Corse Net Infos - Pure player corse


Coronavirus : La CGT de Corse demande aux élus de ne pas rouvrir les écoles


Philippe Jammes le Mercredi 6 Mai 2020 à 14:00

Dans un communiqué et une lettre adressée aux élus, la CGT Région Corse, à travers ses syndicats CGT Éduc’action, CGT des territoriaux de Corse, Fédération CGT CORSE des services publics fait connaître sa position quant à la réouverture des écoles le 11 mai.
Ce courrier a été adressé ce mercredi 6 mai au Président de l’exécutif de Corse, au Président de la CDC, à la conseillère en charge de l’enseignement, aux Conseillers Territoriaux et aux Maires de Corse.




Coronavirus : La CGT de Corse demande aux élus de ne pas rouvrir les écoles
« Les syndicats  CGT  constatent  l’impossibilité  de  mettre  en  œuvre  les  mesures  de  sécurité nécessaires des établissements scolaires et de petite enfance dont les élus ont la responsabilité» explique Charles Casabianca de l’UD CGT Haute-Corse. «Par conséquent, nous les appelons à ne pas rouvrir ces structures d’accueil ».
Les  Unions  départementales  des  syndicats  CGT  de  Corse  soutiennent  ce  courrier  et  cette demande  qui  s’inscrit  dans  la  position  de  la CGT qui  œuvre pour  un  report d’ouverture des établissements scolaires en septembre avec un plan précis et débattu avec  l’ensemble des acteurs dont les personnels et leurs représentants.
« Cette position est d’autant plus juste que la présentation du plan national de déconfinement par le Premier Ministre à l’assemblée nationale n’apporte aucun élément nouveau » ajoute Patrice Bossart  de l’UD CGT de Corse du Sud. « Il confirme, au contraire, une navigation à vue sous forme de ligne de crête  à gérer, entre la poursuite consentie de la pandémie et la  reprise de l’activité ».
Pour la CGT l’ annonce d’Edouard Philippe et floue et ambiguë sur la date de réouverture  des  collèges  et  lycées, et en contradiction  complète  avec  les recommandations  formulées  par  l’académie  de  médecine  et  d’autres instances scientifiques. « Elle est loin de remettre de la confiance et ajoute de l’angoisse  par son obstination » renchérit Louis Tomeï, de la CGT de Territoriaux de Corse. «Rouvrir les écoles maternelles et primaires ne consiste qu’à en faire de véritables laboratoires expérimentaux pour les enfants, les personnels et cela au mépris de la  priorité que doit être leur santé. Il les place avec les collectivités locales face à une lourde responsabilité de  mise  en  danger  de  la  communauté  éducative  et  des  familles  et  montre manifestement  son ignorance  sur  ce  qu’est  la  réalité  quotidienne  du  travail  effectué  dans  le milieu scolaire ».
Selon la CGT, à l’école, les préconisations du groupe de travail relatives aux modalités du retour des  élèves en classe indiquent lucidement qu’il semble impossible de faire respecter les gestes barrières par les plus petits, qui ont besoin de contacts.
« Le Conseil Exécutif, la CDC et les Mairies pourront-ils assurer des classes de douze
élèves ? » questionnent les leaders, «est-ce que tous les Maires auront réunis leur CHSCT ? Est-ce que les centres de gestions dont dépendent les petites communes auront réunis lui aussi  le CHSCT et communiqué les prérogatives à mettre en place par les Maires ?  Le parc de bus pourrait-il assurer les transports en toute sécurité ? Comment feront les parents, y compris les personnels et enseignants, qui eux aussi ont des  enfants ? Tout ce chamboulement pour 8 à 12 jours d’école pour les enfants et, en priorité, les plus petits  non autonomes. Cela démontre bien que ce n’est pas la lutte contre les inégalités qui est ici  l’objectif, mais celui de renvoyer le plus rapidement les parents au travail »
La CGT rappelle aux élus insulaires que nombre d’élus  partout  en  France, ont  d’ores  et  déjà  annoncé qu’ils  ne  participeraient pas à la propagation du virus et à la mise en danger des enfants, de leur  famille et des personnels.
En  Corse, souligne encore le syndicat, les militants  CGT qui  œuvrent  dans  ces  domaines,  ont  été  consultés  et  sont unanimes sur la grande dangerosité de ce projet.
« Prenant en compte l’évolution de l’actualité, nous pointons les questions suivantes » conclut  Ch.Casabianca.  « Quelle responsabilité y compris pénale pourrait avoir nos élus ? Quelle sera la responsabilité y compris pénale des enseignants et personnels qui n’auraient pas réussi à faire respecter les mesures de protection par les  enfants ? »
 

Coronavirus : La CGT de Corse demande aux élus de ne pas rouvrir les écoles





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Août 2020 - 16:15 Covid-19 - Un 73e cas positif en Corse

Dimanche 9 Août 2020 - 08:14 A table : crevettes flambées au muscat corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements













    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047