Corse Net Infos - Pure player corse

Fête de la Solidarité à Ajaccio : la précarité au cœur du débat


Vincent Marcelli le Dimanche 27 Octobre 2019 à 09:03

Très attendue, la troisième édition de la fête de la Solidarité, qui s’est tenue durant toute la journée à l’Espace Diamant d’Ajaccio a permis, devant un public nombreux, de poser la question de la précarité. Responsables d’associations et institutionnels ont débattu sur le thème au cours d’une table ronde avec la nécessité de proposer des solutions…




La précarité. Un thème qui touche particulièrement la Corse, région, est-il besoin de le rappeler, la plus pauvre de France. Du coup, la troisième édition de la Fête de la Solidarité, qui s’est tenue ce samedi à l’Espace Diamant d’Ajaccio a permis aux différents acteurs concernés, associatifs, institutionnels ou services de l’Etat, de poser les jalons d’une politique capable de freiner cette fracture sociale et de trouver des solutions…
Organisée par la Coordination de Lutte contre l’Exclusion (CLE), la manifestation a réuni de nombreux acteurs : outre les représentants d’associations (Avà Basta, Croix Rouge, Secours Populaire, Secours Catholique, onze au total...), on retrouvait Josiane Chevalier, préfète de Corse, Gilles Simeoni, président de l’Exécutif, Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, Laurent Marcangeli, maire d’ Ajaccio et président de la CAPA, François Pernin, président de la coordination interassociative de lutte contre l’exclusion, François Casabianca, président du collectif Avà Basta…

Absence de personnes touchées par la précarité
Si les relais associatifs sont bien présents, les principaux concernés manqueront à l’appel, à savoir les acteurs touchés par la précarité et sans doute les mieux placés pour évoquer les portes qui se ferment une à une devant eux : emploi, logement et même regard des autres, autant de difficultés auxquelles ils doivent faire face.
Pour autant, les relais se sont efforcés de proposer des solutions. Ce fut le cas lors d’une table ronde qui a constitué, dans la matinée et devant un public nombreux, le temps fort de cette journée. « Il faut unifier une seule et même réponse par rapport aux problèmes d’emploi, de logement et de santé, souligne le docteur François Pernin, l’urgence reste toutefois le logement. On ne peut se soigner ni avoir un emploi ou une famille sans logement. Il faut produire du logement sans en construire… »Du côté de François Casabianca (Avà Basta), c’est la discrimination qui est pointée du doigt : « Il est vital de faciliter les démarches pour obtenir des prestations sociales. La question des droits fait l’objet de discrimination en Corse. De nombreux ressortissants étrangers se voient refuser systématiquement ces accès…Nous avons mis en place un dispositif avec des chargés d'accueil  qui doivent permettre de répondre à cette problématique... »


Enfin, pour ce qui est des institutionnels, la nécessité de trouver des solutions pour ce qui est du public, s’est imposée. Des solutions qui tardent à éclore… « La question de l’évaluation des politiques publiques est primordiale, explique Gilles Simeoni, la Collectivité de Corse doit se doter, au plus vite, d’objectifs et d’indicateurs pour que nous puissions évaluer et le cas échéant réajuster. »
Réduire la fracture sociale et parvenir à des mesures concrètes, tel est ce qui est ressorti de cette journée.
Reste à savoir désormais, si tout cela sera suivi d’effets…



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements
















Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria