Corse Net Infos - Pure player corse

Carlo Verdone à Bastia pour présenter sa "Benedetta Follia" au Festival du cinéma Italien


Rédigé par Victoria Leonardi le Vendredi 8 Février 2019 à 12:14 | Modifié le Vendredi 8 Février 2019 - 14:01

Le dernier film de l’acteur-réalisateur culte Carlo Verdone sera présenté ce vendredi à 19 heures au Théâtre de Bastia. Benedetta Follia, une comédie comme on les aime où une fois de plus le maître Verdone raconte les changements de la société italienne entre solitude, divorces, coming out et sites de rencontres. Un film où il décrit la complexité des sentiments humains et il où donne aux femmes, une fois de plus, le pouvoir de bouleverser l'existence des hommes. Interview.




Carlo Verdone à Bastia pour présenter sa "Benedetta Follia" au Festival du cinéma Italien

C’est dans le grand salon de réception de l’hôtel Ostella de Bastia qu’on a rencontré ce vendredi matin le grand maitre de la comédie italienne Carlo Verdone. Réservé et galant le réalisateur-acteur romain a répondu à nos questions et nous a parlé de Benedetta Follia, le film qui sera projeté ce vendredi soir, 8 février à 19h00 au Théâtre de Bastia.

Dernier film en compétition de cette 31ème édition du Festival du cinema Italien Folie Bénie raconte l’histoire de Guglielmo, propriétaire d’un magasin d’objets religieux de Rome qui est abandonné par son épouse Lidia tombée amoureuse d’une autre femme. A la recherche d’une nouvelle vendeuse, il engage Luna, une fille effrontée et pleine d’énergie qui l’initiera aux sites de rencontres en lui faisant découvrir l’étrange monde des blind date et de « la solitude de cette époque » comme le réalisateur nous l'explique.

 

Benedetta Follia raconte le divorce, le coming out et la solitude des applis de rencontre. Un film où Verdone décrit la complexité des sentiments humains et il donne aux femmes le pouvoir de bouleverser l'existence des hommes.

 



- Vous avez dirigé 26 long métrages. Pour le plupart des comédies qui racontent a société italienne. Quelle est votre source d’inspiration? 

 - Quand au début de ma carrière j’entreprenais plusieurs personnages, des caricatures réelles de différentes typologies d’italiens, de romains…puis à moment donné dans mon parcours professionnel, vers la fin des années ’80, j’ai arrêté avec les « personnages » et je me suis lancé le défi de réaliser « une comédie plus sophistiquée » plus italienne. Io e mia sorella, Compagni si scuola, Maledetto il giorno che ti ho incontrato, ont été les premiers films qui m’ont permis d’aborder la fragilité humaine, les défauts, les tocs, les peurs qui traversent l’être humain. 

Dans ce dernier film, Benedetta Follia, ce qui m’intéressait c’était d’aborder le sujet des sites de rencontres : à mon avis avec ces applis nous avons touché le fond de la solitude…

Mais je m’inspire à ce que je vois autour de moi, simplement….

 


- C’est votre première fois au Festival de Bastia? 
Je connais très bien ce Festival et l’ami Oreste Bacchelli , mais même si mes films ont souvent été présentés lors de cette compétition, je n’ai jamais pu y participer personnellement car à chaque fois les dates coïncidaient avec les sorties de mes longs metrages  dans les salles italiennes. Mais je suis ravi d’être là et de pouvoir présenter à Bastia, à la Corse Benedetta Follia.

 


- Vos projets?

- Je devrais commencer le tournage d’un nouveau film sur l’amitié et la jalousie dans l’amitié, un film choral qui devrait sortir le 14 février 2020.
J’ai un deuxième projet , une série «
 Una Vita da Carlo »  qui est en partie une autobiographie mais toujours humoristique et romancée qui raconte la vie d’un acteur comme moi.


 







Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Février 2019 - 15:04 Bastia : Le cinéma italien clôture en beauté !

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine