Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Grande roue de Bastia : Pierre Savelli surpris mais optimiste


Pierre-Manuel Pescetti le Jeudi 24 Décembre 2020 à 18:51

A la suite de la décision du tribunal administratif de valider en référé l'interdiction d'accès au public à la grande roue de Bastia, le maire de la ville Pierre Savelli s'est dit surpris par la décision mais préfère rester optimiste quant à l'ouverture prochaine de l'attraction.



La grande roue restera fermée jusqu'à nouvel ordre.
La grande roue restera fermée jusqu'à nouvel ordre.
Après la validation par le tribunal administratif de Bastia de l’arrêté préfectoral interdisant l’accès à la grande roue de la place Saint-Nicolas, le maire de la ville, Pierre Savelli envisage plusieurs voies pour pouvoir exploiter l’attraction : attendre l’audience du recours au fond déposée devant le tribunal administratif permettant de changer la décision du recours en référé, demander au préfet de Haute-Corse de reconsidérer sa décision à la vue des chiffres en baisse de la contamination au Covid-19 ou laisser la roue immobile jusqu’à la possible fin totale des mesures sanitaires le 20 janvier prochain. Le maire de Bastia ne perd pas espoir de voir la roue tourner, enfin.

L’incompréhension demeure mais une décision respectée
Le protocole sanitaire mis en place sur mesure pour la grande roue avait été validé d’un commun accord par la mairie, la préfecture de Haute-Corse et l’Agence Régionale de la Santé le 9 décembre dernier. Un revirement de situation le 16 décembre qui laisse Pierre Savelli pantois : « nous avions commandé la grande roue et engagé les dépenses après avoir eu l’assurance de la part de la préfecture que la roue pourrai tourner ». Il envisage d’ailleurs de demander directement au préfet de reconsidérer sa décision entraînant le retrait de l’arrêté pris le 16 décembre dernier. Si aucune solution ne se profile d’ici là, la mairie envisage de laisser la grande roue en place pour la rouvrir en même temps que les restaurants et les bars, le 20 janvier prochain. Pour l’instant Pierre Savelli tient à « respecter la décision du tribunal administratif. La roue ne tournera pas sans autorisation ».

Le recours au fond pour être dédommagé
« Il est hors de question que cette dépense reste à la charge du contribuable bastiais » explique Pierre Savelli. La grande roue, qui a mobilisé des fonds à hauteur de 45 000 euros auxquels il faut ajouter les 25 000 euros de tickets achetés par le CCAS à destination des personnes les plus défavorisées, ne sera pas rentabilisée si elle ne tourne pas. Un manque à gagner évident qu’il reste à combler. Pour cela, une demande de dédommagement sera sûrement faite lors de l’audience du recours au fond devant le tribunal administratif.

Le Conseil d’Etat, une démarche trop longue
Une des autres alternatives possibles est de porter l’affaire devant le Conseil d’Etat qui a toute autorité pour juger les litiges opposant la municipalité à l’Etat. Mais pour Pierre Savelli « c’est une longue démarche qui prendrait deux mois minimums et qui perdrait tout intérêt dans notre cas ». L’objectif est pour lui de rouvrir l’attraction au plus tôt pour pouvoir légitimer la dépense occasionnée par l’acheminement et la mise en place de la grande roue mais aussi offrir aux bastiais un centre-ville toujours plus attractif.


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047