Corse Net Infos - Pure player corse



DOSSIER. Régénérer la châtaigneraie corse grâce à l’élevage de jeunes arbres


le Dimanche 11 Décembre 2022 à 18:46

À Bocognano, la pépinière forestière régionale de Castelluccio, le foyer rural U Castagnu, la commune et le chantier d’insertion Aiutu Campagnolu travaillent sur la production et l’élevage de plants de châtaigniers. Des pousses qui seront prochainement mis en vente afin de donner un coup de boost aux châtaigneraies insulaires, avec des jeunes arbres plus résistants aux maladies



De jeunes plants de châtaigniers (Photo: Facebook Pépinière Forestière Régionale de Castelluccio)
De jeunes plants de châtaigniers (Photo: Facebook Pépinière Forestière Régionale de Castelluccio)
La production de plants de châtaignier est loin d’être aisée. Elle nécessite notamment une technicité de greffe particulière et difficile à réaliser, à laquelle peu de personnes sont formées en Corse. Mais, face aux nombreux maux qui assaillent « l’arbre à pain » sur l’île ces dernières années, à l’instar du cynips, de l’encre ou encore du chancre, elle s’avère pourtant aujourd’hui indispensable. « La châtaigneraie corse est vieillissante. Il faut régénérer tout cela et remettre des châtaigniers jeunes, qui aient de la puissance et qui puissent résister mieux aux maladies », explique Gilles Andreani, responsable de la pépinière forestière régionale de Castelluccio.
 
Dans cet objectif, cet organisme travaille depuis plus d’une décennie sur la production et l’élevage de plants de châtaigniers endémiques. « Nous récoltons des châtaignes à Bocognano, nous faisons des semis de châtaigniers dans des godets à la pépinière et, ensuite, ces châtaigniers sont mis en terre », détaille Gilles Andreani. Si dans un premier temps ces jeunes pousses étaient alors plantées directement à Ajaccio, ce n’est désormais plus possible. « À cause du réchauffement climatique, nous n’arrivons plus à les produire à la pépinière car nous sommes trop bas. Cela était possible jusqu’en 2017-2018, mais depuis c’est très compliqué parce qu’il fait trop chaud. Avant on compensait par l’eau, maintenant on n’y arrive plus. Donc nous élevons les semis en godet, puis ensuite nous les amenons dans la plantation que nous avons créée à Bocognano, en plein milieu du village en partenariat avec le foyer rural U Castagnu (organisateur d’a Fiera di a Castagna depuis 40 ans, ndlr), la commune de Bocognano, et le chantier d’insertion Aitu Campagnolu », précise-t-il. Une montée en altitude qui a eu des effets salutaires.  « Nous nous sommes aperçus que des arbres qui faisaient moins de 40 cm à la pépinière à Ajaccio, pouvaient atteindre 1 mètre à Bocognano au même âge. Là-haut, ils sont chez eux », glisse le responsable de la pépinière régionale. 
 
Des pieds en vente à la Fiera di Castagna de 2023
En tout, ce sont actuellement quelques 800 premiers pieds de châtaigniers, installés dans le village de la haute-vallée de la Gravona l’année dernière, qui attendent une greffe. Des plants bâtards pas encore tout à fait prêts pour cette opération délicate. « Avec l’expérience, nous avons constaté qu’il valait mieux les laisser s’installer au niveau racinaire. Nous ferons les greffes au mois de mai prochain. Nous espérons réussir la greffe d’au moins 400 ou 500 pieds », indique Gilles Andreani. Une opération qui devrait par la suite être renouvelée chaque année dans les mêmes proportions. Puis, une fois les jeunes arbres assez matures, toutes les personnes qui le souhaitent pourront en acheter, notamment à la Fiera di a Castagna dès son édition 2023. « Mais c’est sûr que les quantités sont limités. Nous produisons ce que l’on peut, mais nous en appelons également à toutes les bonnes volontés même dans le privé. Le but c’est que beaucoup de personnes et de pépinières se mettent à produire des châtaigniers. Même si c’est un plant très compliqué à produire, c’est un arbre emblématique et il faut qu’un maximum de gens s’y mette », note-t-il encore. À terme, la pépinière et ses partenaires espèrent que cette production 100% locale de jeunes arbres permettra d’éviter les maladies. Dans cette entreprise, ils ont aussi mis un point d’honneur à ce que les plants issus de ette opération fassent partie des variétés inscrites dans le cahier des charges de l’AOP farine de châtaigne corse. 
 
Créée dans les années 1950, la pépinière forestière régionale de Castelluccio – propriété de la Collectivité de Corse depuis 2015- travaille également sur la sauvegarde de pommiers et poiriers endémiques. Elle prévoit également de produire prochainement de produire un conservatoire d’oliviers. Toujours avec ce même but de protéger et régénérer des arbres endémiques de l’île.

LIRE AUSSI Les châtaigniers, ces arbres "empathiques et sociaux" qui communiquent entre eux 














L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022