Corse Net Infos - Pure player corse


Domaine de Casabianca : une rencontre prometteuse entre les agriculteurs et le préfet de Haute-Corse


Jenne Leboulleux-Leonardi le Samedi 15 Janvier 2022 à 12:17

La manifestation organisée jeudi 13 janvier par la FDSEA et les Ghjovani Agricultori Indipendente Di Corsica Suprana sur le Domaine de Casabianca semble avoir porté ses fruits. Ce vendredi 14 janvier, le préfet de Haute-Corse, François Ravier, recevait en effet une délégation de quatre personnes – représentants de la FDSEA, des Jeunes Agriculteurs, attributaires de lots – pour traiter du problème : l’impossibilité, pour de jeunes agriculteurs, d’entrer en possession des terrains qui leur ont été promis dans le cadre de la liquidation de ce Domaine.



Photo archives CNI
Photo archives CNI
 
« Le préfet avait une connaissance incomplète du dossier. Il avait appelé le liquidateur, Monsieur Roussel, le matin même, et ne disposait que de la version de ce dernier, » rapporte Joseph Colombani, président de la FDSEA de Haute-Corse à la sortie de la rencontre de ce vendredi avec ile préfet de Haute-Corse. Le liquidateur aurait donc attendu des propositions de la part de la SAFER et des bailleurs (rappelons qu’une partie du domaine avait été confiée à bail à quatre agriculteurs). 
« Manifestement, personne ne semblait comprendre l’urgence de ce dossier, le besoin pressant des jeunes agriculteurs, continue Joseph Colombani. Nous avons brossé un tableau complet de la situation, chiffres à l’appui, avec de l’information sur le contexte, l’historique du dossier. Les jeunes agriculteurs attributaires de lot qui nous accompagnaient ont pu témoigner de leur situation personnelle. Et nous avons fait une proposition ».

Une délégation force de proposition


La proposition est simple : il s’agit en fait, pour le liquidateur, d’accepter que le prix à l’hectare proposé aux bailleurs pour les terres nues, pratiquement en friche, soit inférieur à celui demandé pour les terres plantées de vigne. 
Certes, les aménagements réalisés par les bailleurs, de par la loi, appartiennent au propriétaire du terrain. Mais, en pratique, « les bailleurs attendent qu’on leur fasse des propositions de prix qui soient en cohérence avec la situation et l’état des terrains qu’ils exploitent. Et nous savons par des discussions informelles qu’un accord est possible sur des bases raisonnables. » Une telle démarche, estime la délégation, permettrait de débloquer la situation : la vente du domaine serait alors possible et les jeunes agriculteurs attributaires pourraient commencer à travailler. 
« Au cours de la rencontre, j’ai appelé le Directeur de la SAFER, Antoine Vallecale, continue Joseph Colombani. Il a eu un échange en direct avec le préfet, et lui a confirmé à la fois la réalité de la situation telle que nous l’avions décrite et l’intérêt de la solution que nous préconisons ».

Un engagement du préfet

Les discussions semblent avoir porté leurs fruits : « Je crois que le préfet a pris toute la mesure du problème. Il a compris que la situation était anormale : il semblait choqué de ce que nous lui apprenions. Il nous a promis de contacter rapidement ses services de la DRAF et de reprendre contact également avec le liquidateur; et s’est engagé à nous apporter avant mardi une réponse favorable à l’application de nos préconisations. Dans le cas contraire, nous lui avons rappelé que le procureur avait toute latitude pour nommer un autre liquidateur. »
 
Un dossier à suivre, donc, avec la perspective d’une fin heureuse courant de semaine prochaine…

LIRE AUSSI Domaine de Casabianca : les jeunes agriculteurs, en attente d'installation, dénoncent une situation kafkaïenne
 
 













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047