Corse Net Infos - Pure player corse

Haute-Corse : Itep et école main dans la main pour aider les enfants en difficulté


le Mardi 23 Octobre 2018 à 18:40 | Modifié le Mardi 23 Octobre 2018 - 22:27


Le nouvel Institut thérapeutique éducatif et pédagogique, implanté à Bastia, fonctionne depuis quelques mois sans faire de bruit. Sur la route d’Agliani, à l’orée du quartier de Montesoro, ce nouveau bâtiment accueille des enfants et des adolescents confrontés à des problèmes « médico-psychologiques », selon la définition générique et usuelle. Depuis la rentrée, l'Education nationale et l'Itep ont mis en place une première unité d’enseignement au sein de l’institut, pour permettre aux élèves en difficultés d’être scolarisé dans la structure. Ce mercredi, Julie Benetti, Rectrice de l’Académie de Corse, était à Bastia pour contractualiser ce projet par la signature d'une convention.


 

En ce mardi 23 octobre, une étape importante dans la vie de l’Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique de Haute-Corse s’est concrétisée avec la 1ère signature de la convention constitutive de partenariat entre l'Education nationale de Corse et l’Itep. 

Depuis la rentrée, cette structure, qui existe depuis un an et qui accueille des enfants et des adolescents atteints de grandes difficultés psychologiques, a une enseignante qui dispense des cours aux jeunes usagers.

« En créant la première unité d’enseignement au sein de l’ITEP - souligne la rectrice - on permet à ces jeunes présentant des difficultés médico psychologiques dont l’expression perturbe l’accès aux apprentissages, les enseignements nécessaires afin qu’ils puissent poursuivre ou réaccéder, même partiellement, à une scolarité ordinaire. Mais, en tout cas, le temps de leur séjour à l’ITEP…l’école vient à eux. ».

 

L’Itep est donc un temps et un espace de respiration, de reconstruction dans l’idée de retourner le plus rapidement possible dans le milieu ordinaire.
C’est ce qu’il font, encadrés par leur enseignante, Serena Vicenti, les jeunes usagers de cette nouvelle structure implantée à Bastia, route d’Agliani, que depuis septembre accueille des enfants et des adolescents confrontés à des problèmes « médico-psychologiques », des enfants qu'il y a trente ans on aurait appelé "caractériels".

Mais que recouvre le terme vaste et à la fois réducteur de « problèmes médico-psychologiques » ? « Ce sont des jeunes qui ont un trouble de comportement.» illustre la directrice Patricia Neil. Ceux qui intègrent l’Itep ont une orientation de la Maison départementale des personnes handicapées. « Pour être plus concret, ils peuvent avoir des difficultés comportementales, des phobies scolaires, voire des difficultés qui nécessitent l’intervention d’un pédopsychiatre mais leurs capacités cognitives sont préservées.  », précise la directrice.
Les jeunes pris en charge trouvent un accompagnement individualisé, avec un travail pluridisciplinaire, dans l’établissement (éducateurs, thérapeutes, médecins…) et avec l’extérieur.
 


La structure a établi la souplesse comme règle. « Nous offrons une prise en charge à la carte, en quelque sorte. - ajoute la Directrice - Certains viennent de manière très ponctuelle. Cela peut se limiter à quelques heures dans la semaine, couplée à une activité et à l’extérieur. Nous avons des jeunes qui fréquentent par ailleurs un établissement scolaire dit classique. D’autres sont scolarisé depuis la rentrée dans l’institut et y peuvent plusieurs nuits pas semaine, dans l’internat. Dans but est de toujours les amener vers plus d’autonomie. »

Cet accompagnement à échelle humaine s’applique en moyenne entre 1 et 3 ans. La aussi, l’adaptation à chacun prévaut dans l’esprit d’une maison de famille moderne et fonctionnelle.

 

 

_____________

 

La signature de ce mardi, qui intervient dans le cadre d’un partenariat très actif entre l’Education nationale et le secteur médico-social dans le département, a été faite en présence de Christian Mendive, Directeur académique des services de l’Education nationale de la Haute-Corse, de Pierre Louis Cacciaguerra, Inspecteur de l’éducation nationale, circonscription MARANA ASH, de Michel Orsoni, président  de l’Association Départementale de Promotion pour la Santé, gestionnaire de l’établissement et par des nombreux représentants de l’ADPS, de l’ARS, de la MDPH, de la DRAAF, de la CPAM, de la CAF et de la MSA, partenaires de la structure.

 

 

 

 

 

 

 






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 16:26 La préfète de Corse le 20 novembre à Calvi

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie