territoire, y compris dans le domaine de la compétition, de l’accueil de sportifs de haut niveau… Ce sont, entre autres, les décisions que  nous prendrons dans les 100 premiers jours de la mandature avec une décision évidente et très forte : celle d’une rupture de gouvernance. Nous créerons dans la même période, un Conseil municipal des jeunes et un Conseil économique et social municipal. Les Conseils municipaux seront publics au sens où chacun, y compris par le biais numérique comme c’est le cas pour toutes les assemblées du monde, pourra y assister.
 
- Vous avez lancé un appel à la mobilisation. Pourquoi ?
- Demain à 19 heures sur le terre-plein du port de plaisance, nous organiserons notre réunion de clôture de campagne en présence de l’ensemble des candidats et soutiens. Nous sommes parfaitement conscient que la victoire est à portée de main, qu’elle s’offre comme jamais ces dernières années ! Mais, il nous faut, pour l’assurer et la garantir la plus largement possible, une mobilisation très forte de chaque électeur dans un contexte qui reste marqué par la pandémie et les craintes qui lui sont associées. Nous disons : Non à l’abstention ! Oui à une participation massive ! Bien sûr autour de Pà Portivechju qui est la seule liste désormais à offrir un choix clair de gouvernance, de projets et d’avenir.
 
Propos recueillis par Nicole MARI.
 


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047